Nicolas Doze VS le cinéma (étatique) français

Nicolas Doze donne ce lundi les “trois conclusions à retenir” d’une enquête accablante réalisée par BFM Business sur le cinéma français : “primo, le cinéma français est une pompe à finances publiques (40%) ; deuxio, il ne gagne pas d’argent (85% des films tricolores perdent de l’argent) et tertio, l’argument selon lequel avoir une grande star permet de rendre un film rentable, c’est une farce, tout simplement !” Explications :

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Murex64 , 8 janvier 2013 @ 7 h 15 min

    Depuis trente ans on nous file des pipes pipoles qui n’ont que le talent à ressembler à mr et mme tout le monde. Par contre ces speudos artistes avaient et ont toujours un talent fou à encombrer les plateaux télé pour dire leurs avis et s’insurger contre ” Ces Salauds de Droite ” en général !
    Vivant très confortablement et étant artistes, ce sont devenus des intouchables ! Personnages Sacrés de la new-culture jack languienne ( Nouille Kulture jackie languienne ), ils sont les véritables trompettes de l’ex-urss !
    Et le couillon il bosse pour ENTRENIR CA !!!

  • Enoch , 8 janvier 2013 @ 10 h 33 min

    Il est amusant que la preference national et la protectionisme qui dans bien des domaines economiques est presente comme les heures sombres de notre histoire, se transforme en “exception” culturel lorsque cela touche les priviligies des leaders d’opinion.

    En effet. Mr Doze, leur role nest pas de faire de l argent mais de defendre la doxa ambiante qui est bien sur tres favorable au sans frontierisme et au laisse-fairisme, si rentable pour les multinationales.

    Ils sont les idiots utiles du neo-liberalisme et du capitalisme sauvage.

    Alors on leur laisse ces petits privilieges d hier mais il semble que le vent est entrain de tourner. La crise risque de toucher aussi les priviliegies, alors la ca commence a etre drole!!!

Les commentaires sont clôturés.