Mariage UDI/Modem, l’alternative : Dupont et Dupond sont sur un radeau…

Décidément, il ne faut jamais désespérer de notre chère (très chère !) classe politique.

Alors que le moral des Français est au plus bas, avec cette crise économique mondiale qui n’en finit plus, entraînant depuis des mois en France des nouvelles fermetures d’entreprises, des nouveaux licenciements… Avec ces impôts qui depuis quelques années (Sarkozy avait très largement enclenché la machine) fleurissent à tous les coins de rue, sur les boissons, les routes, les clubs de foot, les assurances-vie, avec une TVA qui triple sur les centres équestres et autres activités de loisirs, une écotaxe prétendant taper sur les routiers français en épargnant très largement ceux venus du reste de l’Europe les concurrencer et polluer nos campagnes, avec l’impôt confiscatoire à 75% sur les méchants « riches », en attendant demain sans doute la taxe sur la baguette de pain, les couches-culottes ou le papier hygiénique… Alors que la France s’enfonce dans la déprime, la récession, se noie dans le chômage et la criminalité de masse, se dilue dans le Grand Remplacement migratoire, notre personnel politique ne ménage pas sa peine pour nous faire (malgré la sinistrose généralisée) nous gondoler de rire, illustrant avec une virtuosité qui touche au génie le vieil adage que veut que l’humour soit encore et toujours la politesse du désespoir.

Ce sont ainsi les deux zombies du centre, les deux perdus de vue du marigot politique français, véritables Dupont et Dupond de la politique française qui nous ont hier fait le coup du brillantissime retour dans la lumière médiatique en affichant devant un parterre de journalistes apparemment énamourés leur contrat de mariage « gai », pourtant aussi pathétique que profondément grotesque, présentant comme une nouveauté révolutionnaire ce qui n’est en réalité qu’une exhumation dérisoire et désespérée du cadavre en état de décomposition avancée de l’ex-UDF.

François Bayrou, l’homme politique à l’encéphalogramme politique et électoral désespérément plat, celui qui peut réunir les cadres de son mouvement politique dans une cabine téléphonique (ne restent plus ou presque que Marielle de Sarnez et Jean Lassalle), marié pour le meilleur et pour le rire à Jean-Louis Borloo, le pote à Bernard Tapie, moitié inspecteur Gadget, moitié lieutenant Colombo et sa troupe de bras cassés de la politique, tous passés experts au petit jeu des chaises musicales électorales (Hervé Morin, Rama Yade, Jean-Marie Bockel, Yves Jégo, Chantal Jouanno, Jean-Marie Cavada, j’en passe et pas des meilleurs), pour – je cite et accrochez-vous à vos chaises – apporter une « alternative », une « solution de remplacement » pour la France ! Si !

« Dupont et Dupond font donc don de leur corps à la France… C’est beau comme de l’antique. Sauf qu’on aurait furieusement envie de leur répondre, comme le regretté Coluche ‘ça va pas, c’est pas une poubelle, ici !’ »

Les héritiers plus morts que vifs de la famille politique (l’UDF donc) qui a de loin le plus constamment et le plus ouvertement œuvré pour le démantèlement de la France en vue de l’instauration d’un fédéralisme et d’un gouvernement européen, favorisant pour cela et par tous les moyens l’abandon de la souveraineté nationale au seul bénéfice d’une commission européenne non-élue, qui a voulu une Union européenne à la croissance exponentielle intégrant demain jusqu’à la Turquie, milité plus encore qu’aucune autre pour la disparition totale des frontières dans l’espace Schengen, la libre circulation des capitaux et des hommes, la fameuse « concurrence libre et non faussée », l’instauration à marche forcée, dogmatique, catastrophique pour notre économie et notre industrie de l’euro, qui a grandement initié la déplorable constitution européenne (rejetée par les Français mais revenue par la fenêtre de Lisbonne, et rédigée par l’un des siens, Valéry Giscard d’Estaing) et la liste est loin d’être exhaustive, représenter une « alternative » à la politique qui est à l’œuvre en France et pour son plus grand malheur depuis trente ans ? On croit rêver ! Et bien non, nos politicards osent tout, c’est même à cela vous le savez maintenant qu’on les reconnaît.

L’union si généreusement médiatisée de François Bayrou, ex-ministre de Jacques Chirac qui a appelé à voter PS lors de la présidentielle de 2012, et de Jean-Louis Borloo, ex-ministre de Nicolas Sarkozy qui a appelé à voter UMP lors de la même élection, illustre donc une fois de plus et jusqu’à la caricature la réalité du fameux et fumeux mariage de ces partis politiques du système que l’on ose encore dans les médias appeler partis de gouvernement, de cet UMPS dénoncé dans un premier temps par la seule Marine Le Pen mais qui devient jour après jour une évidence de plus en plus aveuglante pour une majorité de citoyens français, et constitue une preuve de plus de l’autisme atterrant dont sont victimes les vieux rogatons politiques qui prétendent, malgré le naufrage politique, économique, industriel et social qu’ils ont initié, encore et toujours nous gouverner.

