Un boulevard pour le FN

Oubliées les victimes du 13 novembre. Après les agapes ruineuses de la COP 21 auxquelles Vladimir Poutine s’est refusé de se joindre en hommage aux morts du Bataclan et des cafés du 11ème, oubliés les 42.000 chômeurs du mois dernier. Oublié Daech, l’ennemi de l’humanité.

Un seul adversaire à abattre en urgence. Le Front National. L’extrême danger, le danger extrême, le danger ultime avant la chute de la maison France, car le désastre économique, migratoire, moral des 15 dernières années n’était rien à comparer de ce que nous offrira ce parti des nuls.

Valls et Juppé, Gattaz et son MEDEF, La Voix du Nord et Nord-Eclair, bientôt les journaux de la PACA, l’ensemble des radios, des chaînes télé avec émissions spéciales de “C dans l’Air”, RMC avec “Les Grandes Gueules” et même le droitier Eric Brunet, Estrosi et Sarkozy. Tous se sont lancés dans l’arène pour dénoncer le danger fasciste qui nous pend au nez. Rares sont ceux comme Jean-Jacques Morandini, à donner la parole aux candidats frontistes avant ce peut-êre ces dimanche historique du 6 et 13 décembre.

Nous avons même eu le droit à une remontée spectaculaire de la côte du Président Hollande. Plus 20 points acquis, avec peine, sur le dos de 130 morts et de 6 462 400 chômeurs. Les Français reconnaissants. Les Français admiratifs. Les Français à la mémoire plus courte ( ça tombe mal, c’est le Maréchal Pétain qui a prononcé cette évidence ). Les Français pardonnant à ce gouvernement son laxisme policier, judiciaire, migratoire qui a permis à une bande de tueurs barbares issus de l’immigration, des tribunaux et des prisons de liquider 130 des leurs. Les Français extasiés de découvrir sur leur petit écran leur désormais bien-aimé Président serrer la main de 195 gouverneurs de la planète.

Mais les Français, les autres, ont une idée en tête, et font fi de cette propagande. Du nord au sud la dynamique et volontariste Marine et l’étonnante et brillante Marion risquent bien d’avoir leur chance de diriger une région que les socialistes leur ont agrandi dans de belles proportions. Les députés de gauche n’avaient pas eu, alors, l’audace d’imaginer que des régions pourraient un jour échapper aux mains de leurs valeurs républicaines.

Alors oui, les Français se sont peut-être dis que tant de tollé politico-médiatique cachait une peur de perdre son job et tous les privilèges que la généreuse ripoublique ont offert aux élus.

Alors oui, pourquoi ne pas donner une chance à ces hommes et à ces femmes qui attendent depuis des décennies dans les coulisses des élections. Après tout qu’a à perdre la France à essayer une autre politique radicalement différente après 30 années d’échecs ?

Alors oui, essayons les Le Pen et peut-être un ou deux autres souverainistes afin qu’ils donnent la preuve que s’ils sont capables de diriger une région. Donnons leur cette chance de nous prouver que demain en 2017 ou 2022, s’ ils réussissent à gérer une région, avec autant de bonheur que les rares mairies qui leur ont été confiées, ils seront sûrement capable de remettre la France sur son piédestal.

Alors oui, c’est un boulevard qui se prépare pour le Front National, malgré la doxa. Tous contre un. Et à la fin, Goliath va s’écrouler devant tant de haine déversée par la classe politico-médiatique.

Autres articles

25 Commentaires

  • marcel , 3 décembre 2015 @ 10 h 43 min

    les profiteurs depuis 40 ans , ont une peur bleu de perde leurs avantage, que dis je ? leur PRIVILEGES ! si un jour le FN vient aux responsabilités dans notre pays, j’espère qu’il aura le courage de trainer tous ces traitres devant les tribunaux . sus au FN ! c’est le mot d’ordre actuel, mais ne feraient ils pas mieux de faire d’honnêtes proposition , pour le citoyen, pour la France, pour les régions qu’ils veulent administrer ? non seul le FN les préoccupe. la politique française est tombée bien bas dans les mais de ces gochos, droitistes collabos , pour eux , ce n’est ni plus ni moins qu’une compétition, et certainement pas un acte patriotique ! vous savez ce patriotisme retrouvé le temps d’une commémoration pour les 130 mort et 350 blessés du 13 novembre, déjà bien vite oublié !

