Un second tour historique

Un second tour historique

À l’avant-veille d’un deuxième tour aux allures de choix historique entre deux France, nous vous rappelons les notations des deux candidats à la présidentielle, concernant leurs positions sur les mesures indispensables au redressement de la France, développées dans Le Manifeste que nous leur avons envoyé.

Ces mesures ont fait l’objet d’un sondage récent Ifop-Liberté politique, qui conforte leur bien-fondé.

Au terme d’une campagne atypique et chahutée, ce baromètre souhaite informer le plus objectivement possible sur les orientations politiques, économiques, sociales, morales et culturelles des deux candidats, afin que les électeurs puissent voter en pleine connaissance et conscience.

Les programmes des deux candidats sont en opposition sur les mesures politiques, morales et culturelles que nous proposons. D’où l’écart considérable constaté dans les notes globales.

Capture d’écran 2017-05-05 à 14.06.37

• Les mesures proposées sont très majoritairement approuvées par les Français, comme le révèle notre sondage Ifop-Liberté politique, réalisé à la fin du mois de mars 2017.

• Les électeurs en plébiscitent un très grand nombre, comme les mesures concernant l’immigration, l’islamisation, les retraites ou la dette publique, par exemple.

Cette élection présidentielle de 2017 revêt un caractère exceptionnel, car elle voit s’affronter les tenants de la souveraineté et de l’identité françaises incarnées par Marine Le Pen, et ceux de l’ultramondialisme libertaire représenté par Emmanuel Macron.

Les électeurs auront à choisir entre :

• une politique permettant à la France de déterminer elle-même son avenir, sur tous les plans, dans le sens souhaité par les Français ;

• une politique «d’ouverture» généralisée transformant la France en simple entité administrative multiculturelle, soumise à une organisation européenne centralisant tous les pouvoirs.

Cela dit, quel que soit le résultat, il nous faudra agir au delà de cette échéance afin de préparer et incarner un véritable renouveau politique, pour la France. Notre pays a plus que jamais besoin de l’union et de l’action déterminée de tous les résistants authentiques.

> François Billot de Lochner préside la Fondation de Service politique, Liberté politique et France Audace.

Autres articles

6 Commentaires

  • jejomau , 5 Mai 2017 à 14:49 @ 14 h 49 min

    Quand Hollande a été élu les Français se sont d’emblée méfié de lui en s’apercevant qu’il avait été élu avec les voix du Parti de l’Estranger.

    Mais quand ils se sont rendu compte qu’ils voulait que les LGBT puissent se servir de leurs enfants avec son pseudo-mariage : il est devenu immédiatement illégitime à leurs yeux!

    L’élection de Macron sera, elle, d’office illégitime … Les médias ont truqué les débats, cadenassé la libeté d’expression, empêché les projets d’être confrontés…

    Bonne chance à ce pantin qui n’a cessé de répéter pendant le débat présidentiel : “je VEUX être le chef des armées” au moins deux ou trois fois !

    Comme s’il s’agissait de répéter le “vouloir” pour incarner la véritable autorité !

  • Charles , 5 Mai 2017 à 19:34 @ 19 h 34 min

    Débat-
    Macron avait une oreillette masquée sur la base de son oreille droite (bosse)

    http://www.closermag.fr/article/emmanuel-macron-portait-il-une-oreillette-pendant-le-debat-718039

  • Charles , 5 Mai 2017 à 19:37 @ 19 h 37 min
  • Charles , 5 Mai 2017 à 21:12 @ 21 h 12 min

    Commentaires de NDA a compter du point de 12 mn sur la réforme de l’euro rigide.
    Il explique bien l’arnaque des banques qui pillent les états esclaves depuis 1973.
    Les 3 journalistes hommes, tous LGBTP et Poly-sexuels sont pitoyables.

    Excellente synthèse mais avec les réserves suivantes:

    1. Nous n’avons rien à attendre de Berlin sur ce dossier. Berlin qui commande tout.
    N’oublions pas que Bruxelles n’est qu’un leurre pour masquer les casques à pointes.

    2.Pour des raisons de forme, nous sommes cependant obligés de lui proposer la réforme.

    3. Une fois constaté le refus de Berlin , alors nous lancerons le plan B.
    Ce plan B consiste à rétablir le Franc et à mettre en place une monnaie commune.
    partagée avec nos voisins du sud qui subissent comme nous le coût du diktat allemand.

    4.Le simple fait que la France sorte, entraîne forcément la sortie de l’Italie (domino).
    Si l’Italie dit “non”, alors ce sera la fête de l’industrie française face à l’italienne.
    Si l’Italie dit “oui”, alors l’Espagne, le Portugal et la Grèce voudront sortir.
    Nous aurons les 5 pays latins catholiques du sud ensemble face au nord protestant.

    5. La mise en place d’une monnaie comme unité de compte commune, devrait s’accompagner
    de la création d’un Fond Monétaire Européen Sud devant servir à 3 choses;
    1. Comme fond d’investissement entre les 5 pays sortis de l’Euro rigide et de l’UERSS
    2. Comme fond de transition pour la gestion de la dette publique des 5 pays.
    3. Comme fond de régulation monétaire pour les ajustements au sein de cette zone.
    Ce fond étant doté des apports en 5 monnaies nationales restaurées venant des 5 banques centrales de la nouvelle zone monétaire. Ceci pour un coût zéro selon le principe des banques centrales qui émettent leur propre monnaie.

    6. Les réformes qui précédent supposent la mise en place d’un traité de confédération des nations libres avec la mise en place d’une assemblée (et non d’un parlement) pour recevoir des délégués (et non des députés européens ) désignés par chaque parlement national.

    7. La France comme initiatrice du mouvement et du fait de son poids relatif aura la vocation “naturelle ” de devenir le coordinateur de cette confédération avec une assemblée domiciliée au sud de la France pour être équidistante entre Paris, Rome et Madrid.

    Nous aurons ensuite des relations cordiales avec le bloc germanique du nord.
    In fine, le simple fait que nous ayons le Brexit entraîne le déséquilibre du budget de fonctionnement de Bruxelles, incapable de réaliser pour elle même ce qu’elle exige des autres, la baisse des dépenses.

    https://www.youtube.com/watch?v=Cs9So5se3-w&t=33s

  • Chevalier- de Moncaire , 7 Mai 2017 à 20:52 @ 20 h 52 min

    Trés historique en éffet. Un résultat qui finirait en….ON le savait d’avance qui réjuis seulement ceux qui ne voient pas plus loin que le bout du nez

  • Vent d'Est, Vent d'Ouest , 8 Mai 2017 à 11:56 @ 11 h 56 min

    Rien d’historique, l’histoire se répète, tel un letmotiv lancinant. Les Français sont d’incurables optimistes : il n’osera pas appliquer ses mesures, ce n’est pas possible, ce serait anti-démocratique. Sauf que, là, ils n’ont plus aucune excuse, nombreux sont ceux qui possèdent internet, peuvent se réinformer, et surtout, surtout, ont très mal vécu Normal 1er.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen