Une toute petite grenouille nommée Emmanuel Macron

Une toute petite grenouille nommée Emmanuel Macron

Macron

On nous contait enfant la fable de La Grenouille qui se veut faire plus grosse que le Bœuf.  Bien que nous l’ignorions alors, il s’agissait là d’une fable politique. En voici pour preuve la plus récente des versions.

Il était une fois une toute petite grenouille aux joues bien lisses et à l’air poupon dénommée Emmanuel Macron. L’animal était fort complexé de n’être qu’une petite grenouille mais comme il était doué pour les études, il s’en trouva quelque peu rasséréné. Charmeuse comme tous les ambitieux, la grenouille Macron parvint à séduire sa professeur de lettres et c’est ainsi qu’elle commença à enfler.

Sa belle conquête lui suggéra que s’il voulait devenir quelqu’un, il fallait qu’il intégra hypokhâgne à Paris puis Sciences Po et enfin l’ENA; et la petite grenouille enfla, enfla, enfla : en peu de temps son crâne prit l’aspect d’un gros melon. Elle embrassa bientôt une carrière de haut-fonctionnaire qui lui parut vite indigne d’elle, si bien qu’elle se laissa convaincre par l’ami Attali, un gros champignon vénéneux, d’entrer à la banque Rothschild. En quelques mois à peine, la petite grenouille y acquit plus de 3 millions d’euros : elle enfla tant et tant qu’elle ne fut bientôt plus qu’une grosse enflure.

Un beau matin, son patron chez Rothschild vint le trouver et lui tint à peu près ce langage : « Ô Emmanuel, quelle belle enflure vous faites ! Vous voilà prêt à intégrer le grand monde. Figurez-vous qu’un bœuf apathique vient d’être élu à la tête de la République. Il a fait campagne contre la finance, mais comme la République nous doit plein d’argent, nous le tenons par les testicules. Il nous faut juste quelqu’un pour le conseiller. Accepteriez-vous de devenir son secrétaire général adjoint à l’Elysée ? » La petite grenouille n’eut pas besoin de se faire beaucoup prier et elle entra au Palais. C’est là que lui vint le désir de se faire plus grosse que le bœuf.

Comme conseiller puis comme ministre de l’économie, la grenouille Macron fit faire au bœuf langoureux l’inverse de ce qu’il avait promis au cours de sa campagne, si bien que celui-ci devint fort impopulaire jusque dans son propre camp et que sa réélection parut compromise. La grenouille se convainquit alors qu’elle pouvait prendre la place du bœuf et elle qui avait déjà atteint la taille d’un veau, entreprit aussitôt d’enfler davantage : elle lança son propre mouvement politique, se déclara candidat à la présidence de la République et se mit à battre les estrades.

Grisée par ses propres discours, par les applaudissements extatiques d’un public surjoué et plus encore par les flatteries boursouflées des médias courtisans, la petite grenouille se mit bientôt à ressembler à une gigantesque bulle verdâtre. Elle n’écoutait plus ceux qui l’avertissaient qu’elle courait un grand danger à s’exposer ainsi, que beaucoup commençait à réaliser qu’elle n’était qu’une toute petite grenouille sans réelle consistance et qu’elle risquait d’éclater  …

Fut-ce à l’occasion d’un meeting trop creux, fut-ce lors d’un débat par trop révélateur de sa vacuité, fut-ce à cause de la petite phrase ou la petite affaire de trop, nul ne s’en souvient exactement ; toujours est-il qu’un beau jour, ce qui devait arriver arriva : alors qu’elle survolait Paris à une hauteur quasi stratosphérique, la petite grenouille devenue bœuf puis bulle de savon fit entrer dans ses poumons difformes l’ultime bouffée d’oxygène, la bouffée délirante de trop, celle qui, dans un léger « pop » la fit éclater : ses maîtres et ses disciples assistèrent médusés à l’éparpillement de leur trop jeune gourou.

Autres articles

12 Commentaires

  • Charles , 6 Mar 2017 à 20:30 @ 20 h 30 min

    Revenons 2 ans dans le passé, soit en 1996.
    Débat prophétique sur la fusion monétaire entre 4 ^participants;
    D’un côté MF Garaud et JP Chevènement, anti fusion
    En Face Simone Veil Jacques Attali, pro fusion.
    Au point de 8.15, démonstration claire de MF Garaud jusque 9.15
    face à une Simone Veil têtue,de mauvaise foi et arrogante.
    Puis jusque 12.34. Ensuite MFG à compter de 17.50.

    Croyez vous qu’un seul zozo zornaliste oserait extraire les positions de Attali
    de nos jours sur le chômage qui devait forcément baisser.

    https://www.youtube.com/watch?v=qdkspge2zzQ

  • Charles , 6 Mar 2017 à 20:32 @ 20 h 32 min

    MF Garaud cite en particulier le scénario préférable de confédération
    au lieu du format allemand fédéral qui nous piège.(8.15)

  • Charles , 6 Mar 2017 à 21:12 @ 21 h 12 min

    Pour la voyante Verone Garnier (agréable et souriante),
    Fillon sera élu face à Marine.

    Début décembre 2016, elle indiquait que son chemin serait semé d’embûches
    mais que tout s’éclaircirait en Mars.
    Voir à compter de 13.51…

    https://www.youtube.com/watch?v=DWEHA3rlblM

  • jejomau , 6 Mar 2017 à 22:30 @ 22 h 30 min

    Benoît Hamon a a été mis en examen le 7 décembre 2016. « Au terme de l’information, il convient de requérir le renvoi de la personne mise en examen, qui reconnaît être l’auteur des propos incriminés, devant le tribunal correctionnel », écrit le Procureur de la République dans ses réquisitions datées du 21 décembre 2016 et envoyées le 3 janvier 2017.

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/03/beno%C3%AEt-hamon-mis-en-examen.html

    pourquoi aucun média n’en a jamais parlé ? Pourquoi cela n’a t’il jamais été rabaché nulle part ?

  • jejomau , 7 Mar 2017 à 7:06 @ 7 h 06 min

    “À l’issue de plus d’un an et demi de discussions avec le fisc, ayant notamment porté sur la demeure de son épouse au Touquet, le Emmanuel Macron a dû admettre qu’il devait payer l’ISF et même déposer une déclaration rectificative pour 2013 et 2014…. ”

    Médiapart

    AH ? Pourquoi les médias n’en parlent pas ? Macron a triché avec l’argent des Français et veut être Président ? Pourtant ca n’est pas le cas de Marine le Pen que les médias et la Justice ennuie tant qu’ils peuvent…. Macron a volé l’Etat. Et il veut être Président ? Personne n’en parle ? Aucun média pour rabacher la chose tous les jours et toute la semaine ?

  • André , 7 Mar 2017 à 9:21 @ 9 h 21 min

    Certains commentaires ne passent pas, peu importe.

  • Wagner , 7 Mar 2017 à 10:08 @ 10 h 08 min

    Il n’y en a que pour Fillon, les médias n’ont pas le temps de s’embarrasser des autres
    candidats qui ont mail avec la justice. C’est Fillon qui dérange, car c’est l’homme de la situation, cela ne vous rappelle pas l’affaire DSK.

Les commentaires sont fermés.