J’invite mon sénateur socialiste à la grande manif du 5 octobre. Mais pourquoi ne me répond-il plus ?

Sacrés socialistes ! J’avais eu un petit échange de mails savoureux l’année dernière avec le député socialiste de ma circonscription où l’honorable représentant de la nation, grand défenseur du « Mariage pour Tous » réservé aux homos, mettait musulmans et zoophiles dans le même sac en réaction à ma question sur la possibilité d’étendre le mariage pour tous aux polygames. J’avais relaté cet échange dans une petite tribune libre intitulée Mariage homosexuel et polygamie : le mariage « pour tous » ne sera pas pour tous.

J’ai signalé cette petite tribune à mon député, qui m’a répondu dans un message ou l’on sent poindre une certaine irritation :

« Je découvre avec une certaine consternation l’exploitation que vous faites de l’échange courtois que j’avais avec vous dans le respect de nos différences de vue. Vous m’interrogiez sur la polygamie et j’y ai répondu. J’ai par ailleurs ajouté que ce procès sur la légalisation de la polygamie via le mariage pour tous revenait régulièrement dans les nombreux messages hallucinés que je reçois contre cette réforme. Comme l’accusation de légaliser la zoophilie, en effet. J’aurais dû ajouter, pour que le “best of” des fantasmes soit complet, les annonces de prosélytisme homosexuel que le mariage pour tous entraînerait selon certains. Libre à vous ensuite d’aller tordre mes propos pour placer la zoophilie et la polygamie au même niveau. Tout cela m’écœure au plus haut point. 

Je ne doute pas qu’il se trouvera à droite des partis extrémistes qui sauront défendre l’idée que vous vous faites de l’égalité. »

Voilà, depuis on ne s’écrit plus avec mon député.

Cependant j’avais eu aussi un échange plus courtois avec mon sénateur socialiste, grand partisan de la redéfinition du mariage sur mesure pour le lobby LGBT mais plus diplomate que mon député quand il répond à ses électeurs.

Le 27 mars 2013, mon sénateur socialiste me répondait la chose suivante sur la question de la GPA et la PMA (je cite) :

« Les questions de procréation médicalement assistée (PMA) et de gestation pour autrui (GPA) sont exclues de ce texte. La détermination qu’a montrée le gouvernement pour maintenir le périmètre du texte lors du débat à l’Assemblée Nationale devrait faire taire toutes les inquiétudes, tous les procès d’intention sur un lien supposé entre le projet de loi et la réflexion sur la PMA et la GPA.

Il n’en demeure pas moins que les questions de la GPA et de la PMA, se posent, par la force des choses, puisque la France est un pays ouvert dont les citoyens peuvent circuler librement et que les législations varient d’un pays à l’autre, même au sein de l’Union européenne. Les aspects éthiques autant que l’interrogation sur le sens de la loi et de son application que soulèvent ces deux sujets sont posés à notre société. Mais il est indispensable de souligner que cette question est indépendante de l’ouverture de droit au mariage pour les couples de même sexe. Cette question qui touche au rapport entre la science et l’éthique et au respect de toute personne humaine ne saurait être esquivée. Elle est aussi trop sérieuse pour être instrumentalisée. Mais ce n’est pas le sujet de ce projet de loi. »

Mais nous voyons bien aujourd’hui que la conséquence directe de la loi Taubira est la décision de la Cour européenne des droits de l’homme qui impose à la France de permettre l’adoption des enfants conçus sur commande de couples homme-homme ou femme-femme dans le cadre de procédures de gestation pour autrui ou de procréation médicalement assistée réalisées à l’étranger. C’était prévisible et mon sénateur l’aurait su s’il lisait des sites de réinformation comme Nouvelles de France plutôt que des brochures de propagande gauchiste comme Libération ou Le Monde (voir par exemple l’article Du « mariage pour tous » à la PMA pour tous publié par Grégor Puppinck le 1er février 2013, c’est-à-dire près de deux mois avant le message mal informé de mon sénateur !).

Apparemment mon sénateur n’était pas vraiment au courant des implications de la loi Taubira qu’il s’apprêtait à voter. Je lui ai donc proposé pour cette année de rejoindre notre grand mouvement populaire en venant à la Manif pour Tous de dimanche à Paris puisqu’il a été honteusement trompé par son parti ainsi que par le gouvernement et le président qu’il soutenait.

À moins qu’il ne me mentait sciemment pour me tromper moi, son électeur, dans son mail de mars 2013 ? Je n’ose le croire, mais puisque le premier ministre lui-même ment publiquement dans La Croix aujourd’hui en voulant nous faire croire que son gouvernement, qui n’a pas fait appel de la décision de la Cour européenne des droits de l’homme, s’engage contre la PMA et la GPA pour Tous ?