Bien sûr, et vous l’aurez tous compris, il ne s’agit nullement pour nos deux héros du jour d’une pathétique et désespérée tentative d’exister encore sur le Radeau de la Méduse qu’est aujourd’hui devenu ce système politique qui nous afflige depuis des décennies, et nos chers grands hommes, prêts à tous les sacrifices personnels pour sauver la France, l’ont d’ailleurs fort généreusement précisé : « Ce n’est pas pour nous que nous faisons cela. Nous le faisons parce que le désarroi et la désaffection parmi les Français est si grande que désormais c’est l’essentiel qui est en jeu ». Dupont et Dupond font donc don de leur corps à la France… C’est beau comme de l’antique. Sauf qu’on aurait furieusement envie de leur répondre, comme le regretté Coluche « ça va pas, c’est pas une poubelle, ici ! »

Allez, encore un dernier petit coup de rigolade pour la route… nos deux comiques d’outre-tombe, dans leur grand numéro d’hier, ont encore osé ajouter : « Il y a un plan B en politique, c’est nous »… Sic. Je pencherais donc plutôt en ce qui me concerne non pour un plan B, ni même un plan B+B, mais pour un plan D ou D+D, comme Dupont et Dupond. Un plan que l’on pourrait aussi résumer par l’équation suivante : zéro + zéro égal la fête à gogos !

Autres articles

16 Commentaires

  • V_Parlier , 6 Nov 2013 à 14:49 @ 14 h 49 min

    Cette réapparition burlesque, si bien décrite ici, me semble être une stratégie réfléchie de l’UMPS pour rattraper les électeurs indécis et dégoutés, en fuite potentielle et pouvant se diriger vers le FN. Ainsi ils deviennent sympathisants d’un faux parti dissident (c.à.d une filiale non reconnue de l’UMPS) qui disparaitra au besoin juste avant les élections en donnant des consignes de vote pour la tendance UMPS la plus éligible (probablement UMP pour cette prochaine fois).

  • christiane , 6 Nov 2013 à 16:22 @ 16 h 22 min

    Manoeuvre supplémentaire pour piéger ceux qui auraient la mauvaise idée de voter
    FN aux prochaines élections. J’espère que nos compatriotes dans leur grande majorité sauront éviter ce piège grossier et qu’ils répondront comme il se doit à ces deux comiques, en leur adressant un beau bras d’honneur.

  • Cril17 , 6 Nov 2013 à 16:26 @ 16 h 26 min

    Un trimaran n’est-ce pas beaucoup mieux qu’un radeau ?

    ” La nouvelle alternative : équipe B ou équipe D ? Faudrait savoir ! Allo B to B ?

    http://cril17.fr/

  • labolisbiotifool , 6 Nov 2013 à 16:48 @ 16 h 48 min

    J ‘ ai regardé hier soir ” d ‘ un derrière distrait ” l ‘ émision de Calvi C dans l ‘ air .
    Calvi et ses salonnards habituels avaient la mine réjouie et frétillante : enfin ils ont trouvé
    leur troisième homme , celui qui fera trébucher définitivement MLP .
    En bref ils nous rééditent du réchauffé … et ils n ‘ avaient alors pas ménagé leurs efforts , avec d ‘ ailleurs
    un certain succès puisque des citoyens paumés avaient réussi à voter Baïroud des Marches des Pyrénées ,
    l’ éleveur de chevaux de retour 🙂

  • JSG , 6 Nov 2013 à 17:09 @ 17 h 09 min

    François Bayrou, j’aime bien cet homme, du moins ses débuts. Je le revois dans une de ses premières campagnes électorale, dans un autocar, pratiquement seul. J’ai eu de l’admiration pour lui à ce moment.
    Depuis il est passé de l’eau sous Dupont,
    c’est la Bayrou qui tourne,
    l’Utopie du “tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil” n’est pas viable.
    Les hommes de “bonne volonté” se comptent sur les doigts d’une main. Il y a lui et…?

  • ranguin , 6 Nov 2013 à 19:30 @ 19 h 30 min

    “et polluer nos campagnes, avec l’impôt confiscatoire à 75% sur les méchants « riches », en attendant demain sans doute la taxe sur la baguette de pain, les couches-culottes ou le papier hygiénique… ”
    On se repliera sur le papier journal, comme avant. Seulement avant on le lisait, aujourd’hui ce n’est plus la peine tant les infos sont faussées.

  • Frédérique , 6 Nov 2013 à 20:15 @ 20 h 15 min

    Et après la réapparition de Filochard et Ribouldingue sur la scène politique, une bonne nouvelle!

    Bruxelles veut accélérer les négociations pour l’entrée de la Turquie dans l’U.E.
    Bientôt 75 millions de musulmans en plus dans notre belle Europe.
    http://www.liberation.fr/monde/2013/11/05/turquie-l-ue-ouvre-un-nouveau-chapitre-des-negociations-d-adhesion_944883

    Merci quiiiii? Merci l’UDF, le RPR, le PS, l’UMP…

Les commentaires sont fermés.