Comme un délicieux parfum de fin de règne

D’habitude, on ressent de l’amertume à voir son pays s’enfoncer sans espoir apparent de retour, à voir un territoire défendu jadis au prix de millions de morts désormais ouvert aux vents les plus mauvais, à voir la richesse d’une civilisation séculaire dilapidée en quelques années, à voir des valeurs millénaires foulées aux pieds par des pédants superficiels… mais il vient toujours un temps où cette plongée dans la déchéance devient jouissive. Pour certains, c’est la jouissance du porc dans sa soue mais pour tous les autres, c’est la joie profonde de celui qui sait que ce sont là les signes annonciateurs du renouveau, l’arc-en-ciel qui résulte de la rencontre de la pluie finissante et du soleil renaissant, le drapeau LGBT qui ne flotte plus que grâce au souffle de la Manif pour Tous.

Alors, n’hésitons plus, délectons-nous de cette valse des ministres, de ce théâtre de guignols, de cette farce hallucinante. Rions de ces journalistes aux perruques courtisanes, de ces perroquets insipides et répétitifs, de ces courtisanes devenus maires. Écoutons ravis les chants sinistres de la corneille de la place Vendôme, du cygne de Matignon et du canard boiteux de l’Élysée. Applaudissons aux crachats pyrotechniques des associations anti-je-ne-sais-quoi pour ne pas dire antidémocratiques ; courbons-nous devant les pachas de Bruxelles, les imperators de Washington et les torquemadas de la Nouvelle Bien-Pensance. Acclamons les Grandes prêtresses adoratrices des veaux d’or : fausse liberté, fausse égalité, fausse fraternité, vraie servitude.

Oui, tout cela est enthousiasmant : ouvrez grand vos narines et enivrez-vous de ce parfum de fin de règne : il y a là un peu de l’odeur de 1958 avec tous ces clowns pathétiques sur le perron de Matignon, un peu du soufre de 1789 dans cette colère sourde et dévastatrice jaillissant des tréfonds de la nation, un peu de la myrrhe de 476 dans cet effondrement créateur. Courrez-donc aux balcons pour assister médusés à la chute de l’oligarchie, au relèvement du peuple de France, à la modeste résurrection de l’humanité.

Articles liés

39Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Psyché , 6 avril 2014 @ 15 h 08 min

    Très bonne analyse de emmanuel Ratier sur la situation politique actuelle :

    http://www.contre-info.com/emmanuel-ratier-sur-le-gouvernement-de-manuel-valls

    Après les 1er et 2ème tours des élections municipales, le 3ème tour du pseudo-remaniement, le quatrième tour des européennes servira à recaser pour partie les déchus des 3 premiers tours, avec des postes à + de 15.000 € par mois.
    Pour des ennemis de la Nation, une forme d’exil très supportable !

  • Psyché , 6 avril 2014 @ 15 h 21 min

    Le roi des Cons a juste une licence d’histoire et est d’origine catalane ; il est le vrai Président de France, pas comme l’autre, le tout mou …
    Le reine des connes a un Master trafiqué en mode Guyanais, tout comme le Roi des Cons, elle est très profondemment anti française, comme tout le gouvermement d’ailleurs.

  • monhugo , 6 avril 2014 @ 16 h 21 min

    Courons donc “au balcon pour assister, médusés, à la chute de l’oligarchie, au relèvement du peuple de France, à la modeste résurrection de l’humanité”….
    En matinée, ou en soirée ? Car il ne peut s’agir que d’un spectacle : “médusés” – les spectateurs sont donc figés, frappés de stupeur et de crainte*, et regardent sans réagir – en aucun cas acteurs (même par “interactivité”)…
    Très vrai, à une époque où tout est “com”, et surtout la politique.
    Côté “show”, cette formulation du “courons”, pour être “médusé”, me fait penser au “marchons, marchons” des bandits calabrais, comme des carabiniers, dans l’opéra italien du 19e.
    *Penser à vérifier le sens des mots, en vocabulaire “soutenu”…

  • monhugo , 6 avril 2014 @ 16 h 27 min

    Le VallSSeur (moitié catalan, moitié suisse – famille très bourgeoise des 2 côtés) aurait un DEA en histoire. Ouï-dire.
    La Taupe aurait plusieurs diplômes de 3e cycle à son actif (dans des disciplines à impasse). Ouï-dire aussi.

  • Pesneau , 6 avril 2014 @ 17 h 12 min

    Dieu prend par la main ” la petite espérance ” ( Péguy ). Oui, ce jour viendra bientôt où la France voguera sur le sommet des vagues.

  • Psyché , 6 avril 2014 @ 18 h 36 min

    extrait de Wikipedia à propos du matamore tessino-catalano-evryesque :

    “Il effectue son service national dans l’Armée de terre, comme aspirant au 120e régiment du train de Fontainebleau10 en même temps qu’Arnaud Montebourg[réf. nécessaire]. Il parle français, catalan, espagnol et italien.
    Il obtient à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne une licence d’histoire avec mention très bien en 1986[réf. nécessaire]”

    La licence c’est bien bac + 2 si ne ne m’abuse ?

  • Psyché , 6 avril 2014 @ 19 h 10 min

    Extrait du Salon Beige : La Théorie de Genre un Fin de Monde

    La loi Taubira n’est pas une loi de tolérance mais une loi de dictature

    “Quand ce mariage a été présenté tous ses partisans ont cru qu’il s’agissait là d’une mesure de tolérance. Les homosexuels ayant été réprimés par le passé, ceux-ci allaient enfin pouvoir s’aimer sans subir de vexations et la société allait enfin pouvoir être plus humaine et plus paisible. Or, depuis la promulgation du mariage pour tous à quoi assiste-t-on?

    Sous prétexte d’égalité nous sommes en face d’un bouleversement sans précédant non seulement de la société mais de l’humanité, ce bouleversement se traduisant

    1) par le projet de supprimer la différence sexuée homme-femme comme donnée fondamentale de la vie en ramenant cette donnée à une pratique sexuelle au même titre que l’homosexualité

    2) par la volonté non seulement de confondre l’homosexualité et l’hétérosexualité comme genres mais les sexes masculin et féminin, un enfant devant avoir la possibilité dans l’avenir de choisir non seulement sa sexualité mais son sexe,

    3) par le projet avancé puis ajourné d’éduquer dès le plus jeune âge les enfants à la confusion des genres et des sexes

    4) par une manipulation du langage, les termes de père et de mère étant remplacés par ceux de parent I et de parent II

    5) par le fait de déclarer nauséabonde l’idée que pour faire un enfant il faut un homme et une femme et pour l’élever un père et une mère

    6) par le projet de légaliser prochainement la PMA pour les couples de femmes alors qu’il avait été promis de ne pas aller au-delà de l’adoption

    7) par l’assimilation des adversaires du mariage pour tous à des religieux, réactionnaires, fascisants voire nazis.

    Autrement dit, le mariage pour tous a menti et il ment encore, son projet étant non pas un monde de tolérance, mais la dictature d’une nouvelle norme proprement transsexuelle en matières de moeurs. Se rendant compte de ce mensonge, l’électorat musulman, très attaché à la famille et votant traditionnellement à gauche, a basculé à droite ou s’est très largement abstenue.
    Quant à la gauche, ne sachant plus quoi dire, gênée, elle a choisi de se taire et pour une partie d’elle-même, de se retirer sur la pointe des pieds, en pressentant que tout cela sentant le roussi, il était temps de quitter un navire qui ressemble de plus en plus au Titanic.

Les commentaires sont clôturés.