Éric Zemmour : “Seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longue date l’immigration de masse et protégées par des barrières naturelles, échappent à la violence de la rue”

Le Zemmour du mardi. “Les querelles de chiffres sont devenues la plaie du débat politique. On s’étripe sur des statistiques, leur sincérité, leur fiabilité, pour mieux occulter les réalités. Depuis l’arrivée de Valls à Matignon, les communiquants sont au pouvoir. Alors, stratégie de diversion en tout genre : retour des djihadistes en Syrie, expulsion d’un imam intégriste ou encore ministre de l’Intérieur sur les routes pour les grands ponts du mois de mai. Les explications sont toutes prêtes : la gauche dénonce la crise économique et la hausse des inégalités alors que la délinquance a baissé aux États-Unis ou en Angleterre depuis la crise de 2008. La droite, elle, accuse le laxisme de la gauche et de Christiane Taubira alors même que la réforme de notre ministre de la Justice n’a même pas été présentée à l’Assemblée nationale et que le mal est bien plus profond, bien plus terrible. Il doit donc être tu, il en va de la légitimité de notre État qui repose sur sa capacité à protéger les citoyens. Alors, il fait illusion, il fait semblant, notre cher État, avec ses effectifs de police qu’il balade ici ou là, dans les zones de sécurité renforcée, avec ses lois, plus ou moins répressives, avec ses condamnations de justice, plus ou moins sévères, avec sa vidéo-surveillance, avec ses messages de prévention ‘Ne tentez pas les pickpockets’, ‘Achetez un coffre-fort’, ‘Ne portez pas vos bijoux’…

“Les Normands, les Huns, les Arabes des grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent.”

En vérité, le renoncement de notre État, de sa mission régalienne, est profond, inaltérable. Si on avait le même taux d’incarcération par habitant que la Grande-Bretagne, on comptabiliserait 100 000 prisonniers. Si on atteignait le taux américain, on atteindrait 400 000, quand nos pleureuses professionnelles trouvent déjà excessifs nos 60 000 emprisonnés. Mais l’enfermement n’est qu’un palliatif, un moyen d’écarter provisoirement le danger, de reculer pour mieux sauter. Tout se passe comme si nos pays, en paix depuis 50 ans, avaient réintroduits la guerre à l’intérieur de nos contrées. Tout se passe comme si les sociétés libérales et multiculturelles modernes forgeaient une violence endémique, imitée des grands modèles américains ou brésiliens : seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longue date l’immigration de masse et protégées par des barrières naturelles, si elles n’ignorent nullement les trafics de mafias, échappent à la violence de la rue. Notre territoire, privé de la protection de ses anciennes frontières par les traités européens, renoue dans les villes mais aussi dans les campagnes avec les grandes razzias, pillages d’autrefois : les Normands, les Huns, les Arabes des grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent. Et une population française sidérée et prostrée crie sa fureur, mais celle-ci se perd dans le vide intersidéral des statistiques.”

Articles liés

25Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • flammande , 7 mai 2014 @ 16 h 50 min

    Société multi-culturelle, société multi-conflictuelle…

    Laisser un pays en état de crise et d’insécurité est un mode de gouvernance : la peur ! L’immigration / tsunami est aussi un mode de gouvernance : Kalergi (Un des Pères fondateurs spirituels de l’U.E.) théorisait :

    ” Les habitants des futurs “Etats Unis d’Europe” ne seront plus les peuples originaires du Vieux Continent, mais plutôt une sorte de sous-humanité bestiale issue de mélanges raciaux. Il affirmait, sans demi-mesure, qu’il était nécessaire de “croiser” les peuples européens avec les Asiatiques et les Noirs, pour créer un troupeau multi-ethnique sans qualités spécifiques et facile à dominer pour les élites au pouvoir.

    L’insécurité et l’immigration sont PLANNIFIEES et VOULUES par les maîtres du monde…

  • montecristo , 7 mai 2014 @ 18 h 58 min

    “Je préfère le désordre à l’ordre. Car l’ordre peut créer un désordre encore plus grand”.

    Les dirigeants français plongent la France dans un piège qui va se refermer sur eux en instaurant un ordre insupportable.
    Car le peuple ne va pas s’y habituer contrairement à ce qu’ils pensent.

    Il faudra bien que ça explose un jour !

    D’ailleurs tous les dirigeants politiques et bien pensants de l’Occident ne savent sans doute pas encore qu’ils ont perdu la guerre qu’ils mènent contre leurs peuples.

    Car, partout, absolument partout où s’installe l’idéologie antiraciste le peuple a peur.
    Partout où les musulmans immigrent l’opinion occidentale les rejette pour la raison que l’Islam contraint ses adeptes à des pratiques envahissantes auxquelles ils sont habitués (c’est leur problème) mais qui sont impossibles à accepter par les occidentaux qui ont une autre notion de la vie.

