Téléthon : on a le droit d’en avoir marre !

J’imagine que vous avez été sollicité partout. Par vos amis ou sur les réseaux sociaux pour composer le 3637 afin de faire un don au Téléthon. Maintenant, vous ne pourrez pas échapper aux rites modernes, qui mélangent consensus mou et bons sentiments. Si vous n’êtes pas dans la ligne, si vous émettez quelques réserves (malheur à ces ecclésiastiques qui ont osé critiquer le Téléthon ! Mais on notera, aujourd’hui, le silence de l’Église de France), vous risquez d’être excommunié. Mais à la différence des sanctions d’antan, il n’y aucune possibilité que vous veniez à résipiscence. Là est le hic.

La niaiserie des grandes bouffes modernes. Non, ce n’est pas forcément ce que vise le Téléthon que je mets en cause – bien que les organisateurs du Téléthon n’aient toujours pas répondu aux demandes réitérées d’un fléchage pour connaître la destination des dons -, mais cette atmosphère pseudo-consensuelle. Le Téléthon, c’est comme la lutte contre le racisme et sida ou les Restaus du cœur : on doit forcément être pour. Le Téléthon, c’est comme l’icône Simone Veil : vous n’avez pas le droit de la critiquer et tout contrevenant sera puni d’un culte obligatoire. C’est un peu un imaginaire plat qui remplace les grandes et vénérables croyances. Dans nos sociétés qui ont tout détricoté, on brandit ces trophées hypocrites de la bien-pensance qui servent à dire qu’on est solidaires. Ouf !

Un sparadrap sur les tumeurs libérales-libertaires. Le Téléthon ne doit pas faire illusion. Je crains qu’il ne s’agisse d’une sorte de sparadrap que l’on applique sur les tumeurs des sociétés libérales-libertaires. Les blessures sont de plus en plus fortes. Le charity business permet de sa rassurer et de faire comme si on était encore dans une logique de bonnes œuvres. Le Téléthon, c’est un peu cinq minutes de bonne conscience dans une société impitoyable qui ne jure que par les intérêts et l’audimat ; la publicité et la consommation ; les nouvelles poupées gonflables (cela va de la présentatrice télé à l’actrice vulgaire qui se mobilise contre le racisme et pour l’avortement, en passant par la chanteuse dénudée au QI de moineau) et l’humour vaseux. Mais passée la grande soirée avec animateurs aux dents blanches et aux beaux sourires, digne d’une publicité pour dentifrice, il ne reste plus grand-chose de l’effervescence aussi festive qu’artificielle. Pschitt ! Que me reste-t-il à faire ? Préparer Noël, fêter la Saint-Nicolas et ne pas oublier cette espérance qui, elle, ne déçoit jamais.

Autres articles

44 Commentaires

  • jacswr , 7 Déc 2014 à 15:32 @ 15 h 32 min

    Cela me rappelle quand j’étais gamin, il y a longtemps, que mes parents m’envoyaient à l’église le dimanche et que j’y croisais ceux qui durant la semaine se conduisaient comme des salauds et venaient sans doute se racheter une virginité en venant à l’église !!

  • pas dupe , 7 Déc 2014 à 15:56 @ 15 h 56 min

    Aujourd’hui, vous avez droit au lot de fin novembre-début décembre : calendriers des postes, des pompiers, des éboueurs, des scouts, les restaus du cœur, l’institut pasteur (il me semble), le téléthon… le sida un peu avant… et toute association qui obtient votre adresse par la vente de fichiers… ! et bien sûr le plus important…. les “impôts” !!!!!!!!!
    Tout d’un coup… ils sont bien ces Français… qui mettent la main à la poche !!!

  • sergio , 7 Déc 2014 à 16:13 @ 16 h 13 min

    Téléthon nature ou Téléthon à l’ huile ?…….Télécon répondit l’ écot !…

  • marie france , 7 Déc 2014 à 16:18 @ 16 h 18 min

    je ne donne pas au téléthon,je donne une fois dans l’année à la recherche médicale,sans savoir exactement à qui va l’argent ,je le fais pour ma petite fille qui a une maladie orpheline ,le téléthon j’ai donné ,et puis vu le “tapage” pour “‘rameuter” les gens j’ai laissé tombé ,je ne regarde plus ,il me fatigue ,que du tapage pendant 2 jours ,se mettre en avant et aprés plus rien !!que du cinéma !!

  • Pascal , 7 Déc 2014 à 16:32 @ 16 h 32 min

    Les dames patronesses de notre temps qui nous feraient regretter celles d’antan, c’est dire !

  • alain , 7 Déc 2014 à 17:15 @ 17 h 15 min

    je suis un ignoble salaud extrémiste-nazi-fasciste-xénophobe-homophobe-europhobe-raciste (si j’ai oublié quelque chose vous complèterez)

    je n’ai jamais rien donné à aucune association – même au FN dont j’étais un responsable local (la COTELEC de Jean-Marie étant un piège à cons) – je ne donnais qu’à ma section car je savais où allait l’argent.

    pour le reste ces assoces et/ou ONG servent principalement à nourrir leurs dirigeants et salariés qui partant de bons sentiments (éventuels) terminent en lobbyistes dans le vent

    seuls les cons et les naifs donnent leur argent

    je préfère faire des dons directement à des SDF de souche dans le métro ou à Solidarité des Français

  • S.R. , 7 Déc 2014 à 17:19 @ 17 h 19 min

    Depuis le début du Téléthon, je ne donne rien car cela a coïncidé avec les propositions de tests pour dépister la trisomie 21 entre autres. Les enfants grandissant je leur ai expliqué ma position alors que les écoles demandaient à chaque fois leur participation à des manifestations diverses et variées. Plus tard, enfin, ce que je pensais toute seule dans mon coin a été dit par les évêques ou autres personnes de bon sens : les dons servent plus à développer des tests prénataux et donc à éliminer les enfants porteurs d’handicap, qu’à la recherche pure et dure pour soigner.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen