VIDÉO | Zemmour, l’homme qui déconstruisait les déconstructeurs, VS Caron et Cie dans “On n’est pas couché”

Ce samedi 4 octobre, Eric Zemmour, dont le livre Le suicide français : ces quarante années qui ont défait la France vient de sortir, était l’invité d’« On n’est pas couché” présenté par Laurent Ruquier et dont il fut chroniqueur.

“Je suis pessimiste dans un premier temps parce que je pense que la déconstruction est arrivée à un tel point que nous sommes à la destruction, que la destruction se fera dans les ruines, dans le sang et donc dans la souffrance (étonnement de Laurent Ruquier qui reprend les mots d’Eric Zemmour). Cela a déjà commencé, Laurent. Pas pour vous, mais pour beaucoup de gens.”

Quelques extraits marquants :

Zemmour à Cohn-Bendit : “Péguy disait : ‘L’ordre et l’ordre seul fait la liberté, le désordre fait la servitude. Cohn-Bendit, en fait, il a poussé à la servitude des gens. (…) Vous êtes le roi de l’époque, Cohn-Bendit, vous êtes ici le maître. Depuis 40 ans, vous êtes le maître”

Salamé à Zemmour : « Eric Zemmour, pourquoi voulez-vous réhabiliter Vichy et Pétain ? »

Zemmour pulvérise Cohn-Bendit, Caron et Dorval :

Zemmour démonte Caron à propos de la Ligne Azur :

Zemmour se moque de “la platitude” des discours de Denisot :

Autres articles

102 Commentaires

  • Gadje , 6 Oct 2014 à 11:51 @ 11 h 51 min

    Pour ouvrir les yeux, il faut commencer par éteindre la télé. 😉

  • marie france , 6 Oct 2014 à 12:04 @ 12 h 04 min

    Pétain a agit en “pére de famille” essayer d’abord de sauver les “siens” !!maintenant lire qu’il était “ambitieux” à 83 ans c’est fort ! Pour ceux qui critiquent et salissent la mémoire du Vainqueur de Verdun ,:”qu’auriez vous fait à sa place ??”vous êtes les mê’mes à “cracher “sur les collabos ,je vous repose la même question :”qu”auriez vous fait à leur place si votre vie ou cellesde vos parents l’étaient ??

  • Bainville , 6 Oct 2014 à 12:05 @ 12 h 05 min

    Paxton…une avancée considérable…..

    de la négation de la méthode historique et du parti pris maçonnique.

    Il a refusé toute source française et privilégié les archives nazies, qui n’allaient pas reconnaitre l’immense bévue de l’armistice et l’abandon de l’Afrique du Nord, qui indéfendable, serait tombée comme un fruit mur en deux mois. Voir les ouvrages sérieux….

  • aixois , 6 Oct 2014 à 12:13 @ 12 h 13 min

    Quand les Français comprendront-ils que ce sont les minorités qui font la loi chez nous? Immigrés, homosexuels, féministes et bien sûr “bobos” mais ces derniers semblent devenir majoritaires…

  • ranguin , 6 Oct 2014 à 12:33 @ 12 h 33 min

    ALORS ILS PERDRONT;

  • Guy Marquais , 6 Oct 2014 à 12:33 @ 12 h 33 min

    Marie-France , mon père qui a vécu cette époque était de votre avis et résumait ainsi le rôle du Maréchal Pétain
    ” Après juin 40 quoi faire d’autre ?
    Tour le monde ne pouvait fuir en Angleterre devant l’ennemi!

  • Bainville , 6 Oct 2014 à 12:41 @ 12 h 41 min

    “Pétain n’avait pas été écarté pour rien du commandement suprême en 1918”
    …par les Clemenceau et autres qui braderont la victoire et qui par leur fumeux Traité de Versailles, rendront une vraie paix impossible, préparant la revanche de l’Allemagne préservée.
    Le général Pétain avait solidement reconstitué l’armée française et ainsi donné les moyens des contre attaques victorieuses à partir de juillet 1918.
    Il est resté le commandant en chef de l’armée jusqu’à la victoire.

    Le choix de Foch serait dû à l’incapacité de Pétain à décider une offensive, d’après le procureur anonyme.
    La réalité est que Foch et d’autres comme Joffre, Nivelle, avaient engagé bien des offensives en 1914, 15 et 16, 17, qui n’avaient eu comme résultat que les pertes énormes des français, ces généraux refusant de voir la puissance de feu des allemands et leurs positions aménagées. Pétain, professeur à l’Ecole de Guerre, savait, lui, que la nouvelle guerre serait une boucherie, sans une préparation et une méticuleuse gestion des effectifs envoyés à l’assaut d’un ennemi infiniment mieux protégé( en 1914) et armé. lourdement.

    Des centaines de milliers d’hommes ont été envoyés à la mort pour rien par des généraux comme Foch, le chef catastrophique de Morhange en août 14, et certains politiciens, qui gâcheront la victoire par soumission aux anglo-saxons, s’en moquaient
    Foch, par un faux souci d’humanisme, a perdu et annihilé les efforts de Pétain en novembre 1918, en acceptant l’armistice, qui a permis à l’armée allemande d’échapper à un anéantissement, une capitulation méritée, alors que Pétain, commandant en chef de l’armée française, voulait continuer jusqu’en Allemagne et provoquer la débâcle de l’ennemi qui avait détruit une partie de notre pays.
    La légende allemande du “coup de poignard dans le dos” n’aurait pu voir le jour, et la revanche allemande n’aurait pas été favorisée dés le départ par la classe politique incompétente..déjà et toujours.

Les commentaires sont fermés.