Denis Tillinac : “Pour que des minorités soient accueillies fraternellement dans un pays, il faut que la majorité soit assurée de cette supériorité symbolique”

Interrogé vendredi 4 avril par Martial Bild sur TV Libertés, Denis Tillinac revient sur l’agressivité d’Aymeric Caron sur le plateau d'”On n’est pas couché” début mars et sur le terme “Français de souche” qu’il n’hésite pas à employer. “L’air du temps sur lequel surfent les sondages et sur lequel s’inscrit la modernité, c’est une pute infantile, capricieuse, irrésolue, évanescente. Vous savez, le branché du soir deviendra le ringard du lendemain matin dans une espèce de course à l’échalote qui va vers le néant de l’indifférencié”, déclare l’écrivain qui revendique l’étiquette “réac'” et met en garde certains jeunes contre la tentation d’être “ultra” :

> Denis Tillinac vient de publier Du bonheur d’être réac-Manifeste jubilatoire de la réaction.

Articles liés

19Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Goupille , 4 avril 2014 @ 22 h 22 min

    Pour que des minorités soient accueillies fraternellement dans un pays, il faut que leurs moeurs ne soient pas incompatibles avec celles de ce pays. Concrètement.

    Le symbolique est un luxe, en ce domaine.

  • ranguin , 5 avril 2014 @ 6 h 27 min

    Nos dirigeants ont des meurs tellement à part, qu’on est loin de la cruche aux lèvres.

  • JSG , 5 avril 2014 @ 7 h 12 min

    “…Pour que des minorités soient accueillies fraternellement dans un pays…”
    Il faudrait que notre pays ne soit pas gouverné par des inconscients, mais par des gens qui aiment la France, plus qu’eux-même, qui veulent réellement en préserver ses spécificités.
    Des individus qui auraient le courage de limiter l’arrivée de gens d’ailleurs, simplement pour les accueillir dignement en pensant avant tout aux citoyens de France ; que ceux-ci ne se sentent pas frustrés devant un afflux de gens haineux pour nos coutumes, notre histoire et notre culture (la vraie)
    A la place de ça, nous avons des arrivistes, des normaux au sens normés, de faux humanistes, des mondialistes qui se foutent de notre pays, qu’ils considèrent pour certains comme n’étant pas le leur, mais simplement un tremplin pour arriver à leurs fins.
    A la place de ça, nous avons des haineux qui bavent la démocratie la haine aux lèvres pour ceux qui ne pensent pas comme eux.
    Alors, stop, vous n’êtes plus crédibles, vos utopies ne font plus recette, faites votre auto-critique et ayez un peu de modestie pour en tirer les conséquences.
    Amen -moi un peu d’espoir….-

  • domremy , 5 avril 2014 @ 7 h 23 min

    pourquoi faire venir de plus en plus de gens d ailleurs,qui ne voient pas la vie comme nous, qui veulent nous imposer leurs coutumes en détruisant les notres

  • Stephan_Toulousain , 5 avril 2014 @ 7 h 45 min

    Interessant cet interview.
    Le qualificatif “réact” devient de nos jours une abréviation de “Réactif” à la dégénérescence de notre société.
    une image qui dit tout : http://www.atlantico.fr/sites/default/files/imagecache/Une/reac.jpg

  • Gisèle , 5 avril 2014 @ 12 h 10 min

    Réaction …. ACTION !!!
    La déchristianisation a engendré la dépolitisation ( abstention record ! ) .
    ET VLAN !!

  • Gisèle , 5 avril 2014 @ 12 h 24 min

    Justement , c’est une des armes du NOM . Ils ont déjà opéré comme cela ailleurs .
    Ils pillent le pays en délocalisant l’industrie .
    Ils volent les générations futures qui n’ hériteront pas du patrimoine familial .
    Ils abrutissent et dégénèrent la promesse qu’offre le potentiel jeunesse national .
    Ils lâchent des hordes d’affamés( par leurs soins ) qui se ruent sur ce qui nous reste encore et assèchent notre économie .

Les commentaires sont clôturés.