Du bon usage de la théorie du genre dans la vie quotidienne du français moyen : petit traité de propagande homosexuelle et corruption de mineurs, graduelles et par ordre chronologique (avec complicités)

C’est l’histoire de Thibault. C’est un modèle réussi de la recette qui mélange théorie du genre, « famille sociale », propagande homosexuelle et ce qui devrait encore et toujours être considéré par la justice comme de la corruption de mineurs.

Thibault a 4 ans. Ses parents sont en procédure de divorce. Thibault, « se déguise en fille ». Il « aime » se vêtir des affaires de sa maman : boucles d’oreilles, chapeaux, foulards, et pose pour l’appareil photo de sa maman. Il n’a pas vraiment l’âge de se mettre des boucles d’oreilles tout seul, mais qu’importe. Les photos vont resservir un peu plus tard…

Thibault a 6 ans. Olivier, son parrain, fait son « coming out » : Il est homosexuel. Ce dont tout le monde, dans le fond, se fout : mais de nos jours il faut l’affirmer haut et fort, le revendiquer, le clamer, et porter l’étendard de la révolte homosexuelle dans la famille.

Thibault a 8 ans. Il est éloigné de son père et part vivre à Bordeaux pour suivre la mutation du compagnon de sa mère. La justice laisse faire. Thibault aurait des « orientations » qui déplairaient à son père : la « famille » et les psys s’en mêlent.

Thibault a 9 ans. Il se plaint de violences du compagnon de sa mère, officier de police. La justice ne réagit pas.

Thibault a 10 ans. Il fête Noël « en famille » dans un chalet à la montagne. Il découvre, un peu gêné, que son parrain partage le même lit que son « compagnon » Frédéric pendant la nuit de Noël. Douce nuit, sainte nuit…

Thibault a 11 ans. Il ne vient quasiment plus voir son père. Toute la « famille » s’y oppose. Frédéric et Olivier font obstruction physiquement à un droit de visite de son père. Ils portent plainte et l’accusent d’avoir proféré des « insultes homophobes ». 3 semaines plus tard, Thibault assiste au simulacre de « mariage » de sa mère avec robe blanche, grande assemblée, passage à la mairie et ersatz de « mariage » à l’église devant M. le curé. Un « mariage canada dry » : tout y est, alliances, lectures, bénédiction du couple, mais pas le sacrement. Exactement le genre de truc qui a sa place dans une église consacrée. Le mariage n’a pas été annulé ? La cure… n’en a cure. Et l’évêché ? Il s’en fiche. Rome est alertée, bien trop tard. La mascarade a eu lieu, et les enfants parlent aujourd’hui du « mariage » de leur mère comme étant celui-là, et non celui de l’union qui les a vus naître.

Thibault a 12 ans. Il est sur « Facebook » et Frédéric, le « copain » de son parrain Olivier est son « ami ». Frédéric est un brillant sujet, pur produit de la haute bourgeoisie de province, cadre dans un grand groupe, diplômé d’HEC et de Normale Sup, éduqué dans les meilleurs lycées catholiques de province. Frédéric est aussi un militant homosexuel convaincu, qui remplit son « mur » de photos plus qu’équivoques. A longueur de journée, Frédéric & Olivier se galochent, Frédéric la main dans son froc, Les copains de Frédéric & Olivier jouent à « frotman »… bref, pas vraiment de la photo d’art, ni du livre scolaire pour élève de 5e/4e.

Voici un petit extrait :

Chaque fois que Frédéric publie une photo, elle apparaît sur le « mur » de Thibault. Thibault est ainsi abreuvé quasi quotidiennement des photos d’Olivier et Frédéric. La justice s’en moque.

Thibault a 13 ans. Son père vient le chercher pour le week-end. Sur le pas de la porte, le mari de la mère agresse le père : coups de poings au visage. Ce weekend-là, Thibault ne viendra pas, et son père passe la journée aux urgences : entorse au cervicales, points de sutures, plaie semi profonde à la gorge, hématomes. Le visage de son père ne fera pas la une de la presse nationale. L’agresseur ne sera pas inquiété. Les agressions « pèrophobes », cela n’existe pas et cela n’intéresse pas la justice.

Thibault a 14 ans. Il part en Bulgarie avec sa mère. L’administration a fait un passeport de service diplomatique à Thibault, la justice entérine et prive son père de « l’exercice de l’autorité parentale » : depuis, plus de contacts.

