« Homoparentalité » : deux députés appellent le gouvernement à « prendre ses responsabilités très rapidement »

D’abord “le « gender » cet été”, puis “l’étude de l’homoparentalité inscrite au programme des terminales L révélée lundi 31 octobre” et enfin “un jugement [du tribunal de Bayonne qui] s’attaque aux valeurs de la famille” en “[accordant] l’autorité parentale conjointe à deux femmes pacsées sur les enfants nés de l’une d’elle”, ce qui équivaut à une reconnaissance de fait de “l’homoparentalité”… Trop, c’est trop ! Deux députés UMP, l’un membre du Collectif parlementaire de la Droite populaire (Philippe Meunier, élu dans le Rhône), l’autre membre du Collectif parlementaire de la Droite humaniste (Philippe Gosselin, élu dans la Manche) dénoncent dans un communiqué “l’accumulation, en quelques semaines, de ces nouvelles” qui “finit par être plus que problématique”.

“Par touches successives, c’est le droit et la place de la famille qui sont remis en cause” notent les députés, pas opposés au “débat” qui “peut avoir lieu”. “Il est inadmissible qu’il se fasse ainsi en catimini et de façon insidieuse par des groupes militants” jugent-ils. “Nous appelons donc le Gouvernement à prendre ses responsabilités très rapidement. Les présidentielles se gagneront aussi sur les questions de société et les valeurs” concluent Philippe Meunier et Philippe Gosselin.

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Thierry , 4 novembre 2011 @ 19 h 49 min

    Que des gens veulent se suicider,pourquoi pas,mais ils n’ont pas à entrainer une Nation entière dans leur dérive morbide!

  • diego , 5 novembre 2011 @ 15 h 08 min

    Chatel dégage!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les commentaires sont clôturés.