«Mariage pour tous» : le début du recul de François Hollande  ?

par Hubert Montmirail*

On ne le dit pas ouvertement, mais l’atmosphère est à la prudence au Gouvernement. Prudence évidemment dans le ton adopté : les ministres font profil bas. En séance publique, au Sénat, ils défendent une optique minimale. Ce jeudi 4 avril, ils ont été peu enthousiastes. Si peu que l’on se demande où sont passées les envolées du mois de février… Les parlementaires de gauche essayent de rappeler aux ministres qu’ils ne doivent pas reculer. Un signe ? Peut-être. Prudence aussi dans la portée du dispositif que l’on veut instaurer. Exit la GPA ou la PMA, repoussée au motif que ce n’est pas l’objet du projet de loi Taubira. La réalité est bien là : comme la saisine du Comité national d’éthique, il s’agit bien de portes de sortie. Certes solennelles et apparemment objectives, mais bien commodes pour éviter de s’aventurer dans des sentiers douteux.

François Hollande est conscient de l’impopularité du projet de loi en question ; il sait que les manifestations ont été tout, sauf dérisoires ; il se rend enfin compte que les Français ne sont pas emballés. C’est le moins qu’on puisse dire. Mieux : le président de la République sait que les ministres, dans leur déplacement, rencontrent ces Français excédés, jusque là silencieux, mais bien déterminés à se faire entendre depuis le 24 mars dernier. Ils se rendent compte que les simples citoyens se contrefoutent des promesses sociétales. Au fond, ils ont peur de voir les années à venir ternies par ces manifestants excédés. Sont-ils prêts à endurer tout cela ? Il y a bien un après 24 mars, et ce peu importe les divergences entre les organisateurs de la Manif pour tous ou les récriminations de Civitas. Au fond, cette opposition d’une partie notable du pays n’a pas besoin de chef identifiable. Bien au contraire, cette relative dispersion démontre que le refus du mariage dit pour tous est un mouvement profond. Un mouvement aussi profond que la désagrégation de ces 40 dernières années…

Alors que les perspectives économiques et financières s’avèrent inquiétantes, le mariage homosexuel ressemble de plus en plus à de l’enfumage. Comment des hommes de gauche, quelquefois lucides, ont-ils pu tomber dans un panneau aussi grossier ? Quand on fait du sociétal, c’est simplement parce que l’on sait que la politique de rigueur devient la seule politique. C’est parce que l’horizon quotidien devient sombre : il faut donc faire diversion. C’est un signe évident de faiblesse.

Et puis il y a cette inquiétante conjonction : la menace qui pèse, par exemple, sur le budget des armées. Or, s’il est raboté, il est sûr que les militaires apprécieront peu. Ils ont beau être les silencieux de la grande muette, mais ils ne veulent pas participer au sabordage de leur armée. Peut-on imaginer que François Hollande continue dans un climat aussi sensible ? Ici et là, le président de la République rencontrera des Français en colère. Avec une aussi faible cote de popularité, une panique consécutive à l’affaire Cahuzac ou une suspicion généralisée sur les hommes politiques, François Hollande sait qu’il manie un cocktail explosif qui risque de griller son quinquennat. Peut-il se permettre de consumer les 4 années restantes de son mandat ? Surtout lorsqu’il ne dispose plus d’un quelconque parapluie primo-ministériel. Parce que le quinquennat pousse le Président à davantage s’engager à travers des propositions, il peut aussi conduire le chef de l’État à dénouer la situation en écartant un projet de loi aussi dangereux et incertain pour son autorité. Monsieur le Président, vous n’osez pas le dire, ni même le faire comprendre, mais cela sent peut-être le recul !

*Hubert Montmirail est collaborateur d’élu.

Autres articles

36 Commentaires

  • Paule C , 5 Avr 2013 à 15:46 @ 15 h 46 min

    “Le droit humain” est le nom d une loge maçonnique, Mme Bertinotti s est trahie… On voit bien l origine de ce projet de loi : la “libre pensée” et l anticatholicisme qui méprisent le caractère sacré de la vie humaine. L autorisation de la recherche sur l embryon humain, les positions en faveur de l euthanasie sont de la même essence.

