Défense du mariage : De nombreux leaders évangéliques se mobilisent

Le projet de loi instaurant le “mariage” homosexuel ? “Ignoble”, “inadmissible” s’étrangle le charismatique pasteur Saïd Oujibou, un ancien musulman converti au christianisme. “Notre gouvernement s’apprête à voter des lois immorales selon les principes divins que nous connaissons et voulons respecter… où sont ceux qui vont oser élever leur voix pour s’opposer à ces “nouvelles valeurs” que nous ne partageons pas ?” s’interroge le pasteur Emmanuel Duvieusart. “J’appelle le peuple de Dieu à se lever, à se positionner et à faire entendre sa voix contre le mariage homosexuel et surtout à prier car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous combattons mais contre les puissances de ténèbres !” renchérit sur Actu-chretienne.net le pasteur Martin Konki. “Lorsque la vérité trébuche sur la place publique, où doit se trouver l’Église, appui et colonne de la vérité ? Nulle part ailleurs que sur la place publique” justifie le pasteur Omer Kouakou, docteur en économie, qui l’encourage à “sortir de sa traditionnelle discrétion”. “Les lobbies LGBT accusent les défenseurs du modèle hétérosexuel de ne pas accepter la différence en rejetant l’homosexualité… Mais qu’est-ce l’homosexualité, si ce n’est précisément le rejet de la différence ?” argumente le pasteur Olivier Moulin. Également hostile à la redéfinition du mariage, le chanteur Gabriel Kara s’en prend quant à lui à “cette pensée unique qui se répand et contamine autour de nous dans un diktat d’une subtilité douce-amère jusqu’à des autorités et sommités religieuses”, véritable “bâillon qui voudrait faire taire la voix des croyants”

Tous souscrivent à l’appel du pasteur Franck Pecastaing qui “invite tous les chrétiens nés de nouveau, toutes les églises de France, ainsi que tous les intercesseurs qui aiment la France” à prier du 2 au 9 septembre “contre la dénaturation du mariage et l’adoption pour les couples de même sexe”.

Une mobilisation à la base

Le Conseil national des évangéliques de France (CNEF), qui représente officiellement 70% des 460 000 évangéliques de France, est donc prié de prendre position, comme en 2011. Cela tombe bien, il vient de le faire dans un communiqué : “Au risque d’être mal compris, voire sévèrement critiqués, nous dirons ici et ailleurs, dans nos Églises et devant nos autorités, que l’hétérosexualité et la fidélité conjugale sont les seuls garants d’une société stable et ouverte aux autres, car elles correspondent à la volonté du Dieu créateur.” Mais pour Paul Ohlott, journaliste évangélique, ce n’est pas assez : “Le CNEF est frileux, prudent et timoré. L’Église catholique a réagi le 15 août, le CNEF avec trois semaines de retard, le temps que ses membres rentrent de vacances !” Et “plutôt que d’appeler à prier contre la dénaturation du mariage et l’adoption pour les couples de même sexe, le CNEF préfère appeler à prier pour lui !” se moque celui qui appelle les instances évangéliques à “donner de la voix”. Dire que “pour justifier son manque totale de réactivité face aux remous de l’actualité, Étienne Lhermenault (président du CNEF, ndlr) évoque l’invitation de Jésus à être ‘prudents comme les serpents et innocents comme les colombes’ . De toutes façons, précise-t-il, “le CNEF n’est pas indispensable pour agir” car “à la différence de l’Église catholique, le monde évangélique ne fonctionne pas de manière pyramidale, mais sur l’impulsion de leaders”.

Et la Fédération protestante de France ? “Ils ne prendront jamais position contre le mariage gay car ce sont essentiellement des luthéro-réformés qui prônent une théologie libérale et qui soutiennent des associations comme David et Jonathan”. Puisque “les instances ne font pas leur travail, il reste les médias, et notamment Internet, pour mobiliser”. Ohlott co-anime le site Actu-chretienne.net qui revendique plus de 100 000 visites par mois et dont le ton, libre par rapport aux institution du protestantisme, plaît. Du coup, “des pasteurs ou des chrétiens travaillant de concert avec le CNEF m’appellent régulièrement pour me dire de me calmer dans mes prises de position, mais je n’en n’ai pas l’intention !”, rigole-t-il. C’est sur ce support que le pasteur Franck Pecastaing a lancé son appel. Le résultat ? “Des milliers de gens prient actuellement. On espère que cela va déboucher sur quelque chose de fort”. Il faut dire que sur la question du mariage “99% des évangéliques sont sur la même longueur d’onde” car “la foi évangélique, extrêmement forte, radicale, est basée sur la parole de Dieu” qui “est très claire sur le respect de la vie, du mariage et de la famille” et “incompatible avec l’humanisme et la sacro-sainte tolérance qui en découle”.

