Pourquoi vont-ils tous à Canal + ?

par Annouck Le Prat

Cela me fascine toujours, comme des mouches engluées dans la colle, je les regarde se défendre péniblement, surtout après la démonstration imparable de celui chargé d’achever le mal pensant, Mouloud toujours souriant, la quintessence de l’imposture journalistique, cool et goguenard, le bon Arabe de service dont je me demande combien il peut toucher pour sa prestation de liquidateur.

Ça commence toujours bien, sourire, présentation, puis l’invité tente de dire ce que, justement, il a à dire devant le tribunal des pitres bobos, sous la houlette du maître de cérémonie, le très sage Denisot dont les mots sont comptés et dont on se demande bien à quoi il sert tant on a l’impression que son cerveau surnage dans un vide sidéral renforcé par les interventions de ses co-animateurs.

Il s’agit entre autres de la grande rouquine, plus niaise qu’elle on meure, dont on attend toujours la question pertinente et intelligente puis, de l’intello à lunettes chargé de la rubrique lecture et qui semble toujours lire le même livre en boucle, jamais repu de se gaver d’autant d’inculture et de lieux communs.

Évidement, tous les invités ne sont pas logés à la même enseigne, il y a ceux qui vont dans le bon sens, politiques, écrivains, journalistes, syndicalistes ou même simples témoins ou victimes et ceux qui, à peu de choses prêt, ont le même statut, mais qui vont dans le mauvais sens selon les lois métaphysiques du grand tribunal de Canal +.

Bien loin de moi le fait de partager toutes les idées des invités chapitrés, voire fustigés pour leur indécence de ne pas penser et dire ce qu’il faudrait, mais j’avoue qu’ils me font pitié, car ils sont rarement à la hauteur de leur prétention. Pour faire face à cette bande bien organisée de casseurs de la parole, il faut être bien armé et surtout oser passer pour ce qu’on est. Malheureusement, peu le font, trop satisfaits sans doute, voire flattés d’accéder à cette tribune où, les pauvres innocents, ils imaginent pouvoir donner leur point de vue, défendre leurs idées et pouvoir éventuellement en discuter.

“Pour faire face à cette bande bien organisée de casseurs de la parole, il faut être bien armé et surtout oser passer pour ce qu’on est.”

Manque de bol, à Canal, on ne discute pas, on est adoubé ou recalé.

Il faut cependant reconnaître qu’on n’y use pas d’agressivité, les juges sont corrects, pas de regards haineux ni de débordements verbaux, vous y êtes tout simplement anesthésié à grand renforts de montages bidon, de sourires faux culs, de petites réflexions ironiques et piquantes qui tentent de faire comprendre aux téléspectateurs à quel point vous êtes à côté de la plaque, voir carrément dangereux pour la démocratie.

Combien, que je n’apprécie d’ailleurs pas forcément, mais dont le dépit avéré me laisse à chaque fois songeuse, se sont fait laminer, humilier.

Que vont-t-il faire à Canal +, qu’espèrent-ils y donner et y trouver ? Il faut y laisser les Cohn-Bendit, Plenel, Fourest, Autain, Vallaud-Belkacem, Enthoven, Bedos et autres grands éclairés échanger en toute quiétude sur le monde idéal dont ils essayent d’accoucher à grands renforts de mirages, de dénaturation et d’incantations humanistes.

Pour combattre ses ennemis, il faut, dit-on, les écouter. C’est ce que je m’efforce de faire en allumant mon poste vers 19h10, tout en vaquant à mes occupations et je dois dire que ces derniers temps entre le Pape, la Manif pour Tous, la pseudo-montée de l’extrême-droite, etc. je commence à saturer devant tant de désinformation et de bêtises. Cependant, c’est toujours la curée finale qui me retient car j’espère toujours un dernier sursaut de dignité du mouton qui va se faire tondre. Certains sont même obligés de se taper les Guignols où la personne qu’ils représentent ou défendent, à moins qu’il ne s’agisse de leurs propres valeurs, passe(nt) à la moulinette d’un humour efficace, dévastateur et manipulateur à souhait. Force est de reconnaître que bien peu réagissent, que la plupart y reviennent. Le Grand journal de l’info, véritable institution d’information de la gauche, au contraire de la téléréalité, ne vous tue pas le neurone, elle vous le congèle et pour une partie de la jeune génération qui y puise sa « culture politique », il y a du souci à se faire.

Autres articles

30 Commentaires

  • Diex aie ! , 3 Avr 2013 à 16:31 @ 16 h 31 min

    Avoir une télévision et y regarder les programmes imposés est déjà le signe de neurones congelés…

  • Charles , 3 Avr 2013 à 16:32 @ 16 h 32 min

    Le critère décisif & secret pour etre un très gentil chez Kanaal Plouf,
    c’est simple,c’est d’avoir fait sa profession de foi poly-sexuelle
    dans les cercles des initiés de Paris Bobos Boubous.

    Si toi pas ¨Polysexuel ,toi pas gentil,toi très méchant.

    Attention,cela suppose s’etre donné(e) corps et Ame
    a la bonne cause de l’anti France.

    Exemple:Si vous etes marié et en plus avec une personne de sexe opposé,
    alors vous etes un saloperie.
    Sauf ,bien sur,si il est de notoriété initiée
    que vous trompez votre conjoint en participant de bon coeur aux petites sauteries
    de vos gentils camarades journalistico-politiques.

  • Freddie , 3 Avr 2013 à 16:43 @ 16 h 43 min

    Je ne le regarde plus jamais, depuis si longtemps que c’est seulement votre article qui m’a rappelé à quelle heure sévit cette ineptie.

  • Tarantik , 3 Avr 2013 à 17:14 @ 17 h 14 min

    J’ai depuis longtemps baptisé cette chaîne :
    Canal Poub, les poubelles de l’info.

    La chaîne des chiottes à la turque.

  • lastere , 3 Avr 2013 à 17:22 @ 17 h 22 min

    a fuir

  • scaletrans , 3 Avr 2013 à 17:40 @ 17 h 40 min

    Il y a une dizaine d’années, je reçois un appel d’un commercial me demandant pourquoi je n’étais pas abonné à C plus et j’ai répondu texto, malgré ma ma politesse accoutumée: “parce que c’est une chaîne à ch…”. Depuis, plus aucune relance.

  • cahuze , 3 Avr 2013 à 18:39 @ 18 h 39 min

    Autrefois je regardais Cloaque + . C’était autrefois !
    J’ai rapidement compris combien c’était idiot.
    Maintenant je surfe sur internet, on est beaucoup mieux informé

Les commentaires sont fermés.