VIDÉO | Éric Zemmour : «Les profs sont sous surveillance. Il y a des représentants LGBT dans les classes pour faire de la propagande homosexuelle»

Dans “Ça se discute” vendredi sur I>télé, Éric Zemmour ironise : « Vincent Peillon a tout à fait raison : on n’enseigne pas la théorie du genre à l’école, on l’expérimente et on la met en pratique. Premier mensonge énorme : Monsieur Peillon joue sur les mots. Monsieur Peillon se fout de la gueule du monde. Il n’y a pas de rumeur, il y a une réalité. Depuis des mois, il y a une volonté globale, je l’ai dit la semaine dernière, que moi j’appelle totalitaire, de changer l’homme, selon la grande tradition qui vient de Robespierre et qui passe par Staline, Mao Tsé-toung, et qui est de changer l’homme en arrachant les enfants à leur famille, c’est exactement les mots de Vincent Peillon, et en changeant les mentalités par la jeunesse. C’est dans la lettre qu’il avait envoyé aux écoles catholiques pendant la négociation sur le mariage pour tous, entre guillemets. (…) Qu’est-ce que c’est que ces ABCD de l’égalité, pseudo-égalité, qui sont le copié-collé du programme des lobbies lesbiens de 1999, j’ai le texte à la disposition de tout le monde ? C’est très simple (…) : c’est la volonté de montrer que la biologie n’est pour rien dans la construction sexuelle. (…) Encore un enfumage de nos hiérarques socialistes : il y a quelques mois, ils parlaient fièrement de la théorie du genre, reprenez les déclarations de Najat Vallaud-Belkacem. Aujourd’hui, ça n’existe plus, disparue, sous le tapis ! Et Libération dit ‘pseudo-théorie du genre’. Comme c’est bizarre !” Et le chroniqueur réac’, après s’en être pris à la perverse Ligne Azur, de dénoncer “de la propagande” ainsi qu'”une entreprise de dénaturation des enfants”. Du grand Zemmour ! Domenach manque de faire un infarctus à chaque instant et dénonce “un délire paranoïaque” sans donner le moindre argument. Parents, ne laissez pas Vincent Peillon la menteuse et son complice Najat Vallaud-Belkacem salir le cerveau de vos enfants, retirez-les du public pour exiger l’arrêt de la propagande homosexuelle à l’école, temporairement ou définitivement.

Lire aussi :
> Éric Zemmour : « Il y a un projet totalitaire d’imposer une religion de l’indifférenciation, entre hommes et femmes, entre Français et étrangers, etc »

Articles liés

30Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hermeneias , 3 février 2014 @ 10 h 52 min

    Bravo Zemmour mais je le trouve calme face au fielleux et retors Domenach .

  • François DESVIGNES , 3 février 2014 @ 11 h 09 min

    C’est le calme avant la tempête.

    Le calme de la colère froide et déterminée.

    Celle qui tue.

  • Eric , 3 février 2014 @ 11 h 11 min

    Ce serait plus intéressant de faire des extractions de cette video et de supprimer Domenech qui n’est là que pour pourrir les déclarations de Zemmour.

  • Charles , 3 février 2014 @ 11 h 37 min

    Très juste,
    Demoniakke n’est là que pour embrouiller les bullots.

  • Charles , 3 février 2014 @ 12 h 06 min

    Effarant,la manipulation médiapart qui a une dette fiscale globale de 3.3 M€.
    Le Monstre vient au secours de Plenel demandant une amnistie fiscale.

    La loi fiscale sur la TVA est valable pour tout le monde sauf pour les “gentils”.

    Ceci est la preuve des réalités suivantes:

    1. Plenel nous prend pour des Gons quand il évoque son indépendance.
    Sans les passe droits de l’UMPSS il est financièrement mort.

    2.La branche UMP du système ne remettra pas en question ces connivences.

    3.Pour l’UMPSS,il est hors de question que le pouvoir législatif et exécutif
    leur échappe.Ce serait la fin de tous leurs petites soupe internes.

    http://www.youtube.com/watch?v=sU-KrUhu9mQ

  • Yves Tarantik , 3 février 2014 @ 12 h 57 min

    Domenach veut qu’on permette d’expérimenter (à l’école) !
    Pas de problème… qu’on le fasse avec ses enfants ou petits enfants, mais qu’il foute la paix aux autres avec ses idées tordues de malade mental !

  • Goupille , 3 février 2014 @ 15 h 08 min

    Les profs sont surveillance parce qu’ils le veulent bien. Ils ont été d’une remarquable complaisance, lâcheté, pendant des décennies, face à leurs collègues militants syndicalistes gauchistes forcenés.
    Les choses commencent à bouger. “Racines” fédère les profs dignes et soucieux de transmission.
    Ô, UMPistes, passez votre chemin avec une pince à linge sur le nez : c’est proche du FN…

    L’école est dans cet état parce que les parents le veulent bien. Pendant des décennies ils ont plié devant cette doctrine selon laquelle l’école devait être ouverte sur la vie. D’où les innombrables “sorties scolaires”, pain bénit pour profs paresseux. Mais, par contre, les parents n’avaient pas droit au moindre commentaire, à plus forte raison la moindre critique, sur les contenus et la pédagogie des enseignements. La seule liberté qui leur était laissée était la fuite, onéreuse. Et tant pis pour les plus pauvres : l’égalité des chances, kidisaient.

    Les parents décident de reprendre le contrôle. Droit imprescriptible.
    Le balancier revient.

Les commentaires sont clôturés.