Hollande : le menteur qui vide vos poches plus vite que son ombre !

Mohamed a 50 ans. Il est marié et père de 2 enfants âgés respectivement de 22 et 20 ans. Il est ouvrier spécialisé en CDI dans l’industrie. En 2012, son salaire brut annuel s’est élevé à 28 900 euros. Son épouse, âgée de 48 ans et caissière au sein d’une grande chaîne de supermarché, a gagné 18 250 euros bruts. Ensemble, ils ont ainsi perçu 47 150 euros bruts annuels, soit une rémunération nette de 36 312 euros. Ils ont déjà reversé plus de 10 800 euros de charges au titre de notre si cher modèle social.

Lors de la présidentielle de 2007, Mohamed a voté Sarkozy, conquis par son discours volontariste sur la revalorisation de la valeur travail, la défense du pouvoir d’achat et la protection de l’industrie. Mais il a rapidement déchanté. Si Sarkozy lui a permis d’accroître ses revenus avec les heures supplémentaires défiscalisées, il a subi les hausses d’impôts et de cotisations sociales, la stagnation des salaires et la menace croissante du chômage. Cinq ans plus tard, refusant de se laisser à nouveau bercer par les sirènes sarkozystes, il a glissé sans enthousiasme un bulletin Hollande dans l’urne.

Aujourd’hui, c’est l’heure du bilan. Et ce n’est pas de la déception qui se lit sur son visage mais de la colère. Mohamed travaille. Mohamed paye ses impôts. Mohamed éduque ses deux enfants (dont « le coût » est estimé par les spécialistes à 7 000 euros chacun par an). Mohamed respecte les lois françaises. Pourtant, jamais Mohamed ne s’est senti autant méprisé par un homme dont l’activité quotidienne se réduit désormais à mentir à son peuple. Un homme qui n’a eu de cesse en 15 mois de prendre des décisions économiques irresponsables et stupides, dégradant le niveau de vie d’une grande majorité de ses concitoyens.

Depuis 2008, Mohamed et son épouse bénéficiaient du régime des heures supplémentaires défiscalisées, c’est-à-dire des heures majorées de 25%, exonérées de charges sociales et non soumises à l’impôt sur le revenu. Le couple comptait ainsi sur un supplément de rémunération compris entre 1 200 et 1 800 euros par an. Au premier semestre 2012, Mohamed avait réalisé 35 heures supplémentaires lui permettant de gagner 695 euros. Son épouse avait aussi bénéficié de ce régime avec 15 heures supplémentaires soit 150 euros de rémunération. Au total, le couple avait ainsi touché 845 euros.

En juillet 2012, par pure haine de son prédécesseur, Hollande supprimait ce dispositif. Au cours du second semestre 2012, ayant réalisé le même volume d’heures supplémentaires, Mohamed et son épouse n’ont pu compter que sur 648 euros (l’exonération de charges sociales ayant disparu), montant soumis désormais de surcroit à l’impôt sur le revenu.

Compte tenu de leur niveau de rémunération, Mohamed et son épouse sont éligibles à l’impôt sur le revenu. En 2012, le couple a payé 777 euros d’impôt au titre de leurs revenus 2011 (ils avaient déclaré 36 260 euros de revenu). Pour sa rémunération globale en 2012, le couple a bénéficié d’une revalorisation salariale de 2% (soit 37 648 euros à déclarer après intégration des heures supplémentaires au titre des revenus 2012). Malheureusement pour eux, Hollande avait décidé de geler le barème de l’impôt sur le revenu pour la déclaration 2013. Mohamed et son épouse ont ainsi vu leur niveau d’impôt s’alourdir de 8% (soit un montant de 840 euros à payer) bien supérieure à la revalorisation de leur rémunération.

Mais le supplice ne s’arrête pas là. Au titre de l’année 2012, Mohamed a bénéficié de 1 230 euros d’intéressement. S’acquittant du forfait social de 8% prélevé à la source, il a perçu en juillet 2013 la somme de 1 132 euros sur son plan épargne entreprise. Concernant l’intéressement pour l’année 2013 (qu’il percevra en 2014), le bruit court dans son entreprise que son montant brut devrait être stable. Problème, Hollande a fait voter en douce le relèvement du forfait social à 20%. Ainsi, si l’intéressement se maintient effectivement à 1 230 euros, Mohamed ne recevra plus que 984 euros (soit presque 150 euros de pouvoir d’achat en moins).

