Éric Zemmour : Sous l’influence du Syndicat de la magistrature, Taubira prépare «une sorte d’amnistie géante»

Cet été, “la musique était de Manuel Valls mais les paroles étaient de Christiane Taubira”, affirme Éric Zemmour sur RTL mardi 3 septembre. “La forme était inspirée par le ministre de l’Intérieur quand le fond était signé par son collègue de la justice. Le président de la République et le Premier ministre insistent lourdement et presque obsessionnellement sur la sécurité des Français quand leur objectif réel est de trouver le moyen le plus efficace de vider les prisons. Puisque la gauche est convaincue que la prison est l’école du crime et, en tout cas, la cause exclusive de la récidive, il est en effet imprudent d’envoyer des gens en prison. La droite était beaucoup moins audacieuse et pleine de contradictions : d’un côté, la loi Dati de 2009 enjoignait au juge de ne pas mettre en prison les condamnés à des peines de moins de deux ans, et de l’autre, Sarkozy se méfiant du laxisme compassionnel des juges, leur imposait des peines-plancher en dessous desquelles ils ne pouvaient descendre pour les récidivistes. Une politique erratique qui a successivement vidé et rempli les prisons. La gauche, au moins, a le mérite de la cohérence, elle supprime les peines-plancher. La peine de probation pour les moins de cinq ans, quel que soit le nom qu’on lui donnera si elle acquiert force de loi, permettra de faire sortir des milliers de prisonniers, une sorte d’amnistie géante, un air de fête révolutionnaire. Car c’est bien une victoire révolutionnaire, celle du Syndicat de la magistrature, dont les hommes tiennent la place Vendôme depuis l’arrivée de Taubira. Le délinquant est, pour le syndicat, une victime, une victime d’une société bourgeoise, patriarcale, raciste, victime d’une société qui n’aime pas les jeunes, les immigrés, victime qu’il faut protéger et éduquer dans la liberté car, c’est bien connu, on n’obtient rien par la contrainte…”

Autres articles

31 Commentaires

  • pi31416 , 3 Sep 2013 à 22:05 @ 22 h 05 min

    Blabla, reblabla et dix de der.

  • jejomau , 3 Sep 2013 à 22:54 @ 22 h 54 min

    Amnistie géante des MALADES échappés des asiles ? Elle a commencé ! on en a repéré un déjà :

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/09/aujourdhui-cest-la-photo-de-classe.html

  • Pierre ghi , 4 Sep 2013 à 0:13 @ 0 h 13 min

    Laurent, vous êtes inconscient du profil du délinquant qui prend 5 ans en France ! Jean-Michel Vernochet annonce que seront concernés 50 000 détenus pour des faits de violences aggravés, homicides, vols avec violences, usage d’armes. Vous vous fichez donc de tous ces morts, handicapés, traumatisés qui jonchent le parcours républicain de ces crevards. Vous le bobo socialo facho, militez- vous aussi pour la vente d’enfants et l’esclavage des femmes ? L’idéologie mère de toutes les tyrannies mène bien a toutes les vilénies.

  • Laurent , 4 Sep 2013 à 0:38 @ 0 h 38 min

    A part être insultant, que proposez vous ?

    Mettre 50 ans à tout ces cas et ne voir qu’une petite partie de ces crimes punis faute de moyen ? Vous êtes un laxiste à la Sarko, et on voit les résultats ! Et les criminels seront toujours dans nos rues avec cette idée.
    Mettre des peines de prison courtes, les appliquer et suivre les criminels derrière ? Je préfère cette justice angélique et ferme, c’est le meilleur moyen à court terme de gérer le problème.
    Faire pleins de petites piqûres à une partie des condamnés ? Politique sanguinaire, et contraire aux valeurs chrétienne et pro-vie d’une grande partie de nos compatriote, donc inapplicable.

    Mettre en place dans 10 ans, une fois les prisons construites, les fonctionnaires formés, l’administration des prisons en place, des peines lourdes. Oui, je serais même à 100% pour.
    En attendant, on ne peut pas. C’est du dogmatisme déconnecté des réalités de le vouloir.

    Notre gouvernement doit gérer le bilan des anciens gouvernements, et préparer le travail des futurs gouvernements. Le bilan des anciens gouvernement en matière de gestion des condamnés est catastrophique.

  • Frédérique , 4 Sep 2013 à 1:16 @ 1 h 16 min

    Méfiez vous quand même, il y a quelques critères à respecter pour bénéficier de la loi. Les origines de la famille, le département ou quartier du domicile, le niveau social, éventuellement nous pourrions rajouter l’orientation sexuelle et les idées politiques.

  • sergeG , 4 Sep 2013 à 8:21 @ 8 h 21 min

    Force est de constater que la prison en France n’est pas suffisamment dissuasive.
    Faire exécuter la prison dans le pays d’origine permettrait de fortes économies et serait certainement plus crédible.

    En ce qui concerne les travaux d’intérêt général, j’ai connu. Si les personnes sont bien sélectionner c’est une bonne solution. Si c’est généralisé à tous c’est une catastrophe.

Les commentaires sont fermés.