Leonarda : bientôt son retour en France ?

Malgré les atermoiements de Cécile Duflot, on pensait en avoir fini. Et voilà que Leonarda et sa famille tentent un retour en France !

Apparemment, le logement mis à leur disposition par le gouvernement kosovar n’a pas l’air de leur suffire, ils se disent “à bout”.

Alors, un énième recours a été déposé auprès de la Cour administrative d’Appel de Nancy par l’intermédiaire de l’avocate de la famille Dibrani, dans le but d’annuler le refus de titre de séjour portant obligation de quitter le territoire français, et dans l’espoir d’obtenir une carte de séjour “vie privée et familiale”.

On se souvient tous de la sortie pitoyable de François Hollande annonçant le 19 octobre dernier que « si elle le demande, un accueil lui sera réservé, à elle seule », d’un amateurisme burlesque qui montra aux yeux du monde entier notre faiblesse et qui fut un condensé de toutes les contradictions de ce gouvernement.

“La réconciliation Valls-Duflot passera-t-elle par Leonarda ?”

Trois mois après le recours rejeté par le Tribunal administratif de Besançon, la famille Dibrani vient de nouveau tenter sa chance, par une sorte de rituel pitoyable encouragé (suscité ?) par une lamentation grotesque des grands médias :

“On veut rentrer en France, parce qu’ici on se sent mal” affirme Leonarda. “On meurt de faim, on n’a pas de travail. Comment ma mère, qui va accoucher dans deux mois, va-t-elle nourrir le bébé ? Ils vont nous mettre dehors ! Ils nous ont déjà coupé la télé et Internet !”

Dans aucun pays au monde, on ne trouve pareil spectacle, et ce dont on est sûr, c’est que la France est bien connue pour être le pays du jackpot : gratuité des soins et aides sociales sont les raisons pour lesquelles on vient si souvent frapper à notre porte et où l’on se permet d’insister par tous les moyens pour obtenir tous les avantages voulus. Dans l’affaire Dibrani, les contribuables français ont d’ores et déjà déboursé la bagatelle de près de 600 000 euros.

Jusqu’à ce jour, ce fut une fin de non-recevoir pour la famille, mais tout cela, c’était avant, nous étions sous l’ère Ayrault.

Cependant, depuis l’affaire Dieudonné, il est permis de penser que si Valls prend à cœur de la même manière le dossier Dibrani, cette famille aura bientôt toute sa place en France !

La réconciliation Valls-Duflot passera-t-elle par Leonarda ?

Autres articles

28 Commentaires

  • V_Parlier , 6 Mai 2014 à 13:55 @ 13 h 55 min

    Moi j’ai une idée: Il faudrait l’envoyer à Kiev, là où siège la plus belle démocratie d’Europe… (enfin, c’est ce qu’on nous dit, hein…).

  • Jean BON , 6 Mai 2014 à 14:06 @ 14 h 06 min

    Des cas a la Leonarda sont propices a declencher au final des evenements ” a la Kiev” car il y a longtemps tres longtemps que RAS LE CUL…

  • PG , 6 Mai 2014 à 14:21 @ 14 h 21 min

    Que Leonarda revienne en France est parfaitement inadmissible.
    Mais Sarkozy aussi veut revenir : il a pourtant été bien plus nuisible et coûteux pour la France que cette pseudo rom à moitié italienne. Quiter son palais de Marrakech (offert par un prête nom de l’émir du Qatar) pour celui de l’Elysée va nous coûter bonbon !

  • Yves Tarantik , 6 Mai 2014 à 14:41 @ 14 h 41 min

    Une reculade de nos gouvernants et ils plongeront de dix points supplémentaires.
    Hollande aura encore 4 ou 5 points de réserve avant d’arriver à zéro !

  • Pesneau , 6 Mai 2014 à 16:47 @ 16 h 47 min

    La France est vampirisée. Si les Leonarda reviennent, ils sauteront avec ces guignols de gouvernants. Au point où l’on en est, ils crèveront tous.

  • monhugo , 6 Mai 2014 à 21:56 @ 21 h 56 min

    Purée, la Dibrani, 43 ans (je crois), va encore vêler ! Vivement le retour d’âge…..
    Qu’attend Leonarda pour en faire autant ? Elle est immonde – et alors ?
    Ce soir, pendant le JT de Putejadas, un “sujet” de sensibilisation sur les cafards romanichels qui polluent les rues parisiennes (les transports en commun aussi, bien sûr – partout où le môme morveux que ces machins procréent à la chaîne peut attendrir le passant, ou l’usager). C’est la version “douce” de l’invasion. On a aussi le romanichel chapardeur (à la campagne – récoltes, animaux tués et dépecés dans les champs), cambrioleur (un peu partout), faisant main basse sur le cuivre (de la collectivité, surtout – SNCF..) et autres métaux (voir les plaques d’égout en fonte), détrousseur de touristes, etc. Liste à compléter.
    Cette vermine est répugnante (voir leurs “camps” façon tas d’ordures – aussitôt reconstitués quand démantelés), et sait pleurnicher en situation, pour profiter de la vache à lait française (maigrichonne, maintenant – mais il y a encore de la réserve..).
    Qui peut soutenir la cause de ces parasites ABSOLUS ?

  • Gisèle , 7 Mai 2014 à 0:13 @ 0 h 13 min

    Elle revient profiter des suppléments d’impôts payés par ces pauv’ cons de français qui se laissent traire sans broncher ??????

Les commentaires sont fermés.