Genre : la rééducation arrive par les jouets et le Sénat

“Nous voulons être pairs et non complémentaires”, explications… Voilà que les sénateurs, Chantal Jouanno (UDI) en tête, veulent réglementer le monde du jouet, et plus largement celui de la petite enfance, pour mieux rééduquer les enfants et leurs parents. Le rapport d’information du Sénat du 11 décembre 2014 illustre d’une part la motivation et la méthode et d’autre part la profondeur de l’attaque. En voici les points saillants.

Comme à l’accoutumée seuls les féministes pro-gender sont auditionnés à l’exception de Jean-François Bouvet, neurobiologiste. A l’issue de son exposé, qui n’allait pas dans le sens du postulat de base, il lui est répondu par des affirmations dogmatiques. Voyez plutôt !

Brigitte Grésy, membre du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, répond clairement :”nous voulons être pairs et non complémentaires”. La lutte pour tendre à cet objectif sera “systémique” (je remplacerai volontiers par systématique…). La lutte des sexes a remplacé la lutte des classes…

Ainsi l’approche est purement dogmatique, idéologique, écoutons Mme Bouchoux (sénatrice EELV, curieux ces écolos qui respectent la nature à l’exception de la nature humaine) lors de l’audition du 27/11/2014 : “Il me semble que les origines des différences entre hommes et femmes, qu’elles soient hormonales, génétiques, culturelles ou historiques, importent peu. Il nous plaît à penser qu’en France, en vertu des principes affirmés en 1789 puis en 1946 et dans le Préambule de la Constitution de 1958, l’important est l’enjeu républicain d’une société égalitaire”. Il faut rejoindre Eric Zemmour en ce que les textes philosophiques ici cités deviennent des leviers de droit pour appliquer une doctrine, avec pour bras armé des associations ou comités ayant pouvoir de vie ou de mort sur ce qu’il faut penser.

“La tenaille idéologique se referme, doucement, mais sûrement.”

Une recommandation, la 4ème est sympathique : il est proposé un site internet grand public pour dénoncer les jouets ou pratiques sexistes des vendeurs, et ce n’est pas une blague ! Un site ayant pour modèle http://macholand.fr/. Outre les 10 recommandations validées par la délégation, la “formation” des parents, apprend-on plus loin, devra se faire au plus tôt, soit dès la crèche ! On comprend mieux pourquoi le ministre Belkacem souhaite augmenter le nombre de places en crèches.

Le péri-scolaire, mis en place dans le cadre de réforme des rythmes scolaires voulue par Vincent Peillon est une piste envisagée – attention il y a déjà une expérimentation à Angers – pour “pour envisager des activités ludiques visant à déconstruire les stéréotypes”.

Réforme du congé parental, mode de garde, rythmes scolaires, droit d’asile, loi APIE, les féministes qui veulent déconstruire la complémentarité femme/homme s’immiscent partout.. Tous les leviers possibles sont employés pour faire évoluer la société. Les populations “défavorisées”, bien souvent facilement manipulables, seront la cible privilégiée des futurs dispositifs. C’est en cela que que la démarche s’apparente à celle d’une dictature. La tenaille idéologique se referme, doucement, mais sûrement.

>Marc de Fubi anime un blog.

Autres articles

16 Commentaires

  • Antoine , 6 Jan 2015 à 8:17 @ 8 h 17 min

    Pour bien embêter le ministre et les partisans du genre, plus personne n’ira en crèche et n’achètera de jouet (on peu trouver d’autres moyens pour s’amuser). Si c’est ça qu’il faut faire pour éviter l’endoctrinement.

  • hello , 6 Jan 2015 à 8:49 @ 8 h 49 min

    c’est pas pour vous les jouets, c’est pour les gamins…

    un lien vers les 10 recommandations, je n’en vois que 6 .

    ces tarés de franc-maçons devraient se méfier, leurs manigances sont très visibles.

  • HuGo , 6 Jan 2015 à 8:53 @ 8 h 53 min

    …descendons encore un cran plus bas !!!!
    Ils nous passent la lutte des sexes, encore plus insidieuse …

  • Centulle , 6 Jan 2015 à 9:18 @ 9 h 18 min

    Ce sont les mêmes qui applaudissaient lors de la prise de Phnom Penn par le khmers rouge.

  • V_Parlier , 6 Jan 2015 à 9:49 @ 9 h 49 min

    “Les populations « défavorisées », bien souvent facilement manipulables, seront la cible privilégiée des futurs dispositifs”.
    Pas si sûr. Ceux qui vivent encore dans l’illusion d’une “tradition européenne” et dans le confort sont certainement les plus indifférents à la manipulation et les plus malléables, branchitude oblige! Aussi, même s’il est clair qu’en France nous avons les plus remarquables et les plus zélés spécimens au pouvoir, le délire vient de plus haut. Sinon comment expliquer que l’Allemagne, les pays nordiques, la Belgique etc… suivent le même chemin au même moment?

  • MdF , 6 Jan 2015 à 12:51 @ 12 h 51 min

    Bonjour,
    Merci pour votre commentaire
    Les 10 ne rentraient pas sur l’image pour que cela reste lisible. Voici le lien pour retrouver le document initial avec les 10 reco…
    http://www.senat.fr/rap/r14-183/r14-183.html
    Cordialement
    MdF

  • MdF , 6 Jan 2015 à 12:54 @ 12 h 54 min

    Bonjour,
    Merci pour votre commentaire.
    C’est du moins l’analyse des pro-Gender… Ils partent du principe qu’ils sont plus influençables par la publicité et le marketting que les populations “favorisées”. Ces dernières, toujours selon eux, étant capable de prendre en compte la dimension éducative du jouet et non seulement l’aspect plaisir. Ainsi les personnes “défavorisées” accentuent par leur comportement les stéréotypes de genre !

Les commentaires sont fermés.