Mohamed et son épouse devront également très prochainement encaisser la hausse de 0,15% des cotisations retraite décidée pour janvier 2014. Sans le savoir vraiment, ils ont en outre déjà subi en novembre 2012 une hausse des cotisations vieillesse de 0,1% avant une nouvelle hausse de 0,05% programmée pour janvier 2014. Ainsi, sans évolution de salaire, leur revenu net global en 2014 reculera de 36 312 euros à 36 239 euros. Toutes ces gâteries socialistes ne doivent pas faire oublier à Mohamed le relèvement de TVA décidé par Hollande : un autre mensonge pour l’homme qui avait martelé des mois durant que la TVA sociale de Sarkozy était stupide et serait supprimée.

Mohamed n’est ni un millionnaire, ni un riche rentier, ni un profiteur, ni un héritier quelconque. Il est simplement le visage d’une classe moyenne française assommée par toujours plus d’impôts et de charges. Qu’il est loin le discours du candidat Hollande promettant que seuls les riches paieraient. Les jours passent et Hollande continue de vider les poches de tous les Français plus vite que son ombre !

Articles liés

40Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • fleurdenavet78 , 5 octobre 2013 @ 12 h 45 min

    Hollande c’est la peste bubonique ! plus vite nous nous en débarrasserons, plus vite notre pays s’en portera mieux !

  • mariedefrance , 5 octobre 2013 @ 13 h 19 min

    Pour Vincent, François, Paul et les autres aussi, c’est difficile et ils se plaignent comme ceux qui veulent travailler le dimanche.

    Le pépère ne semble pas vouloir de croissance puisqu’il la tue non seulement par manque d’investissements mais en taxant, taxant, taxant sans se souvenir que « l’impôt tue l’impôt ».
    C’est trop simple à comprendre même quand on a fait l’ENA.

    Lui, il a une SCI avec Ségo, paie des pensions alimentaires pour avoir semé à tous vents et
    surtout prône le mariage sans que lui même ne le soit !!

    C’est qui celui là ?
    certainement pas mon président !!

    Il n’est resté en mon esprit que le petit responsable du déficit abyssal de la Corrèze et un menteur hors normes, peureux de prendre des décisions, sans autorité aucune et sans aucune vision d’avenir.

    S T O P qu’il retourne en Corrèze avec son toutou !

  • ranguin , 5 octobre 2013 @ 13 h 20 min

    On s’était déjà fait avoir avec Mitterand et on est revenu chercher les socialistes. Avouez qu’on est « con »

  • Républicain non aliéné , 5 octobre 2013 @ 13 h 38 min

    Un article qui, on l’espère, fermera le clapet des tenants du discours d’invasion d’arabes et autres africains prétendument moins français et utiles à la société que d’autres.

    La question n’étant pas de savoir quand Hollande et surtout son gouvernement, seront renvoyés, mais qui pour les remplacer.

  • mariedefrance , 5 octobre 2013 @ 14 h 03 min

    Bin….. je l’ai ouvert, mon clapet !

    ici et ailleurs.

  • Paule C , 5 octobre 2013 @ 14 h 24 min

    Le problème ne réside pas dans les gens comme le Mohamed de cet article, qui travaille, paie ses impôts, respecte les lois. Le problème réside dans les centaines de milliers d’autres Mohamed ou Mamadou, qui viennent en France uniquement pour profiter des allocations financées justement par Mohamed et nous tous. Et le problème réside plus précisément dans l’état de corruption de leurs pays respectifs, où les dirigeants ne font rien pour leurs peuples.

  • Christiane , 5 octobre 2013 @ 14 h 26 min

    Il me semble que la réponse à cette question est : il n’y a que le FN qui puisse nous tirer d’affaire, c’est le seul parti qui, au cours des années a constamment averti les Français de ce qui les attendait, mais les Français ont préféré l’ UMPS ; même à présent certains pensent encore que le FN est dangereux. Ah oui, pourquoi ? il est dangereux pour ce régime de brigands dont le chef a enrôlé 14 ministres supplémentaires pour qu’ils
    plument un peu plus les Français.

Les commentaires sont clôturés.