    Il faudra bien que la question soit réglée !

    Cette volonté des dirigeants qui veulent instaurer un ordre de « vivre ensemble » par la contrainte, créera un désordre encore plus grand !

  • E. Bautmans , 8 mai 2014 @ 1 h 36 min

    Zemmour reprend sans doute sans le savoir les thèses de Kuwabara Takeo (Les clefs du succès japonais : polythéisme et homogénéité), dernier article.

    http://www.archiveseroe.eu/japon-a48291392

  • Charles , 8 mai 2014 @ 8 h 15 min

    NovaVi,

    Vous confondez tours et alentours.
    Pour ce qui est de Toronto,il faut savoir que les règles
    d’attribution de visas sont très strictes.
    Essayez d’entrer a Toronto sans visa.
    Essayez de vivre/travailler a Toronto sans visa.

    Chaque année pour le Canada anglophone un quota de visas
    est mis a disposition mais en plusieurs tranches/périodes.

    Les candidats sont accrochés a leurs PCs des 5h du matin.
    Une fois la procédure ouverte (discretement) sur l’ordinateur central,
    les demandes affluent du monde entier et le site se referme
    au bout de 15mn.

    Il y a plus de 50.000 demandes pour une tranche de 5.000 visas.

    Ensuite,les demandes sont analysées une par une.
    Vous ne pas vivre a Toronto si vous ne travaillez pas.
    Ils n’ont rien à cirer du blabla oumanitaire.

    Si les mêmes règles et procédures étaient appliquées en fronce ,vous seriez le premier à crier au scandale, alors que vous citez Toronto en exemple de multi ethnicité heureuse.

    Pour ce qui du Quebec, c’est autre chose puisque la province est devenue une passoire et l’aspirateur de la misère du monde.
    Comme nous.

  • Revan , 8 mai 2014 @ 11 h 34 min

    Il n’y a pas de mono-ethinicité au Japon…un Japonais de Tokyo ne ressemble pas à une japonais d’Okinawa qui ne ressemble pas à un Japonais d’Hokkaido qui ne ressemble pas à une japonais de Fukuoka qui ne ressemble pas à un japonais de Sendai. D’autant plus que les japonais sont mixés avec des Coréens, des russes, des chinois et de plus en plus avec des occidentaux…les half ne sont plus une minorité depuis longtemps.
    Il n’y a même pas d’unité linguistique puisque le japonais standard n’existe que depuis 1945 et n’est parlé qu’entre personnes de préfectures différentes. En famille, on ne parle que des dialectes locaux.

    Les propos de RG1031 sentent la haine tant ils sont grotesques. Le passage sur la dentition est à mourir de rire…la dentition japonaise étant moins bonne que celle des autres pays pour l’unique raison que l’orthodontie n’y est pas remboursé.
    La fin du message relève de la folie furieuse…comme si on parlait des catholiques comme pratiquant encore l’auto da fé et les massacres des cathares…
    Etre allé 9 fois au Japon et dire des bêtises pareilles…peut-être s’est-il limité à sa chambre d’hôtel…à parler avec des blancs…

  • creuxduloup , 9 mai 2014 @ 15 h 39 min

    L’Allemagne qui a une démographie calamiteuse et une très forte immigration ( 38% d’étrangers à Stuttgart), se protège assez bien, d’abord en faisant appliquer les lois de façon stricte, ( le jeune turc qui a assassiné sa sœur par crime d’honneur finira sa vie en prison et cela est dissuasif…) et surtout grâce au droit du sang qui fait qu’un turc né en Allemagne de parents nés en Allemagne RESTE UN TURC, donc un étranger, et ne peut devenir allemand qu’au prix d’une vraie démarche de rupture avec la culture et la nationalité turque, adhésion aux valeurs, serment sur la constitution..l’Allemagne garde donc théoriquement le droit d’expulser les destructeurs de sa culture et de son mode de vie tout en accueillant ceux qui y adhèrent sans faire d’ histoires…

  • synok , 9 mai 2014 @ 21 h 35 min

    A-t-on seulement regardé une carte du monde ? A-t-on vu et compris où se trouvait le Japon ? Des îles au bout du bout …d’où il est très difficile de s’échapper … Presque impossible , le dernier échappatoire étant les forets au pied du si beau Fuji-San …
    Nigerarenai ..tu ne peux pas t’échapper…
    D’où tous les problèmes évoqués plus haut mais aussi en général une discipline et un civisme de fer …pour la propreté en général c’est propre , parfois très trop propre … Sauf comme partout aux abords des gares ..sauf chez quelques personnes qui vivent avec leurs détritus chez eux …

Les commentaires sont clôturés.