  • L'Austrasien , 3 décembre 2015 @ 11 h 02 min

    Il est temps de donner un grand coup de balai dans les écuries de la ripoublique. Aux urnes les patriotes!

  • Marino , 3 décembre 2015 @ 11 h 09 min

    * Tous unis contre le FN : le grand rassemblement des tocards !

    (sic : Nicolas Gauthier/Boulevard Voltaire)

    * Les syndicats se mobilisent contre la tentation du vote FN
    A quatre jours du premier tour, les centrales appellent les électeurs à faire barrage au Front national lors des régionales des 6 et 13 décembre.
    “Le Front national n’est pas l’allié des travailleurs, qu’ils soient smicards, ouvriers, au chômage ou cadres. Au contraire, il pourrait, s’il prenait la tête de certaines régions, fragiliser leurs situations” […]
    Le syndicats, «n’est pas le cas des partis – Front national, Ligue du Sud – dont le programme est basé sur la discrimination et la xénophobie».

    * Estrosi :La France paraît coincée entre le terrorisme et l’extrême droite. Daech a réussi son opération puisqu’il est devenu l’agent électoral du FN.

    Les électeurs sont libres de leurs choix. Mais qu’ils réfléchissent bien : entre le terrorisme et le Front national, l’alternative ne peut être que républicaine.
    Son copain : Mourad Boudjellal, “voter FN aux régionales, c’est aussi voter pour Daech”

    * « La démocratie est fondée sur la vertu », déclarait Montesquieu. La démocratie exige nécessairement la vertu politique, c’est-à-dire, selon ce même Montesquieu, « l’amour des lois et de la patrie ».

    Mais est-ce bien le cas de notre démocratie ? On peut en douter sérieusement, car, depuis longtemps, la classe politique a probablement oublié ce qu’était la patrie, mais a bien compris comment utiliser les failles de ce système.

  • François2 , 3 décembre 2015 @ 11 h 10 min

    Georges ORWELL : « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime. Il est complice. »

  • HuGo , 3 décembre 2015 @ 11 h 16 min

    Par exemple, lors de ‘C’est dans l’air’, pas plus tard qu’hier un des 4 spécialistes invités, osait prétendre que Cambadélis et consorts n’étaient pas dirigés contre le FN…Au mépris de ce que ce même Cambadélis affirmait ‘texto’ lors du rendez-vous politique de France 5 présenté par Caroline Roux le dimanche après-midi de 18 à 19 heures, il y a quelques semaines à peine, que le FN était l’ennemi (SIC), et la droite ‘républicaine’ était l’adversaire ! J’ajouterais : ‘et les islamistes dans tout cà ?’…leurs ???

  • HuGo , 3 décembre 2015 @ 11 h 27 min

    j’oubliais, je crois me souvenir, qu’Harlem Désir avait affirmé, mais il y a déjà des mois de cela (peut-être lors de la même émission ou une autre) qu’en cas de victoire du FN lors de élections présidentielles, il prendrait ‘les armes’ ou quelque chose de rapprochant,comme si une victoire électorale démocratique s’apparenterait à une insurrection ….c”est fou ! C’est un raisonnement (rien n’est similaire, mais enfin..) à rapprocher des pro-Morsi en Égypte lors de la révolte populaire ET majoritaire qui a placé au pouvoir le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, sauvant ainsi le pays de la botte infâme des Frères musulmans qui allaient imposer un pouvoir islamique, la Charia, ….

  • Agathon , 3 décembre 2015 @ 11 h 35 min

    Les sondages ne sont plus fait pour mesurer la tendance de l’opinion mais bien pour la prendre en otage en tentant de guider la main de l’électeur, sa pensée, son identité, son travail, ses enfants et son compte en banque. Messieurs les voleurs de tout cela ….à Dimanche soir!

Les commentaires sont fermés.