2014, Thibault a 16 ans, il assiste au simulacre de « mariage » de Frédéric et Olivier, avec tout le « gratin » de la communauté gay de la côte Ouest et force « selfies » victorieux et triomphaux publiés sur Facebook. Thibault peut enfin voir de près les types découverts sur le « mur » facebook.

Aujourd’hui, ou en est Thibault ? Son père n’en sait rien. Il vit avec sa mère, en Bulgarie, et son mari, détaché à l’ambassade de France. Le proviseur du lycée français refuse de communiquer les bulletins scolaires.

Certainement, Thibault doit être légèrement… désorienté quant à … son « orientation sexuelle ». Au nom de la « théorie du genre », de la « famille sociale » et de la « lutte contre l’homophobie » on n’a cessé de le bousculer. Des grands mots pour noires âmes, qui masquent difficilement les réalités d’une injustice et d’une violence sociale inouïe, au-delà même de leur dimension immorale et perverse.

Autres articles

34 Commentaires

  • Carlos , 5 Juin 2014 à 12:30 @ 12 h 30 min

    Un enfant est une éponge ! On peut le déformer facilement !

    Tout petit, apprentissage de caresses en bas de la ceinture entre garçons et attribution d’un prénom féminin : voir à partir de 4 mn 50 :
    http://www.youtube.com/watch?v=pxy6dYVGtv0#t=318
    Plus grand, des initiateurs LGBT leur diront à l’école qu’il est normal d’être homo ! Donc de ne pas se méfier des gens qui sont déformés : (voir à 1mn)
    http://www.youtube.com/watch?v=m9nSyFyeUEw
    Aussi quand l’un d’entre eux tentera d’abuser d’eux, ils ne seront pas dire non :
    http://www.youtube.com/watch?v=NeK9oUeNYAk
    Il deviendra par la suite comme cet ado, le jouet sexuel d’adultes :
    http://www.youtube.com/watch?v=EiIXag9mBeQ

    Il aura eu le malheur de ne pas être tombé sur un adulte responsable comme ici : voir à 1h17 :
    http://www.youtube.com/watch?v=zmBkFi0LZK4
    Pour contrer la propagande LGBT dans les écoles, pourquoi ne pas passer ce genre de dessin animé ?
    http://www.youtube.com/watch?v=S1QLmMBSJqs
    Et la ministre d’origine marocaine, Najat Vallaud-Belkacem, parler de ce qui se passe dans son premier pays . Car au Maroc, ils sont nombreux à souffrir des adultes : (à 2mn 40) un garçon à 12 ans accepte une passe pour de l’argent. Depuis il est séropositif et désaxé !
    http://www.youtube.com/watch?v=0gBp73PJqv0

    Ah si jeunesse savait, si vieillesse pouvait, il y aurait moins de malheureux !

  • Cap2006 , 5 Juin 2014 à 12:43 @ 12 h 43 min

    Vous nous la refaite souvent cette histoire ?

    la dernière fois c’était pour parler du rapt d’enfant par une mère et son nouveau compagnon fonctionnaire de police.

    Aujourd’hui, même histoire empreinte d’homophobie…non que dis-je purement homophobe…

    1- un enfant de 10 ans est choqué de voir ses parents faire l’amour… même chez les couples hétéros…
    2- visiblement, le couple homo du parrain est plus solide que le couple de ses parents…
    3- ce gamin est il demeuré ? à 16 ans il est capable de refuser d’assister au mariage de son parrain. ( à 14, il a aussi son mot à dire sur l’expat)
    4- j’ai pas compris le rapport entre le gamin et le facebook du parrain…. que faisait la mère à accepter que le jeune ado dispose d’un facebook, il y a de cela déjà quelques années ( je ne sais même pas si facebook avait une telle diffusion il y a 4 ans en collège)
    5- d’autant que le beau-père maltraite visiblement son père, je préfére encore les photos d’un couple qui s’embrasse, que l’éducation d’un beau-pere agressif et au dessus des loi… mais que fait la mère là dedans ?

    Allez bonne journée à vos luttes multiples condensées dans cette histoire
    – contre les droits des pères trop souvent bafoués
    – contre les fonctionnaires de police au dessus des loi
    – facebook accessible aux enfants
    – contre la liberté de mettre ses photos sur facebook
    – contre un frotti frotta entre deux personnes qui s’aiment
    – contre le droit de porter une robe blanche à son 2° mariage
    – contre le droit de benir religieusement une union d’une personne divorcée ( je pense bien que le pape s’en tamponne le coquillard)

    et bien… vous auriez pu ajouter un probleme de fusion entre la region aquitaine et la bulgarie … non ?

    bonne journée..; ya du soleil !

