Dieudonné : “Nous n’avons plus d’Etat, il faut créer un Etat parallèle”

“Nouveau gouvernement, nouveaux emmerdements” se moque Dieudonné dans sa dernière vidéo postée jeudi. Il y compare les membres de l’équipe Valls 2 aux “mecs dans la salle des coffres” lors d’« un braquage” : “normalement”, quand “ils sont repérés par la police”, “on leur dit ‘eh les gars, faut y aller’ ! Là, ils continuent à piquer…” “C’est la descente aux enfers, (…) on pensait que c’était fini, qu’ils allaient dégager, qu’ils allaient, je ne sais pas, moi, nous dissoudre l’Assemblée, qu’on aille revoter. Non, non, ils s’accrochent !” alors que “plus personne ne veut d’eux”. Dieudonné précise au passage qu’il ne vote plus car “il faut être complètement con pour ne pas comprendre qu’on nous force à jouer un jeu dans lequel on ne peut absolument pas gagner”.

“Là, on est au-dessous du niveau de la mer, fermez les écoutilles” blague-t-il avant de demander à son acolyte “Roger la mouche” de descendre à 3 000 mètres pour se mettre “hors de portée des radars socialistes (…) parce qu’ils ne peuvent pas nous blairer”. Najat Vallaud Belkacem ? “Elle est pour une éradication complète de mon travail”, se plaint l’humoriste. “Aujourd’hui, elle est ministre de l’Education nationale, on ne pensait pas qu’ils iraient jusque là.” “Déjà les jeunes ne veulent plus aller à l’école, mais alors là ! Même moi je leur dit : ‘n’y allez plus’. (…) Najat Vallaud-Belkacem ministre de l’Education… Pourquoi pas Zavatta !”

Emmanuel Macron, ministre de l’Economie et des Finances ? “Les Rothschild, vous l’avez vu, se sont donc payés l’Etat français. L’Etat français actuel, le gouvernement, c’est le service communication de la banque Rothschild, c’est-à-dire qu’ils sont là pour mettre un petit coup de vernis pour que la quenelle glisse un peu plus profondément. Vous l’avez compris, ce qui les intéresse, c’est votre fric. Tant pis pour eux, je veux dire, qu’ils gardent cet Etat puisque, de toute façon, on n’a plus d’Etat. Il faut créer un Etat parallèle. C’est-à-dire qu’on les laisse vivre et nous, de notre côté, on crée un Etat. Et le début de la création de cet Etat, c’est l’ananassurance”, son projet de compagnie d’assurance dissidente, qui aurait déjà intéressé “72 000” internautes.

Dieudonné s’amuse de la récente sortie anti-CRIF de Jean-Luc Mélenchon : “c’est limite antisémite !”, “Attention, ‘communauté agressive’, tu vas te faire repérer parce qu’on sait bien que tu ne parles pas des Camerounais ou des Portugais”, “Qu’est-ce que ça veut dire Jean-Luc, tu ne crois pas au peuple élu ? Attention !” avant de dénoncer “un chantage à l’antisémitisme” et de s’en prendre à Gil Taieb, vice-président du CRIF, qui a prévenu le co-fondateur du Front de gauche via Facebook qu’il ne sera plus le bienvenu aux commémorations :

Articles liés

20Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Alainpsy , 5 septembre 2014 @ 11 h 58 min

    Quand Dieudonné dit: “la liberté c’est pas pour nous, nous on est condamné à vivre comme des cons (…) ” on a quand même envie de sourire.
    Quand il dit “je suis contre les décapitations (…)” lui, le gentil et soumis visiteur des ayatollahs de l’iran, le pays où l’on pend les femmes, on a déjà plus envie de rire.
    Quand il fait référence aux magouilles Françaises avérées pour éliminer certains Africains, effectivement ça n’est pas vraiment très propre, mais il faudrait aussi parler de la traite négrière intra-Africaine, 14 millions de noirs Africains capturés et réduits en esclavage ou vendus comme tels par des noirs Africains eux-mêmes, plus que la traite négrière par les blancs, si chère à taubira (11 millions de personnes), on a envie de lui répondre qu’il faut tout mettre sur la table, et pas seulement ce qui sert sa cause, mais la table est trop petite, alors il met ce qui sert sa cause et alimente la haine de ces fans. A répéter en permanence les mêmes drames d’un passé soigneusement trié par ses mains habiles, il ne fait qu’attiser les haines en orientant la rancœur. En fait, il fait comme les politiciens qu’il dénonce, il réduit la vérité en esclavage.
    Enfin, sa petite sortie finale sur son amitié avec le négationniste faurisson, une provocation inutile autant que sale et pitoyable…mais ça le fait rire, et puis c’est une dernière petite friandise pour la haine.

