Le Roi serait-il la solution à la décrépitude de la France ?

« Au-delà de la douleur et de l’indignation, face à cet acte de guerre, il appartient à tous d’être responsables et confiants en l’avenir. Comme en d’autres temps troublés, la France retrouvera sa paix et sa grandeur par l’union autour de ce qui a toujours fait sa force et sa constance, ses valeurs, puisées aux sources de son histoire. »

Voilà la belle déclaration d’un Prince de sang royal. Du descendant direct de Louis XIV. Un communiqué qu’aucun média républicain n’a repris, ignorant jusqu’à l’existence de cet homme.

Pourtant, face à la crise morale et politique que la France connaît depuis quelques décennies et qui est en train de l’achever notamment depuis que les socialistes possèdent tous les pouvoirs, une idée commence à émerger tant sur les réseaux sociaux que dans les dîners en ville ou au fin fond de nos campagnes. L’idée d’un sauveur qui ne soit pas un politicien à l’ambition personnelle, mais un homme qui incarnera la nation, la France. Les 25 présidents qui se sont succédés à l’Élysée depuis 1848 n’ont jamais vraiment incarné celui que l’on pouvait identifier à la France. Cette terre de toujours aux multiples visages, aux différentes cultures, aux peuples si disparates que seul un Roi a toujours su personnifier, rassembler.

Un Roi. Le Roi de France que des révolutionnaires sanguinaires ont voulu effacer à jamais de nos mémoires en le décapitant, mais qui est toujours là, mémoire vivante de 1300 ans d’Histoire.

Le principe monarchique peut-il revenir en France, pour apaiser un pays divisé, un pays meurtri, un pays qui a perdu ses valeurs les plus fondamentales ? Oui, bien sûr si la monarchie est parlementaire, ce qui implique que le Roi règne en totale indépendance des partis pour n’exercer qu’ une autorité morale, magistrature suprême d’influence et d’arbitrage dans la vie politique, et s’il nomme le Premier Ministre après des élections législatives, il laisse le gouvernement seul responsable devant le parlement.

Les Français ont toujours porté une attention particulière à la vie des monarques européens, au point d’adopter comme leur reine la Princesse Caroline de Monaco. La mort de la Princesse Diana fut ressentie comme une perte personnelle. Les revues qui suivent la vie des souverains suédois, danois, hollandais ou belges connaissent depuis toujours un grand succès. Et les émissions de télévision et de radio de Stéphane Bern ou de Franck Ferrand sont parmi les plus populaires.

Alors, oui, à la désastreuse présidence de François Hollande qui succédait à la peu reluisante présidence de Nicolas Sarkozy, et au prochain quinquennat qui ne fera qu’alourdir la division des français, il serait bon que le Parlement accepte enfin de jouer son rôle de sauveur de la France. UN rôle dont on a plus besoin que jamais. La République s’est baptisée dans le sang de ses citoyens. Avant qu’elle ne meure dans un nouvel épisode sanguinaire, il serait bon que députés et sénateurs choisissent la noble voie du rétablissement de la monarchie. La République n’a t-elle pas été votée à une voix de majorité en 1870, par un parlement déboussolé par sept régimes politiques qui se sont succédés en 80 ans.

Celui qui incarne la légitimité, Louis-Alphonse de Bourbon, descendant direct de Louis XIV par son petit-fils Philippe V placé sur le trône d’Espagne. Louis XX est franco-espagnol. Il a trois enfants, dont d’adorables jumeaux, et n’est héritier de rien. Après la mort du Comte de Chambord qui fut le dernier Bourbon à prétendre pouvoir régner. Le Prince Louis dit simplement qu’il n’est prétendant à rien, mais qu’ayant sur ses épaules mille ans d’histoire de France, il répondra à l’appel du peuple de France si, un jour, celui-ci décide que la royauté est la solution au désastre français.

Son sourire, son élégance, sa noblesse seront un atout essentiel dans le rétablissement moral de la France à qui lui et ses successeurs rendront à la France son aura international.

L’idée est à creuser, MM.les politiciens, MM. les souverainistes. Une idée qui vous mettra tous à l’unisson de la France, votre pays, celui qui vous a élu dans le noble but de le sauver.

Articles liés

29Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Marino , 3 décembre 2015 @ 17 h 19 min

    * Une conférence sur le Front National organisée par le Parti socialiste à Sciences-Po Aix a été perturbée par une vingtaine de militants masqués de l’Action française, un groupuscule monarchiste

    Les militants ont fait irruption hier soir dans une salle de classe de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) alors qu’une conférence consacrée à «la montée de l’extrême droite en région Paca» devait s’y dérouler.
    «Dissimulés derrière des cagoules, des casquettes et des écharpes, ils ont déployé des drapeaux français et de l’Action française, et crié “Socialistes assassins”»

    «Ce sont des actes d’intimidation, l’Action française se radicalise et monte en puissance ces derniers mois» a précisé Cyril di Meo, secrétaire de la section PS d’Aix-en-Provence affirmant avoir déjà déploré plusieurs incidents avec ces militants dans la ville.

