« Mariage » gay : les socialistes prennent peur…

Tribune libre de Robert Ménard*

Les ministres socialistes s’inquiètent. Quand Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale, tance l’enseignement catholique, c’est la manifestation du 13 janvier prochain qu’il a en ligne de mire, dans son viseur. Et la crainte d’un remake de 1984 et du recul de François Mitterrand devant la mobilisation pour l’école libre.

Parce qu’il faut le dire, Vincent Peillon fait preuve, dans cette affaire, d’une rare mauvaise foi. Il a beau se targuer de philosophie, il n’en est pas moins un politicien, et parmi les plus démagogues. Expliquer, comme il le fait dans son courrier aux recteurs, qu’il appartient à ces derniers « de veiller à ce que les débats qui traversent la société française ne se traduisent pas, dans les écoles et les établissements, par des phénomènes de rejet et de stigmatisation homophobes », c’est, quoi qu’il s’en défende, insinuer, laisser entendre, accréditer l’idée que l’opposition au mariage gay fait de vous, potentiellement du moins, un homophobe. Ce que ne cessent d’ailleurs de répéter les organisations gays et lesbiennes.

Quant à la « neutralité » dont les écoles cathos devraient faire preuve… elle ne s’applique manifestement pas à l’enseignement public. Pour preuve le couplet de l’inénarrable ministre des droits de la Femme, Najat Vallaud-Belkacem, tenu dans un collège du Loiret. Ce jour-là, évoquant le projet de loi du gouvernement, elle expliquait : « Ça veut dire que, finalement, pourront se marier des gens qui s’aiment, même s’ils sont de même sexe, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. » Et d’ajouter : « Ça va permettre plus d’épanouissement, plus de liberté, plus d’égalité dans la société. Il faut comprendre ça comme une avancée. » Un propos pas partisan pour deux sous, d’une totale « neutralité »… Il faut dire que notre ministre venait d’interroger les gamins de cette classe de Fleury-lès-Aubrais : « Ça vous choque, le mariage homosexuel ? » La moitié des collégiens avait levé la main…

Nos ministres sont inquiets. Paniqués, même. Alors, ne reculant devant aucune grosse ficelle, ils tentent, par avance, de réduire les manifestants du 13 janvier prochain à des cathos confits dans la naphtaline, pétris de sentiments homophobes, arcboutés sur des valeurs d’un autre temps. Pas sûr qu’ils arrivent à en convaincre les Français qui sont maintenant 69 % à demander un référendum sur le « mariage pour tous ». Même si nos huiles socialistes ont reçu un soutien de taille. Et oui, Jack Lang – qui, lui, ne sent pas du tout la naphtaline – vient d’apporter son soutien à son successeur de la rue de Grenelle : « L’école doit être une oasis de respect de la neutralité politique et religieuse. » Parole d’expert…

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il vient de lancer le portail Boulevard Voltaire.

Articles liés

23Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Goupille , 7 janvier 2013 @ 13 h 41 min

    Ils vont vraiment finir par nous pousser à bout : A la lanterne !
    Tant de veulerie et de nullité empuantissent la lumière du jour.

    Ceci étant dit, le combat continuera après le 13 janvier et il faudra sérieusement songer à trouver des moyens collectifs de donner un grand coup de torchon dans la mediasphère subventionnée qui collabore “à fesses rabattues”, disait Brassens.

  • jejomau , 7 janvier 2013 @ 13 h 46 min

    Pourquoi Hollande et son gouvernement sont illégitimes…

    Parce que Hollande , élu comme président de la République et par conséquent au service de TOUS les citoyens, ne sert en réalité que les intérêts des LGBT. Intérêts vils et bas, qui en revanche concernent NOS enfants. Hollande est à la botte d’une caste ultra-minoritaire.

    Et c’est si vrai que dès que quelque chose ne convient pas aux LGBT, ils ont le pouvoir de mettre Hollande au garde-à-vous … Comme le montre la volte-face de Hollande le lendemain du jour où il s’était exprimé devant tous les maires de France en ce qui concerne ce pseudo-mariage.

    Hollande doit partir s’il ne veut pas servir la France. Car nous l’avons élu pour cela. Il lui reste une semaine pour réparer son erreur : soit il vire son gouvernement de LGBT et se décide à servir les intérêts de la France et de TOUS les citoyens français qui l’ont élu pour cela… soit le peuple doit lancer un référendum exigeant son départ !

  • DN , 7 janvier 2013 @ 14 h 18 min

    Cette affaire se terminera par des émeutes, car ce projet de loi est un déni de bon-sens contre nos traditions européennes, doublé d’une schizophrénie vis à vis des musulmans que les socialistes racolent pourtant effrontément…
    On ne peut lobotomiser impunément un peuple entier : nos chers politiciens et leurs journalistes courtisans vont bientôt être chassés par les uns et par les autres à coups de babouches et de coups de pieds o(ccu)ltes…

  • fischmeister , 7 janvier 2013 @ 14 h 25 min

    Bravo à monsieur MENARD pour sa prise de position continuez à dénoncer Bravo encore

  • Isabelle , 7 janvier 2013 @ 15 h 09 min
  • Gisèle , 7 janvier 2013 @ 15 h 18 min

    Epanouissement … égalité ….liberté ….. croyez vous ????
    Pour s’épanouir un enfant a besoin de la force sécurisante de son père et de la douceur consolante de sa mère .
    Pour se construire , un enfant a besoin d’une égalité des chances pour un discernement équitable . La diversité inconditionnelle du discernement ( ou le discernement ne se fait qu’à partir de la diversité ) .
    Liberté : la première liberté d’un enfant c’est d’avoir le droit de naître . Puis vient le droit de vivre équitablement entre un père et une mère .

  • diego , 7 janvier 2013 @ 15 h 35 min

    “Cette affaire se terminera par des émeutes” … Pas sûr car les français notamment le peuple de droite ne sont pas vraiment des émeutiers. Et il existe une telle désinformation en France de la part des médias, digne de la Propagandastaffel nazi, qu’un soulèvement me parait assez compliqué. Il est certain que les incapables doctrinaires et pour la majorité franc maçons qui nous gouvernent, n’ont plus rien à faire aux commandes.

Les commentaires sont clôturés.