NKM remet à leur place les étudiants de Sciences Po

Remplaçant au pied levé Nicolas Sarkozy au forum Elle organisé à Sciences Po Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet a, sous les huées, commencé par remercier les étudiants pour “[leur] accueil chaleureux”, des membres du “groupe d’action féministe” La Barbe à ses côtés (elles sont montées sans que la sécurité ne réagisse et resteront tout le temps de son intervention). Coupée par Valérie Toranian, la directrice de la rédaction de l’hebdomadaire, qui lui assène : “Il (Nicolas Sarkozy, ndlr) ne vous a pas laissé le beau rôle”, elle répond du tac au tac : “On pourrait parler de votre rôle, à vous aussi !” Après avoir mis en doute “les conditions d’équilibre” du débat devant une Valérie Toranian outrée et la salle ne se calmant pas, la porte-parole de Nicolas Sarkozy ose : “Vous n’êtes pas obligé de m’écouter mais je vais parler quand même”. Plus tard, elle se fera traitée de “subalterne” par un étudiant noir à qui l’admission par convention ZEP a dû monter à la tête, regrettera “l’attitude de la direction”, dénoncera “un traquenard manifestement mis en place” et “ce qui était préparé ici” contre le Président-candidat tout en regrettant l’absence de “vraies questions”. Un régal sur la forme, de voir l’ancien ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement moucher ces jeunes activistes de salons du Ve arrondissement :

Autres articles

10 Commentaires

  • Garry Cooper , 6 Avr 2012 à 17:23 @ 17 h 23 min

    Mais quelle école de rouges ! C’est fou.

    Traiter les gens de subalternes, mais franchement ces petits bourgeois croient qu’en ayant fait sciencespo – qui n’est plus une grande école et n’abrite plus l’élite – ils peuvent dealer directement avec le chef de l’état ? Mais pour qui se prennent ils ? Une bonne dose d’humilité, une séance de remise à sa place ne leur ferait pas de mal.

    Le plus ridicule dans tout ça c’est qu’après ils osent parler de respect de tolérance et démocratie. Elle est belle la gauche “progressiste” …

  • Majeur , 6 Avr 2012 à 18:32 @ 18 h 32 min

    Elle est bien burnée la Dame!

  • Olizefly , 6 Avr 2012 à 19:59 @ 19 h 59 min

    Pourquoi “un étudiant noir à qui l’admission par convention ZEP a dû monter à la tête” ? Que ces étudiants de science po soient mal élevés et mal partis en politique parce qu’incapables de discuter avec des gens qui pensent différemment et aussi sans doute incapables de raisonner avec leur propre cerveau, c’est une chose, mais que l’étudiant qui a traité NKM de subalterne ait la peau noire ne le rend pas plus mal élevé et ne prouve pas qu’il provient d’une ZEP. Et même si c’est le cas, une fois à science po, il a les mêmes droits que les autres, non ? Je trouve cette phrase déplacée. Pour le reste c’est intéressant de voir comment réagissent nos futures “élites” politiques et médiatiques et ça n’encourage pas à l’optimisme.

  • Pierrotlalune , 6 Avr 2012 à 22:23 @ 22 h 23 min

    Elle s’est fait remonter les bretelles et c’est bien normal; Sarkozy s’est débiné…
    Marine Le Pen a eu le droit à une salle respectueuse, qui l’a applaudie à certains instants. La salle n’était pas si rouge que ça peut-être…

  • Yves Tarantik , 7 Avr 2012 à 10:00 @ 10 h 00 min

    On ne peut que saluer son calme face à une salle de pieds-nickelés aussi gauchistes que grossiers.
    Futures élites ça ? eh bien, ça promet ! Boris Eltsine avait bien raison de saluer “un des derniers pays communistes de la planète”. Pauvre France, tu régresses chaque jour davantage.

    Quant au lanceur de “subalterne”, il serait intéressant de mesurer son QI surement moins dopé que son égo.

  • Majeur , 7 Avr 2012 à 10:26 @ 10 h 26 min

    “Quant au lanceur de « subalterne », il serait intéressant de mesurer son QI surement moins dopé que son égo.”
    et que son complexe de subalterne.-

  • Majeur , 7 Avr 2012 à 10:32 @ 10 h 32 min

    Elle a la grâce d’une oeuvre préraphaélique devant un parterre d’urinoir de Duchamp.

Les commentaires sont fermés.