L’Etat islamique : la 5e colonne en France

Valeurs Actuelles a publié, dans son édition du 6 novembre, un sondage qui démontre que les deux tiers (66%) des musulmans croyants et pratiquants en France se déclarent hostiles à la participation de la France à l’intervention militaire internationale contre les djihadistes de l’Etat islamique. Cette proportion est d’environ un tiers (36%) dans l’ensemble de la population française (y compris les musulmans).

Faisons un calcul grossier et admettons l’hypothèse, assez évidente, que le tiers des Français qui s’opposent à l’intervention française contre l’EI le font pour des raisons non-religieuses (pacifisme, idée que cette intervention serait inefficace, raisons budgétaires etc.). Admettons aussi (hypothèse plutôt optimiste) que, parmi les musulmans pratiquants, tout comme dans l’ensemble de la population française, un tiers des personnes s’oppose à l’intervention française contre l’EI pour les mêmes raisons, non liées à la religion.

Logiquement, cela nous amène à la conclusion que la moitié des 66% des musulmans pratiquants hostiles à l’intervention française le sont pour des raisons de solidarité religieuse voire de sympathie pour l’EI.

“Une population de près d’un million de sympathisants de l’Etat islamique dans notre pays représente un danger majeur pour la survie même de la France. C’est le danger d’une guerre civile. Et tout le reste est littérature…”

En effet, on voit difficilement quel autre facteur que la solidarité religieuse pourrait expliquer une différence allant du simple au double dans la proportion des personnes hostiles à l’intervention française contre le califat entre la population française dans son ensemble et la population de musulmans pratiquants.

Que donne cette proportion traduite en nombre de personnes ? En l’absence de statistiques précises, interdites par la loi, considérons que le nombre de musulmans en France se situe entre 5 et 6 millions (chiffres communiqués par le Ministère de l’Intérieur en juin 2010) et que environ 33% de ces 5 à 6 millions de musulmans sont pratiquants.

Il y aurait donc environ 2 millions de musulmans pratiquants dans notre pays, dont un tiers, soit environ 700 000, éprouverait, au mieux, une sorte de solidarité religieuse et, au pire, une franche sympathie pour les barbares se réclamant du drapeau noir.

On est loin des « cas isolés » qui se radicalisent tout seuls devant leurs écrans d’ordinateur. On est loin de l’image idyllique d’une population musulmane empreinte, dans sa grande majorité, des valeurs républicaines de tolérance et de respect pour autrui, que nous dépeignent les médias.

Une population de près d’un million de sympathisants de l’Etat islamique dans notre pays représente un danger majeur pour la survie même de la France. C’est le danger d’une guerre civile. Et tout le reste est littérature…

Autres articles

42 Commentaires

  • marie france , 2 Déc 2014 à 10:50 @ 10 h 50 min

    ce qui prouve qu’il n’y a pas de musulmans “modérés ,s’il suffira un imam léve le petit doigt et ils nous égorgeront,mais çà ,tous les biens pensants de droite comme de gauche avec les médias le réfutent ,comme pour ce que les immigrés coutent à la France hier sur mots croisés la journaliste le niait ainsi que ce vendu de lagarde !!

  • hermeneias , 2 Déc 2014 à 11:09 @ 11 h 09 min

    Et on est en dessous de la vérité car parmi ceux qui ne sont pas contre une intervention contre l’Etat islamique ou ceux qui ne se pron oncent pas , combien se rallieraient , en cas de guerre civile , avec la 5e colonne musulmane par atavisme et communautarisme et sous la pression très concrète….

    On est bien en dessous de la vérité

  • jejomau , 2 Déc 2014 à 11:27 @ 11 h 27 min

    Propos prophétiques de Charles de Foucauld écrivant cette lettre à Hervé Bazin en 1916. Je vous en donne quelques extraits. Ne dirait-on pas qu’il prophétise la venue de l’Etat islamique ? Ne voit-il pas aussi encore plus loin ? Un avenir qui n’est pas encore advenu mais qui se précise de plus en plus ?

    ” le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants….”

    “tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du Mehdi, en lequel ils soumettront la France….”

    “Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français? Exceptionnellement, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent; avec certains il y a des accommodements; avec l’un, celui du Mehdi, il n’y en a pas : tout musulman (je ne parle pas des libres-penseurs qui ont perdu la foi) croit qu’à l’approche du jugement dernier le Mehdi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non-musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants…”

    “tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du Mehdi, en lequel ils soumettront la France.”

    http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=764724

  • eric-p , 2 Déc 2014 à 11:38 @ 11 h 38 min

    Sincèrement, je ne crois pas en l’hypothèse d’une guerre civile au jour d’aujourd’hui.
    Le CNCM est une antenne officielle de l’Islam directement reliée au pouvoir.
    Un Imam qui lancerait une fatwa contre la France serait immédiatement dénoncé par ses
    frères du CNCM.

    En revanche, dans quelques années, avec l’aide d’Allah,l’immigration musulmane massive et une bonne natalité, les églises de france seront reconverties en mosquées
    …avec la bénédiction du Pape François (Toutes les religions se valent d’après lui et l’évangile version Vatican II) !!!

  • eric-p , 2 Déc 2014 à 11:46 @ 11 h 46 min

    Je propose aux catholiques du monde entier de méditer sur la phrase
    prononcée par le pape François lors de son “intronisation”:

    “Je veux une église pauvre pour les pauvres”.

    De qui parle-t-il ?De quelle pauvreté parle-t-il ?

  • HuGo , 2 Déc 2014 à 13:04 @ 13 h 04 min

    “le danger d’une guerre civile. Et tout le reste est littérature… ”
    J’y souscrit à 100%, à l’horizon d’une ou deux générations….c’est pourquoi, il est urgent de stopper l’immigration musulmane, pour notre bien et le leur, car qui se plairait dans une guerre civile ?
    Il est plus que temps que cela soit et cela ne se fera jamais, trois fois hélàs !….Nous, qui parlons avec des musulmans, être clairvoyant, lucide, et qui oserions revendiquer cela, nous passons pour des extrèmistes à éliminer ou au mieux, pour de rigolos abrutis !

  • hermeneias , 2 Déc 2014 à 13:14 @ 13 h 14 min

    MERCI jejomau

    de rappeler le “bienheureux” frère Ch. de Foucauld ….pas encore canonisé je crois et dont la mémoire et l’héritage ont déjà été copieusement trahi par les petits serviteurs de l’idéologie multiculturaliste opérant dans l’ombre des loges .

    J.François Six , prêtre je crois , a voulu faire de frère Charles un alter ego de Massignon précurseur du funeste dialogue islamo-chrétien auquel sacrifient les papes , notamment le dernier .

    Frère Charles les gêne beaucoup . C’est un témoins de première importance .
    Lire aussi le récit de son exploration du Maroc incognito avec un juif pour ne pas être repéré comme chrétien , avant qu’il soit religieux c’est édifiant

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France