Hollande, Obama et Cie : les mêmes pourris contre les peuples et les libertés

L’incident diplomatique de cette nuit, qui a vu le Portugal, la France et l’Italie interdire subitement le franchissement de leur espace aérien à l’avion du président bolivien Evo Morales, et l’Espagne menaçant de le faire, à cause d’une rumeur selon laquelle Edward Snowden était à bord, aura au moins eu le mérite de montrer qui commande vraiment en Union européenne. Les gouvernements européens ont fait mine, ces derniers jours, d’être choqués par l’espionnage de l’Oncle Sam et ont haussé le ton. La nuit du 2 au 3 juillet a montré que toutes ces déclarations quasi-martiales n’étaient que du théâtre. L’oligarchie mondialiste est la même partout, il n’y a pas une oligarchie française qui vaudrait mieux que d’autres oligarchies. Toutes sans exception agissent contre les peuples.

Grâce à cet incident, il n’y aura plus que les aveugles pour confondre cette hyperclasse mondialiste avec les authentiques libéraux. Edward Snowden était un libertarien (il a voté pour Ron Paul aux dernières primaires républicaines et soutenu financièrement le représentant du Texas), c’est-à-dire un partisan de la propriété, des libertés individuelles et de la vie, favorable à une forte réduction de l’État donc à une politique étrangère isolationniste, à l’heure où les États n’ont jamais été aussi puissants et les citoyens désarmés, un hasard sans doute. Quand j’entends François Hollande affirmer mercredi n’avoir jamais reçu de demande d’asile politique d’Edward Snowden, j’ai l’impression de revivre le mépris affiché face aux opposants à la dénaturation du mariage, lorsque le Gouvernement Ayrault faisant semblant de croire que nous n’existions pas. En 2013, ce sont les libéraux et les libéraux-conservateurs qui sont persécutés par les étatistes et autres capitalistes de connivence (toutes ces multinationales qui travaillent la main dans la main avec les États). Et contrairement aux gauchistes, eux n’ont (pour l’instant) nulle part où se réfugier, pas le moindre Venezuela à l’horizon… Quand donc le peuple avertira-t-il sérieusement – par des actes, les paroles ne suffisent plus – cette engeance démoniaque : “Don’t Tread On Me !” ?

Autres articles

28 Commentaires

  • fleurdenavet78 , 3 juillet 2013 @ 15 h 50 min

    Soit disant que l’Europe devait se créer pour se débarrasser des USA. Il n’en est rien, bien au contraire.
    Quand aux gouvernements divers et variés, savaient et nous aussi, que les USA ont toujours espionnés le monde entier c’est le pourquoi de leur course à l’espace.
    Les politiques et autres nous prennent vraiment pour des imbéciles.
    La démocratie n’existe plus depuis bien longtemps pas plus au états unis qu’ailleurs.

  • Louis A. F. G. von Wetzler , 3 juillet 2013 @ 16 h 32 min

    Je suis tout a fait d’accord avec vous, il y a une contradiction entre le discours socialiste avec la realité, En agissant ainsi, les socialistes sont-ils vraiment en rupture avec leur discours populiste de gauche et leurs actions. Nous pouvons voir un festival de démagogie populiste actuelle, comme le “mariage” pour tous, et au même temps il y a peur d’une confrontation avec les Etats-Unis. Il faut se souvenir à la fois, qui le président bolivien, Evo Morales c’est un socialiste marxiste dangereux, qui déteste la liberté d’expression que sans doute c’est la liberté qui protège toutes les libertés.

  • Nico co , 3 juillet 2013 @ 16 h 33 min

    On vit vraiment les prémices du roman 1984, les super états de connivence créant de faux conflits pour mobiliser les populations et titiller la corde patriote. Ils sont même allés jusqu’à créer leurs propre résistance avec ces partis de gauche (UMP compris) qui font mine de lutter contre l’invraisemblable totalitarisme d’un super Etat vers lequel nous courrons. La gauche est le serviteur idéologique des supers Etats et des capitalistes . Le but est de supprimer toute réel force d’opposition : La famille, les entrepreneurs, l’Eglise, la voix du peuple. Pour remplacer par le planning familiale, les fonctionnaires, l’État au sens religieux comme l’entend Peillon, et les médiats. Pour s’en sortir notre seul chance est de lutter de toutes nos forces sur ces fronts. Je conseil à tous de lire Mémoire et Identité de Jean Paul 2, il a une analyse sur l’évolution de notre culture qui depuis les lumières favorise la croissance de ce qu’il appel les “idéologies du mal”.
    Détruisons le mal à la racine le “je pense donc je suis” de Descartes doit être remplacé par la primauté de l’être sur la culture. Le monde qui nous entoure n’est pas une conception culturelle mais son existence est indépendante de notre pensée. Le retour à la Philosophie de saint Thomas d’Aquin : la philosophie de l’être est la seul voie pour la victoire du peuple sur cette oligarchie.

  • e , 3 juillet 2013 @ 17 h 29 min

    Il est évident qu’Evo Morales n’est pas un exemple de démocrate et que son programme est plus que douteux dans de nombreux domaines et il ne facilite pas la vie de l’Église catholique dans son pays, tout comme c’était le cas avec Chavez au Venezuela.
    Mais pas sûr que, si Morales ou Chavez n’avaient pas été à la tête de leur pays respectif, les Etats Unis n’auraient pas mis un de leur homme qui aurait mieux oeuvré pour le bien des Boliviens ou des Vénézuéliens et pas pour les intérêts des EU ne les auraient peut-être démis comme ils démettent ceux qui ne leur plaisent plus (Saddam Mussein, Moubarak, Kadhafi, etc.).
    Néanmoins et même si Snowden était à bord de l’avion, cela ne justifie pas un refus de l’espace aérien d’un avion transportant un homme d’état démocratiquement élu (Evo Morales) d’un pays avec qui l’on n’est pas en guerre et avec qui l’on a des relations diplomatiques. C’est ahurissant.

  • mariedefrance , 3 juillet 2013 @ 21 h 59 min

    Ce pays est vraiment foutu !
    soumis à l’UE elle-même soumise aux USA et
    pour finir soumis aux musulmans qui ne nous
    “occupent” pas.

    Au contraire, ils nous enrichissent !!

    Pauvre France.
    Liberté chérie… je te cherche.

  • tintin , 3 juillet 2013 @ 23 h 02 min

    Le programme PRISM espionne et enregistre chaque jour 2 millions de communications en France, avec l’accord secret de l’Elysée (Sarkozy hier, Hollande aujourd’hui).

    Soit il me semble, 100% des communications non cryptées du pays.

    Ceci était déjà dit dans les milliers de lettres de Wikileaks.

    La Belgique, l’Allemagne et le Royaume Uni ont le même accord secret pour espionner leurs populations.

    Ceci est connu depuis au moins 7 ans, car en vérité ils font bien pire :

    Technologies de contrôle du cerveau par onde radio, OGM de classe militaire etc. toutes ces choses étant liées aux communications.

  • Marius , 3 juillet 2013 @ 23 h 18 min

    Où est notre UKIP français et notre Ron Paul ? 🙁

Les commentaires sont fermés.