L’instabilité fiscale pour les ménages, c’est maintenant

Encore une mauvaise nouvelle pour les contribuables : Jean-Marc Ayrault pourrait maintenir le gel de l’indexation du barème de l’impôt sur le revenu décidé provisoirement par le gouvernement Fillon. Autrement dit, certains contribuables pourraient changer de tranche d’impôts juste à cause de l’inflation (et pas à cause d’une hausse des revenus) !

Seuls les non-imposables seraient protégés : la première tranche, elle, ne serait pas gelée et continuerait à bouger avec l’inflation. Il faut bien ménager son électorat… Et puis, de toutes les manières, “les pauvres paieront avec la CSG”, explique Nicolas Doze sur BFM TV.

“C’est révélateur sur les choix en matière de politique publique. Il est clair aujourd’hui, que pour tenir les 3% de déficit à la fin de 2013, on va augmenter la pression fiscale et il n’y aura pas véritablement d’effort sur la dépense publique. Macro-économiquement, cela confirme que l’espoir de croissance d’1,2% l’an prochain ne sera pas tenable”.

Le chroniqueur continue : “Cela pose deux questions : y a-t-il des gens, parmi ceux qui nous écoutent, qui ont déjà renoncé à des augmentations et préféré travailler moins pour, au bout du bout, payer moins d’impôts ? Et puis, il y avait jusqu’ici des ménages qui avaient pas mal de visibilité sur leur impôt sur le revenu, ils pourraient se retrouver à basculer d’une tranche à une autre. Moralité : on est en train d’installer une forme d’instabilité fiscale”, nouvelle dans la vie des ménages.

Autres articles