Lorànt Deutsch : «moi qui suis fils de juif hongrois, petit-fils de déporté, on me traite de nazillon !»

Mis en cause mardi par le journaliste Gilles Verdez sur le plateau de “Touche pas à mon poste” sur D8, Lorànt Deutsch a redit son amour de la France : “Moi, j’ai envie de dire du bien de mon pays, c’est pas réac’ ». « Je trouve que votre livre est dangereux parce que c’est un livre de la France blanche, de la France nationaliste. Je trouve que vous nous ressortez une idée de l’histoire qui n’est plus enseignée depuis 1970 », a attaqué son contradicteur. “Est-ce qu’on a le droit d’aimer l’histoire de France ? Est-ce qu’on a le droit d’avoir envie de retranscrire et de raconter cette histoire de France sans être taxé de réac’ ou de facho ? » s’est interrogé Lorànt Deutsch avant de se plaindre que « (lui) qui (est) fils de juif hongrois, petit-fils de déporté, on (l’a) traité de nazillon » suite à la sortie d’Hexagone : Sur les routes de l’Histoire de France

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Lire aussi :
> Hexagone : le succès de Lorànt Deutsch énerve à gauche
> Lorànt Deutsch répond aux historiens d’extrême-gauche qui l’accusent de falsifier l’histoire

Sur cette polémique qui dure depuis des mois, lire aussi :
Qui est donc William Blanc, l’ « historien » critique du Métronome ? par Frédéric Laurent
Inquisitio contre Métronome : Quelle histoire voulons-nous ? (1/2)
Inquisitio contre Métronome : Quelle histoire voulons-nous ? (2/2)

Autres articles

97 Commentaires

  • la lorgnette , 6 Nov 2013 à 13:58 @ 13 h 58 min

    Verdez,historien ou révisionniste?

  • Bernard , 6 Nov 2013 à 13:58 @ 13 h 58 min

    Que VOULEZ VOUS qu’ILS vous envoient à la figure ? Ils ne peuvent rien vous reprocher !

    Ecrire l’Histoire, ancienne, leur déplait profondément, ils veulent enlever le Passé
    Car ce passé est LA vérité qu’ils se refusent d’admettre….
    La destruction de la France commence par la destruction de la jeunesse….leur education intelectuelle, morale, sexuelle ! La France future sera faite de nos jeunes

    Le N.O.M. a mis en place , depuis 50 ans ( ou plus ) la DESTRUCTION de la FRANCE
    Puis elle poursuivra ensuite celle de TOUS les pays pour faire une seule NATION !!

  • LECONQUERANT , 6 Nov 2013 à 14:05 @ 14 h 05 min

    Superbe livre. Bien écrit, et qui donne la vraie version de notre histoire de France.
    Nos rois, nos grands hommes et nos femmes célèbres.

    Merci M. Deutsch

  • Charles , 6 Nov 2013 à 14:15 @ 14 h 15 min

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Verdez

    Le dénommé Gilles Verdez se dit “historien”.
    Ah bon ?
    Lisez donc sa fiche wikipedia en lien.

    Sa spécialité “scientifique” c’est de parler du Football,
    Ses livres de recherches historiques sont des livres
    sur le sport des années 1990/2000…

    Nous sommes en plein délire bobo blabla zozo .
    Il n’a aucune culture ni aucune formation historique.
    Il avoue n’avoir même pas lu le livre.

    Pour pouvoir être invité sur un plateau TV poublique ,on peut subodorer
    son soutien sans faille aux adoptions poly-sexuelles de Toublira.

  • Bernard , 6 Nov 2013 à 14:17 @ 14 h 17 min

    Ce que fut réellement NOTRE Passé ; car notre Présent !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • ybor2004 , 6 Nov 2013 à 14:44 @ 14 h 44 min

    Il sort d’où ce (…) de Gilles VERDEZ… Il se croit détenir la vérité !? L’histoire, c’est l’histoire, les faits tels qu’ils se sont déroulés et que Laurent DEUTZ nous raconte, sans parti pris, sans démagogie, même s’il y a quelques omissions… Laurent ne se pose en aucun cas en JUGE des hommes et du passé de la France , à l’inverse de ce (…) de VERDEZ qui semble oublier qu’il s’agissait alors d’autres hommes, d’autres sociétés, d’autres réalités, qu’il juge avec les réalités d’aujourd’hui… Il en arriverait même à juger l’homme des cavernes et ne trouverait pas normal que ce dernier ait pu lorgner sur la grotte, la femme, les terrains de chasse de son voisin !!! Il oublie l’évolution des hommes et des sociétés qui n’ont rien à voir avec ce que nous vivons aujourd’hui… On ne peut que constater ce que fut le passé des peuples et de leur société et on ne peut y revenir… Chaque pays a dans son passé, des faits qui vus avec les yeux d’aujourd’hui, nous sont répréhensibles, mais à l’époque cela semblait, à, défaut de normalité, dans l’air de la société d’alors et aux yeux de ceux qui n’en souffraient pas !!! L’angélisme c’est maintenant et on oublie les réalités quotidiennes… Tout le monde il n’est pas beau, tout le monde il est pas gentil !!! Même aujourd’hui…

  • monhugo , 6 Nov 2013 à 14:45 @ 14 h 45 min

    En graduant, “fasciste” et “nazi” (ou “nazillon”, en forme atténuée – pouvant se caler sur la taille de l’intéressé) sont les insultes de style des “consciences” de gauche, en direction de tout ce qui s’écarte (même peu) de la pensée unique. Que ce soit, historiquement, inapproprié, n’a aucune importance.
    Ne pas hésiter à balancer en retour à ces “braves” gens.
    Actu (indirecte) de l’insulte banalisée en bien-pensance : le sieur Nicolas Bedos, “damné de la terre” plutôt doré sur tranche(s), puisque GOC grand teint (Germanopratin d’Origine Certifiée) s’est retiré avec fracas du “Manifeste des 343 Salauds”, beau coup médiatique de “Causeur”. Pourquoi ? N’aurait-il pas compris ce qu’il signait (alors qu’un des premiers) ? Pas du tout. Il ne veut pas que soit remarqué qu’il est cosignataire de quoi que ce soit avec 3 pestiférés, “nazillons” sûrement en creusant un peu (et fascistes d’évidence) : Eric Zemmour, Ivan Rioufol et Basile de Koch. Il récuse ce voisinage “nauséabond” – encore une épithète de style. “Touche pas à ma pute”, mais pas avec ces immondes suppôts de la réaction-là !

Les commentaires sont fermés.