  • le kaooo , 5 septembre 2014 @ 13 h 01 min

    le gouvernement se moque de nous, et nous comme les chiens, plus on nous frappe plus on reste fidèle

  • Cyril Arias , 5 septembre 2014 @ 14 h 27 min

    Salut

    En réponse à “Alainpsy”, en même temps qu’à tous les prétendus garants de la bonne morale et de l’amour universel. Mais aussi aux analphabètes haineux qui se réclament de Dieudonné et de la quenelle, sans rien y comprendre (il vous manque le coeur).

    Foutez-nous la paix.

    J’admire Dieudonné, non pas tant pour l’homme (que je ne connais pas) que pour le combat qu’il mène. Mais étant donné que pour le mener sont nécessaires des qualités humaines fortes, l’un va avec l’autre. Son talent comique me touche profondément, et le fait qu’il ne soit que le moyen pour lui de mener son combat de redresseur de justice lui donne une dimension colossale.
    Comme le disent plusieurs proverbes dans le monde entier, la vérité a un prix, celui de la solitude et des insultes de ceux qui ne supportent pas la lumière. C’est ce qui arrive à Dieudonné, dont le prénom est sans équivoque.

    Les Alainpsy, vos grandes leçons sur la haine (mot qu’on entend presqu’exclusivement dans votre bouche, étrangement), je vous invite à les faire vôtres et à vous contempler à travers ce prisme. Vos réactions, messages, sont porteurs de bien trop de haine, en tout cas trop pour qui prétend la combattre. D’ailleurs, voici un point qui anéantit votre avis, je crois. Vous combattez avec force un humoriste, jusqu’aux sommets de l’Etat (sommets de la crétinerie depuis quelques temps), pour placer une censure. Sous prétexte qu’il installe “la haine” dans le peuple. C’est donc à dire que les gens sont fondamentalement mauvais, puisqu’il leur suffit d’entendre UN malheureux comique dire des méchancetés pour y croire dur comme fer et haïr ses semblables. Et bien je crois, au contraire, que l’homme s’attache dur comme fer à la vérité, lorsqu’il y a accès, au-delà du bien et du mal universels. Pour son bien à lui.
    Si vous n’êtes pas historien, taisez-vous sur Robert Faurisson. Vous n’avez pas sa carrière, vous n’avez pas fait ces recherches et donc aucun argument sérieux pour le contredire. Je l’ai vu plusieurs fois en interview, et c’est un homme doux, raffiné, intelligent et étonnamment pur que j’ai observé. Ce n’est pas humainement que vous le diaboliserez, car avec internet, chacun à accès à tout, la censure n’existe plus, si ce n’est dans des Etats totalitaires qui ne me semblent pas des modèles pour notre pays.

    Quant aux neuneus racistes prétendument nationalistes qui se réclament de lui en faisant des quenelles avec des sous-titrages du style “quenelle dan le sistemes” , Dieudonné est un pur humaniste, 100% pur jus, il est loin de vos idioties. Si vous êtes de vrais patriotes, ce que je conçois car j’en suis, commencez par apprendre notre langue, à la respecter, et renseignez-vous sur l’Histoire de France, sur notre culture. C’est comme ça qu’on fait honneur à ses ancêtres, à Jeanne d’Arc et Charles Martel. Et quand je dis ça, je suis sûr que vous en êtes capables.

    Je suis pour la grandeur de la France, alors les rabaissements, la pollution (autant gazeuse qu’intellectuelle), et la mainmise des autres puissances sur la nôtre, je crois qu’il faut les repousser le plus loin possible. A bon entendeur.

  • toto , 5 septembre 2014 @ 15 h 23 min

    Qu’est-ce qu’il est drôle Dieudonné vous avez raison. J’adore ce gars !

  • zazilou , 5 septembre 2014 @ 15 h 35 min

    Bonjour,

    Pourquoi voulez-vous que Dieudonné défende toutes les causes? Il est dans son droit de choisir la cause qui le touche le plus? Vous pouvez défendre toutes les causes que vous vous voulez, c’est ça la liberté. Dieudonné ne nie pas qu’entre Africains il y’a eu la guerre, des exterminations, des génocides (Rwanda par exemple)…mais lui préfère s’intéresser à l’esclavage du noir par le blanc, il ne désinforme pas il a fait un choix.

  • Paule C , 5 septembre 2014 @ 16 h 37 min

    On ne pourrait pas arrêter de se référer à ce pauvre type ? C’est lui faire un publicité inutile.

  • Xav , 5 septembre 2014 @ 18 h 02 min

    Dans ce cas, il n’a plus le droit de se plaindre de la monomanie de la LICRA qui a choisit, elle, la Shoa comme “fond de commerce”…

Les commentaires sont clôturés.