    – Sur Facebook, l’Action Française a revendiqué cette action, destinée selon le mouvement à dénoncer le fait que le PS «agite le chiffon rouge du péril extrémiste» avant le 1er tour des régionales, où le FN est en bonne position pour l’emporter en Paca selon plusieurs sondages récents.

    * La colère gronde : ATTENTION !

    Le 1er Parti de France (il a fait le plus de voix aux dernières élections)
    -Les Européennes :en 2014 avec plus de 4,7 millions de voix récoltées
    – Les Départementales : 5,1 millions de voix lors des départementales (ex-cantonales) de 2015
    Les années 2014 et 2015 qui ont vu le Front National devenir le premier parti de France pour la toute première fois de son histoire. Il est tout d’abord important de préciser que si le FN a bien été le parti numéro UN en nombre de voix récoltées, il n’en reste pas moins toujours en troisième position du fait des alliances, tout du moins en nombre de voix récoltées.

    -Aussi, le gouvernement doit faire très, très attention, il ne doit pas traiter ces gens comme des pestiférés.
    Car ils peuvent déclencher une Révolution et la “prise de la bastille” !

  • batman16 , 3 décembre 2015 @ 17 h 30 min

    nous avons déjà un roi. On voit bien qu’en royauté, un souverain élu n’est pas meilleur qu’un descendant.
    Un vrai roi couterait peut-être moins cher et supprimerai cette république dirigée par la gauche depuis 1790 et dont les valeurs me restent inconnues tout comme les lumières d’ailleurs.

  • Paul-Emic , 3 décembre 2015 @ 18 h 08 min

    Le Roi peut-être, mais quel roi ? Un rogation de branches dynastiques usées ayant perdu toute légitimité à gouverner ? ça me fait plus peur que Hollande.

    Prenons un exemple extérieur, A mon avis, en Russie, Poutine serait plus fondé à créer une nouvelle dynastie que de prendre un descendant des Romanov (s’il en existe encore un ? ).
    En France c’est pareil, quelles que soient les qualités des prétendants, ils n’en n’ont aucune qui leur permette de prétendre gouverner la France et les Français sinon d’être de très lointains descendants de Louis XIV. Pas de réussite professionnelle exceptionnelle, pas de don charismatique, n’ayant rien prouvé nulle part. Noble de nom mais pas noble de mérite.

  • stephan_toulousain , 3 décembre 2015 @ 18 h 45 min

    un roi, pas question.
    Un président élu, ce n’est déjà pas marrant lorsqu’on tombe sur un c. , alors un roi = président à vie, encore moins question.
    Il faut revoir les fonctions du président, notamment en politique extérieure, car ce n’est pas normal qu’un individu engage la France dans le soutien aux terroristes de l’ASL, déclare des guerres, engage les français dans L’OTAN sans référendum sur le sujet.

    mais pour éviter toute magouille entre 2 tours, 1 seul tour, celui qui arrive en tête est élu.

  • Faustine , 3 décembre 2015 @ 18 h 51 min

    Un roi potiche, comme en Belgique, en Espagne, en GB, etc., qui n’a “qu’une autorité morale” (et qui bien souvent se comporte lui-même sans moralité !) ne sert à rien.
    Il n’y a qu’un roi valable : le Roi du Ciel.
    Dès lors, un roi de France n’a d’intérêt que s’il est son lieutenant, c’est à dire s’il tient lieu sur terre de Roi du Ciel, et que lui sont donnés, par le sacre et l’onction, la couronne, le sceptre et l’autorité du Roi de gloire.
    Et dans ce cas, donc, non seulement il exerce une vraie autorité morale, mais encore, il gouverne.

  • Grosroyal , 3 décembre 2015 @ 19 h 17 min

    Certainement pas si ” le Roi règne en totale indépendance des partis pour n’exercer qu’ une autorité morale, magistrature suprême d’influence et d’arbitrage dans la vie politique”, mais un Roi qui gouverne aussi, en exerçant les pouvoirs RÉGALIENS prévus par la constitution de la 5e république, construite par De Gaulle pour, justement et selon ses propres dires, mettre ce qu’il était possible de mettre de Monarchie dans la république. Mais les partisans du prétendant espagnol sont incurablement anti-gaullistes… Et d’ailleurs, surtout pas “Louis XX”. Il faudra nous passer sur le corps. Nb: les pays évoqués, notamment la Belgique, les pays scandinaves, ne sont pas moins en décrépitude que la France.

  • memo , 3 décembre 2015 @ 20 h 52 min

    vous oubliez l’ alliance de clovis le bapteme de la france. Dieu a choisi un roi pour la France et non la republique maçonnique . Il faut arreter avec ces mensonges . PaS DE ROI PAS DE FRANCE, il est le garant du peuple. le roi est issu du droit divin, voir le testament de Saint Rémi

Les commentaires sont clôturés.