  • anonyme , 5 Juin 2014 à 12:57 @ 12 h 57 min

    Même si je ne partage pas votre tolérance de l’affichage de ces comportements déviants, il faut reconnaître que l’article ici présenté n’est pas un travail de journalisme mais de propagande.

    On est certes dans la rubrique “poing de vue” mais ceci n’excuse pas les amalgames.

  • Cap2006 , 5 Juin 2014 à 13:42 @ 13 h 42 min

    je trouver personnellement indécent de l’exhibition de l’intimité au sens large, via face book ou autre….
    il faut dire que les jeunes générations ont grandi sous les camescopes et se sont retrouvés exhibés par leurs parents très régulièrement, parfois nu….

    Après, l’homosexualité n’est pas un comportement deviant… je ne m’appelle pas Mme Boutin.

  • Charles , 5 Juin 2014 à 13:43 @ 13 h 43 min

    Excellent.
    Ces messieurs font semblant d’ignorer le principe
    du droit égalitaire à la parité parentale pour tous les enfants,
    y compris pour les enfants pauvres devenus orphelins.
    ( Droit DALPAT pour tous les enfants).

    Donc l’adoption par des non couples est une atteinte évidente à ce droit.

    De plus,pour faire un couple,il faut pouvoir s’accoupler.
    Il se trouve que 2 hommes ne peuvent pas s’accoupler.
    idem pour 2 femmes,même avec un harnais et 2 godemichets

  • scaletrans , 5 Juin 2014 à 14:33 @ 14 h 33 min

    La question est de savoir s’il reste suffisamment de justes pour que nous ne subissions pas le sort de Sodome et Gomorrhe.
    Bon, je vais aller vomir un peu, mais je suis plutôt en panne de bile avec tout ça.

  • Carlos , 5 Juin 2014 à 14:45 @ 14 h 45 min

    Si, l’homosexualité est un comportement déviant ! Et voyez le premier commentaire pour un peu comprendre comment il s’attrape !

    Tout au début, le petit garçon a ses premiers émois en se touchant sans penser à un sexe particulier. Rien qu’en se frottant, il se fait plaisir. Ce n’est qu’après, suivant ses expériences,ou par exemple une mère qui déteste le sexe masculin (cela arrive, du coup le petit veut être une fille) qu’il va apprendre à jouir d’une manière cérébrale ! C’est à dire en pensant à quelqu’un ! Si une personne du même sexe l’a déjà touché, il ne cherchera pas l’autre sexe, il continuera à penser à sa première expérience et cherchera à la renouveler !

    Il faut savoir que petit, le garçon “bande” sans qu’il y ait un rapport direct avec un sexe précis ! Le cerveau, au début vierge, doit s’enrichir de nombreuses sensations. D’où le danger de naître pour être confié à une paire d’hommes ou de femmes ! Car les seules sensations intimes qu’il aura eu seront que masculines ou que féminines ! Il risque durant toute sa vie d’être séparé de l’autre sexe. Car l’apprentissage ne se fait plus après l’adolescence. Un déviant adulte ne peut pas recommencer son apprentissage à zéro. Par contre il peut effacer une partie de son cerveau, ce qui lui permettra de ne plus être obsédé par sa déviance. Il sera dans le même cas qu’un ancien drogué ou ancien alcoolique. Par contre comme eux, il faudra qu’il évite toute tentation susceptible de réveiller ses souvenirs. Ainsi un alcoolique ne devra plus jamais gouter ne serait-ce que 5cl d’alcool car il rechuterait ! Idem pour le drogué !

    Avec un peu d’attention, vous remarquerez que les homosexuels ont souvent du mal à regarder droit dans les yeux une femme ! Ils sont mal à l’aise ! Ce qui n’est pas le cas avec les hétéros ! Et ceux qui vivent trop entre même sexe, peuvent devenir des “petites folles” ! Ils parlent et ont la gestuelle des femmes ! Le film “La cage aux folles” en donne un petit aperçu.

    Que peut-on en conclure ? Que la sexualité peut être déviée ! Quand ? Avant l’âge adulte ! Par qui ? Par des adultes ! Un homosexuel est donc rarement responsable de l’être ! Pas plus responsable qu’un jeune de 13 ans qu’on initie à la drogue. Comment peut-il en comprendre le danger ? Le criminel est toujours l’adulte ! Criminel car il va foutre en l’air la vie de cet enfant. Il en est ainsi des vendeurs de drogues, des pédophiles et bien d’autres dangers !

Les commentaires sont fermés.