Avis de tempête aux frontières de l’Europe

En ce début d’année, chacun adresse ses vœux et c’est bien sincèrement que votre chroniqueur formule les siens aux amis. Pensons aussi aux gens qui nous semblent des ennemis et qui nous considèrent pour tels, car ils pataugent dans les erreurs dominantes de notre époque. Exprimons l’espoir qu’ils retrouvent la voie du bon sens.

Comment ne pas penser cependant que les choses ne pourront plus, en l’état, attendre 107 ans. Le monde se transforme et se construit à grande vitesse alors que la France sous le règne de la médiocrité hollandienne se détruit elle-même encore plus rapidement. Il paraît qu’au 31 décembre le petit bonhomme de l’Élysée s’est produit sur les ondes de la subvention. Qui donc prête encore attention à sa parole dévaluée ?

Les vents les plus violents ont soufflé ces derniers jours sur la Méditerranée. Après les drames qui se sont déroulés dans l’Adriatique en décembre, en ce premier janvier c’est le Borée des Anciens, fils de l’Aurore, un vent du nord de force 9, qui balayait à l’aube la mer Égée et contraignait de garder liés et attelés les bateaux dans les ports.

Or, le proverbe nous le rappelle : “à navire brisé tous les vents sont contraires.” Car ces épisodes nous ont rappelé la fragilité de nos défenses. Le scénario du “Camp des saints”, ce livre prémonitoire de Jean Raspail, publié en 1973 reprend son questionnement si clairement reformulé, – une fois n’est pas coutume, – par Rocard : “avons-nous vocation à accueillir toute la misère du monde ?” La réponse découle de l’interrogation elle-même. C’est non. Il faudra oser le dire aussi à tous ceux qui croient, dans ce genre de matières, à l’infaillibilité pontificale.

Mais il convient aussi de le répéter à cette pseudo-droite allemande. Nous la reconnaissons ordinairement moins lamentable que son homologue hexagonale. Ce n’est pas difficile. Mais, aujourd’hui, par la voie de la chancelière, sous prétexte de “combattre la haine” et d’assurer l’avenir des caisses de retraites, elle prétend désormais stigmatiser les adversaires de l’islamisation de l’Europe.

Quand des milliers d’Allemands se rassemblent, depuis des semaines, sans aucune référence inappropriée, sous le mot d’ordre et l’étiquette des “patriotes européens en lutte contre l’islamisation de l’occident”, il leur est opposé le sophisme révélateur selon lequel la main-d’œuvre immigrée sera indispensable à nos économies.

Autant dire combien le conformisme répond ici à côté de la question : d’une part, les immigrés non-musulmans apprécieront ; et d’autre part aussi on retiendra l’absence d’arguments.

Mme Merkel, quand elle avait répudié en paroles le modèle “multikulti” (1), nous aura fait illusion quelques années. La voici qui rejoint nos misérables chiraquiens. Triste perspective pour une Europe dont elle occupe la place centrale et où, très nettement, l’islamisme dans sa version terroriste et totalitaire se définit lui-même comme le premier ennemi.

Il est vrai aussi que l’Europe se voit confrontée à d’autres défis. Les budgets de défense sont rognés implacablement dans nos 28 pays, alors même que les besoins militaires augmentent à la mesure des dangers. On refuse de sacrifier à l’esprit de défense, sous le poids d’un socialisme de consommation, qui prétend évacuer les fonctions régaliennes des États au profit des pillages et gaspillages de la démagogie et du misérabilisme.

On ne voit plus très bien ce qui distingue une certaine droite du socialisme, avec laquelle elle gouverne.

Que vienne le temps de la clarté, voilà donc le vœu que l’on doit formuler en ce début d’année.

1. Cf. L’Insolent du 21 octobre 2010 “Merkel la bien pensance et le mythe multiculturel”.

> Jean-Gilles Malliarakis anime un blog.

Autres articles

5 Commentaires

  • Maurice , 5 Jan 2015 à 10:17 @ 10 h 17 min

    Pour que ses gens ne fuient pas leur pays, il faudrait qu’il y règne la paix ! Ce qui est très loin d’être le cas.
    Le jour ou nos gouvernants auront un semblant de burnes en fournissant de quoi se défendre aux habitants, nous aurons moins de ses personnes qui viendront toquer à nos portes.

    Le livre « le camp des saints » est prémonitoire, n’oublions pas celui qui est aussi à prendre en considération « la Toussaint blanche » ! cela nous pend au nez comme une vieille morve et nos gouvernants nous demandent de l’aspirer ! (je sais c’est grade, mais n’est-ce pas du même genre ? Nous faire avaler ce qui nous rebute ?)

    Les manifestants allemands qui sont contre l’islamisation de l’occident sont des précurseurs de ce que NOUS devrions faire ! Après Houari Boumediène à la tribune de L’ONU en 1974 (le ventre de nos femmes …), n’oublions pas la déclaration de Mouammar Kadhafi : nous faisons venir des musulmans qui à terme seront majoritaires et ça, sans conflits armés. (en très résumé)

  • trahi , 5 Jan 2015 à 11:17 @ 11 h 17 min

    La FRANCE est TRAHIE par ses dirigeants, tout simplement!!!!

  • Charles , 5 Jan 2015 à 20:19 @ 20 h 19 min

    Présentation du livre de Houellebecq.
    les Bobos sont effarés.

    https://www.youtube.com/watch?v=RxaPs4HbLnM

  • judel , 6 Jan 2015 à 21:27 @ 21 h 27 min

    et oui …..soumission c’est a lire et a decanter…..plausible pourquoi pas !!!!!

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France