Travailler avec les catholiques et toutes les personnes de bonne volonté

Ohlott est en contact et s’apprête à travailler de concert avec les milieux catholiques et d’autres confessions car “on ne peut pas laisser la famille être détruite”. “Ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord sur la théologie qu’on ne peut pas travailler ensemble pour défendre le mariage”. Et puis, “nous ne sommes pas encore suffisamment nombreux en France” pour faire cavalier seul, ajoute-t-il. Bien qu’ayant encore parfois des réflexes anticatholiques (les prières d’intercession à la Vierge ou aux saints les exaspèrent), les chrétiens évangéliques sont sincèrement reconnaissants envers l’Église catholique en France d’avoir pris position à l’Assomption contre les revendications gays. “Nous ne pouvions nous mobiliser que si l’Église catholique faisait d’abord quelque chose de son côté” continue-t-il.

“Autant les évangéliques sont en avance sur les catholiques pour ce qui concerne la présence sur Internet”, constate Ohlott, qui a travaillé dix ans pour le portail Top Chrétien, “autant nous sommes en retard pour ce qui concerne l’action dans la cité ». La faute à cette fameuse parole du Christ aux juifs : « Vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut : vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde » (Jean 8:23) dont une certaine interprétation “a sclérosé les mentalités évangéliques”. “Nous avons à dire et à faire dans ce monde”, argue Paul Ohlott. Et si “tous les évangéliques ne sont pas sortis de ce débat. Nous si.” Reste que le monde évangélique est encore trop “dépolitisé” à son goût car “pas éduqué politiquement”.

Les choses pourraient cependant évoluer et la voix chrétienne évangélique se faire davantage entendre en France. Politiquement, certains s’organisent pour peser. Surtout, la population évangélique augmente à grande vitesse et pourrait atteindre le million dans les prochaines décennies. Dont beaucoup de jeunes croyants.

En attendant, la mobilisation bat son plein. L’évangéliste Marc Dillard “propose, à la suite de cette semaine de prière, de distribuer partout, dans vos villes et vos villages, des milliers de tracts réalisés spécialement pour la circonstance”. Pour l’avocate Brigitte Maurin, “le positionnement actuel de la communauté chrétienne doit ouvrir une brèche de poids qu’il doit veiller à ne jamais refermer” car “d’autres confrontations nous attendent”. Selon elle, “une résistance et une défense professionnelle méthodique doivent s’organiser”. “Il n’y a pas de grandes ou de petites avancées, il faut briller en toutes occasions, en tous lieux y compris dans les Tribunaux et les Cours de Justice”, continue la femme de loi. Une détermination qui impressionnera, fera réfléchir ou inquiétera, selon les convictions de chacun…

Autres articles

104 Commentaires

  • Thierry , 7 Sep 2012 à 9:23 @ 9 h 23 min

    Il était plus que temps,mais néanmoins sincèrement merci et bienvenue à nos coté dans ce combat crucial!Et maintenant(on peut toujours rêver)au tour des musulmans?

  • Olizefly , 7 Sep 2012 à 9:42 @ 9 h 42 min

    Ce serait en effet bien que les Églises et organisations chrétiennes cherchent à rallier les organisations musulmanes. Il y a de nombreux sujets de sociétés comme l’avortement, le mariage, l’euthanasie, et même dans une certaine mesure peut-être la laïcité, ou Français chrétiens et musulmans devraient se retrouver. Si les musulmans ont voté massivement pour François Hollande alors que celui-ci avait un programme de violation flagrante du droit naturel/divin (chacun choisira l’appellation qui lui conviendra), il y a des questions à se poser, y compris du côté des chrétiens. Peut-être que trop de Français chrétiens considèrent encore trop leurs compatriotes musulmans comme un élément étranger. C’est d’ailleurs l’impression que j’ai en lisant certains commentaires sur ce site.

  • Sylvie , 7 Sep 2012 à 11:39 @ 11 h 39 min

    Il faut faire une mobilisation semblable à celle que fut pour l’école libre en 1984. Il est indispensable de demander au peuple de France de nous rejoindre massivement dans les rues contre ce projet inique qui s’en prend aux fondements de la vie en société.

    Une mobilisation forte d’une ampleur considérable peut modifier le discours gouvernemental.

    Organisons une grande manifestation sur la voie publique dans toutes les villes de ce pays puis transposons-là entièrement sur Paris, avec bien sûr une e-manifestation d’internautes hostiles au mariage des homos.

    Mobilisons tous les courants de pensée du pays : juifs, chrétiens, musulmans, bouddhistes… il faut s’unir et montrer le vrai visage du peuple de France. Comme en 1984.

  • mateo , 7 Sep 2012 à 11:55 @ 11 h 55 min

    La haine va bon train.

  • JG , 7 Sep 2012 à 12:03 @ 12 h 03 min

    La haine des enfants, en effet. C’est pourquoi nous les défendons.

  • mateo , 7 Sep 2012 à 12:06 @ 12 h 06 min

    Les évangélistes appellent au meurtre des homos. Quelle charité chrétienne ! Dieu est Amour, n’est-ce pas ?

  • mateo , 7 Sep 2012 à 12:07 @ 12 h 07 min

    Oui ça on a bien compris qu’intégristes chrétiens et musulmans s’uniront pour défendre leur modèle théocratique anti-démocratique. Vous allez tous dans le même panier ! Talibans, avec ou sans barbe.

Les commentaires sont fermés.