  • Frédérique , 5 Avr 2013 à 15:47 @ 15 h 47 min

    @Grandpere
    Il y a une chose qui n est pas encore assimilée dans les pays européens, c est que les peuples n ont plus le contrôle de leurs avenirs. Nous commençons à nous réveiller un peu, mais il reste beaucoup à faire, et malheureusement le seul outil qui pourrait permettre d y arriver est internet. Seulement tout le monde n a pas internet, alors que 99/100 des européens ont la télévision, le moyen de propagande le plus puissant des ennemis des peuples.
    Rassurez-vous, les Français ne sont pas idiots, pas plus que leurs voisins, ils sont “seulement” sous contrôle par le lavage de cerveaux incessant qu ils subissent depuis des décennies.
    Vous vous demandez ” pourquoi nous laissons -nous entrainer à élire du bas-de-gamme ?”, parce que les élections sont sous contrôle et la propagande fait le reste. D ailleurs, le jour où le peuple vote “mal”, on le fait revoter (Danemark, Irlande, Grèce) ou mieux encore, on place des hommes non élus (Italie), on peut aussi s asseoir sur le résultat (2005 France). Notre seule arme est le nombre, nous sommes des millions, mais il faut savoir désormais mettre nos divergences de côté pour former l unité, sinon, nous sommes foutus.

  • Y.Castel , 5 Avr 2013 à 15:58 @ 15 h 58 min

    Hollande n’a jamais franchement avancé sur le sujet, mais attention, le pseudo mariage gay reste une idée dangereuse. L’accepter, la tolérer, l’admettre pour faire plaisir à quelques homos ou pour que les militants gays ne nous fassent pas un caca nerveux, c’est avaler tout le reste ! Adoption, adoption plénière, PMA et GPA pour tous, marchandisation des ventres et des enfants, c’est ce qui se cache derrière l’appellation “mariage” dont l’Europe se chargera de tirer à notre place toutes les conséquences. On ne lâche rien !

  • RaLeBolHenri , 5 Avr 2013 à 16:07 @ 16 h 07 min

    Affirmatif , un seul slogan …… Dégager !!!!! vite,vite,encore plus vite,vous êtes des imposteurs . N’oubliez surtout pas vos merdias staliniens dans vos valises !!!!! On veut des têtes nouvelles !!!!! ralebol de politicards véreux donneurs de leçons . Les Français sont un peuple libre , et ils le resterons,ce n’est pas une minorité de tordus et de prédateurs qui nous ferons reculer . A bientôt .

  • Goupille , 5 Avr 2013 à 16:38 @ 16 h 38 min

    Salmigondis de pensée établi dans les Loges et anonné par ces idiots…
    Elle a raison, la Môme Barjot rose bonbon :
    ils vont finir par nous rendre violents…

  • Goupille , 5 Avr 2013 à 16:49 @ 16 h 49 min

    Souvenez-vous, Gisèle, que tous les media et les politiques, étaient pour la Constiturion européenne…
    Vous vous souvenez du matraquage ? Et vous avez vu le résultat du vote ?

    Vous avez-vu la suite, me direz-vous ?..
    Mais nous nous étions fait cueillir en plein “état de grâce” Sarko.
    Maintenant, Hollande est dans les abîmes, et la coupe est vraiment pleine.

    Ce sera plus dur de nous avoir par surprise.

  • Cozan , 5 Avr 2013 à 16:51 @ 16 h 51 min

    Et avec ce recul imperceptible, personne pour faire le lien entre Le Monde (de Pierre Bergé) qui publie une affaire embarrassante pour M. Hollande (son trésorier de campagne & compte off-shores). Sachant que ce M. Augier a racheté le magazine Têtu au même Pierre Bergé, il est peu probable qu’il soit l’objectif de cette publication…
    Alors suis-je le seul à penser que M. Pierre Bergé a envoyé un avertissement à M. Hollande avec le léger recul sur le projet de loi Taubira…
    Et si c’était le cas, que reste-t-il à publier ? le tout au conditionnel et en mode interrogatif, naturellement…

Les commentaires sont fermés.