Mais que fait Chantal Jouanno à l’UMP ?

Tribune libre

Dans un entretien accordé à Marianne2.fr, Chantal Jouanno explique que l’UMP est devenu trop à droite pour elle. Elle regrette “toutes les polémiques sur l’immigration, l’islam et la sécurité, des ambiguïtés sur le Front national” pendant la campagne présidentielle. “Quand Jean-François Copé a additionné les voix de Marine Le Pen et de Nicolas Sarkozy le soir du premier tour, j’ai été choquée”, confie-t-elle. On l’imagine regarder furtivement à droite et à gauche avant de tenir de tels propos. Car ils sont partout, ma petite dame, partout ! Qui ça ? Mais les fachos ! Il y en a même au Parlement. Vous savez, ces députés membres du collectif parlementaire de la Droite populaire comme Jean-Paul Garraud qui souhaite “parler aux électeurs du FN qui ne sont pas tous des extrémistes”. Brrr… Car, rendez-vous compte, “une majorité des électeurs de l’UMP et des électeurs du FN veulent un rapprochement” ! Oui, Madame ! Des élus qui osent poser la question : “On devient pragmatique ou on reste dans les blocages idéologiques ?”, parfaitement !

Blocage. « Nous avons perdu en validant les mots du FN », estime donc Chantal Jouanno sur Marianne2.fr. Selon elle, “dès que le discours ‘sécurité-immigration’ est redevenu dominant, [la remontée de Nicolas Sarkozy] s’est interrompue” dans les sondages. C’est le contraire qui s’est passé, mais ce n’est pas grave… “Si un second tour oppose un socialiste à un candidat du Front national, nous devrons faire élire le socialiste. Il faut le dire clairement, trancher cette question, et ne plus admettre d’ambiguïté », continue-t-elle. En effet, elle “n’imagine pas qu’on tienne la part égale entre un parti démocratique et le FN”. Le FN serait donc un parti anti-démocratique… Objectif : être “plus à l’aise pour dénoncer l’entente entre le Parti socialiste et le Front de gauche” et mettre le premier “en demeure de rompre avec Mélenchon ! » Ce qu’elle n’a jamais commencé à faire. Chantal Jouanno ne serait pas la seule à penser ainsi à l’UMP :J’ai été blessée que NKM ou Rama Yade, qui pensent évidemment comme moi, ne m’aient pas défendue”.

L’UMP, c’était mieux avant. Que Chantal Jouanno ouvre ses yeux maquillés : l’UMP n’a pas attendu l’arrivée à sa tête de Jean-François Copé pour être hostile (en paroles) à l’immigration et au “mariage des homosexuels”. Alain Juppé (qu’elle cite comme alternative) ? Il fuit courageusement la défaite en renonçant à se présenter aux élections législatives face à Michèle Delaunay, la Nadine Morano du PS… François Fillon ? Il est hostile au “mariage” homo et sans doute plus solide que Jean-François Copé sur ce point. Lui n’a jamais expliqué, comme le secrétaire général de l’UMP en 2010, n’être plus « tout à fait au clair » sur cette question ni revendiqué « le temps de la réflexion », comme si le droit de l’enfant à un papa et une maman méritait “réflexion”. À celle qui se réjouit de s’être “[battue] contre les extrêmes, contre l’exclusion, [d’avoir] défendu et pratiqué la discrimination positive”, nous disons que les portes du MoDem ou du PS lui sont grandes ouvertes…

En d’autres termes, ici (à droite), c’est la liberté et la responsabilité. Pour le délire totalitaire égalitariste, merci de prendre à gauche !

Autres articles

13 Commentaires

  • jejomau , 8 mai 2012 @ 9 h 56 min

    Rendez-vous tous le 13 mai à Paris pour rappeler que … les Français existent et qu’ils ne vont pas se laisser faire :

    http://www.civitas-institut.com/

    Par Saint Michel… Vive la France !

  • domremy , 8 mai 2012 @ 14 h 51 min

    d accord avec vous,la droite actuelle est plutot un PS modéré, qui ne défend pas les idées de droite;
    d accord aussi sur le comportement de NS toujours survolté, je n ai pas senti en lui la notion de SERVIR LA FRANCE,mais seulement ses relations ,ses clans,

    quand a Chantal JOUANNO et NMK ,qui meprisent ceux qui ne pensent pas comme elles, elles devraient l une et l autre vivrent avec 1.000€ mois,chercher du travail, prendre le métro et demeurer dans certains quartiers

  • Jean-Claude , 8 mai 2012 @ 17 h 38 min

    Monsieur Hollande devrait remercier pour son élection mesdames Kosciusko-Morizet et Chantal Jouanno qui ont déclaré vouloir voter pour le candidat socialo bolchevique s’il était oppposé à un candidat FN. Ceci légitime la gauche et surtout a justifié le reflexe de défense des 6,4 millions d’électeurs du FN, dont beaucoup ont soit voté blanc soit se sont abstenus, voire pour certains ont choisi de voter Hollande suivant en cela la prescription de NKM. Il est consternant que ces dames ne soient pas exclues de l’UMP pour avoir fait élire F Hollande

  • diego , 8 mai 2012 @ 17 h 53 min

    Vous verrez si un camp de rom vient s’installer près de chez, vous changerez peut être d’avis sur le sujet. Humaniste ne veut pas dire être un ravi de la crèche . D’autre part les Jouanno , NKM et autre Chatel n’ont rien à faire à droite. Ils étaient à droite pour aller à la soupe parce que la droite était au pouvoir. Mais ils sont de gauche idéologiquement comme une partie de la droite que j’appelle bobo.

  • dissident , 8 mai 2012 @ 23 h 42 min

    eternel recommencement, en 1988 pour l election presidentielle on avait les Noir, Malhuret, Leotard, Barzach qui ont empeche en s appuyant sur les medias un rapprochement rpr fn, ces gens malgre leur grande nuisance ont disparu du champ politique remplaces par les bobos genre Kosiusko,jouanneau et compagnie, enfiin concernat ce que vous appelez “l explulsion des gitans” j ai peur que vous n ayez rien compris, il s agissait d une grossiere diversion du pouvoir qui n a pas eu le courage de faire face a la deferlante migratoire, en quelque sorte plus simple de s attaquer a quelques roms qui de toute facon avec l espace Schengen peuvent toujours revenir sur le territoire national que de mettre fin au scandale de l immigration de peuplement

  • Yves Tarantik , 9 mai 2012 @ 10 h 34 min

    Il faut bien que “la droite la plus bête du monde” s’affiche quelque part.

    Madame Jouanno préfère ne pas voir. C’est son gauche… si j’ose dire !

Les commentaires sont fermés.