En tout cas, alors qu’il y a un an mon sénateur m’avait répondu très vite, aujourd’hui il fait le mort. Pourtant j’ai vérifié, son siège n’était pas remis en jeu lors des dernières élections sénatoriales et il est toujours sénateur. Sans doute plus pour longtemps, heureusement…

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Cap2006 , 3 octobre 2014 @ 19 h 31 min

    Il a sûrement des nombreux sujets plus essentiels à traiter.

    La loi votée ne touche en rien (vraiment rien de chez rien) le droit à un homme et une femme de se marier civilement et de fonder une famille s’ils le souhaitent.
    Ils peuvent même se marier religieusement.

    Et ils ont même le droit d’accepter que d’autres face la même chose.

    Pas de quoi manifester l’an passé.
    Et comme la civilisation ne s’est pas écroulée des, 5000 mariages de personnes du même sexe, pas plus aujourd’hui.

    Quant aux enfants, avant le droit international, le bon sens imposait à ne pas les rendre victimes des actes de leurs parents. Sauf à mépriser le droit des enfants, dont les questions de filiation n’ont aucune différence avec de nombreux cas de fabrication d’enfants dûment autorisé depuis des décennies.
    Le pire, c’est que taubira n’y est pour rien dans le dénouement juridique de procédures lancées il y a des années.
    Rien de nouveau donc

    Sauf le ralliement abject de valls à une et une seule des familles d’aujourd’hui.

  • paul63 , 3 octobre 2014 @ 20 h 14 min

    Pour moi il s’agit d’un sujet essentiel et je ne suis pas d’accord, mais alors pas d’accord avec vous !

  • vic , 4 octobre 2014 @ 0 h 58 min

    Le “mariage” homo n’est qu’un phantasme, sans valeur, un rêve, une chimere..pour des malades introvertis. N’y attachons pas plus d’importance que cela. Par contre luttons contre ceux qui veulent nous faire croire le contraire .

  • Cap2006 , 4 octobre 2014 @ 7 h 45 min

    Est ce essentiel, parce que cela heurte votre philosophie de vie?
    Est ce essentiel, parce que cela vous empêche de vivre votre vie tel que vous souhaitez la vivre?

  • Charles , 4 octobre 2014 @ 10 h 23 min

    Cap2006,
    Soit vous nous prenez pour des guons,
    soit vous vivez dans le déni du réel.
    Il est évident que ces lois portent atteinte aux autres.
    L’impact sera multiforme et systématique.

    Exemple:
    Quand un “non couple” adopte un enfant pauvre
    (en général acheté au marché des beaux enfants)
    cet enfant pourra légalement être inscrit en maternelle.

    Il s’y fera donc des amis d’enfance comme tout enfant
    de son âge, ceux ci ayant 1 papa & 1 maman.

    Très vite, la différence deviendra visible
    entre ceux qui ont un seul papa (pas de chance)
    et celui qui a 2 papas(ou 3, pourquoi pas si ils s’aiment).

    Comment la maîtresse doit elle se positionner ????

    Il va de soit que 2 papas (ou 3) ce sera mieux que 1.

    Quid de la fête d’anniversaire du garçon à 3 papas ???
    Mon petit fils, son meilleur ami, voudra être invité.

    Justement,les 3 gentils papas organisent une méga-fête
    on jouera au docteur (eux 3) et on ira dans la piscine.
    on prendra une douche rigolote pour tous les garçons.
    Tous tout nus, c’est plus simple & plus naturel.

    L’un des 3 papas sera volontaire pour laver les garçons.
    etc etc etc.

    Bref, tout le cycle scolaire sera impacté pour tous….

  • Cap2006 , 4 octobre 2014 @ 11 h 59 min

    Oups! Vous y allez fort.

    – les enseignants gèrent déjà et depuis des années les différentes formes de familles. Je pense qu’ils préfèrent deux parents attentifs et concernés , que des parents violents ou peux concernés…
    – les homoparents se comportent exactement comme les heteroparents… ils n’ont pas idée de tripoter ni leurs enfants, ni leurs amis. Pour que vous puissiez penser le contraire, je m’interroge sur vos propres pratiques.

  • tanoser , 4 octobre 2014 @ 14 h 30 min

    Cap 2006

    J’ai lu avec intérêt vos échanges avec les internautes.

    Je suis convaincu de votre bonne foi et de votre innocence dans tous les sens du terme.

    Manifestement, nous ne vivons pas dans la même société.

    Vous êtes sans doute en province dans un terroir encore intact mais pour nous qui sommes dans le brasier, toutes ces bêtises sont insupportables à la longue.

    Il faudra qu’elles cessent sous peine de violences de type révolutionnaire d’ici peu de temps.

    Les gens de la rue sont à cran.

Les commentaires sont clôturés.