Florian Philippot : “Je ne crois pas qu’il y ait de peuple, ni de nation corse”

Florian Philippot : “Je ne crois pas qu’il y ait de peuple, ni de nation corse”

Emmanuel Macron était mardi 6 février en Corse pour rendre hommage au préfet Érignac, assassiné il y a vingt ans. Une visite sous la pression des nationalistes, qui réclament l’inscription de la spécificité corse dans la Constitution et la co-officialité de la langue corse au même rang que la langue française. Les Corses doivent-ils être traités à part ? Florian Philippot, député européen et président du mouvement Les Patriotes, y répond dans la première partie de “Mardi Politique” sur France 24 :

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen