Les canadiens favorables à une restriction du droit à l’avortement ainsi qu’à la peine de mort

Selon un sondage réalisé par Ipsos Reid pour Postmedia News and Global TV, les Canadiens restent très favorables à l’avortement (seulement 6% réclament son abolition), notamment au Québec. Mais, alors que cet immense pays reste l’un des rares a n’avoir aucune restriction légale à l’avortement, 60% des Canadiens (57% des hommes et 62% des femmes) sont d’accord pour “limiter” les possibilités d’éliminer son enfant au dernier trimestre de la grossesse.

Quant au “mariage” homosexuel adopté en 2005, il est rentré dans les mœurs chez les femmes, mais pas chez les hommes : 23% des seconds et 13% des premières y sont totalement opposées tandis que 25% de ces messieurs et 15% de ces dames sont favorables à un partenariat civil qui n’ait pas le même poids devant la loi que le mariage entre deux personnes de sexe opposé. A contrario, 72% des femmes et 52% des hommes sont satisfaits de la législation actuelle sur laquelle le gouvernement conservateur n’a pas prévu de revenir, pas plus que sur l’avortement.

Concernant la peine de mort, 65% des Canadiens qui ont une opinion sur la question y sont favorables (+13 points par rapport à 2001), 35% opposés. C’est au Canada atlantique (80%), en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba (75%) que la possibilité du recours à la peine capitale est la plus populaire. Mais là aussi, le Premier ministre Stéphane Harper, a promis de ne pas légiférer. C’est bien la peine d’avoir un conservateur au pouvoir…

Voici, résumé, l’état des valeurs canadiennes :

Articles liés