[Hommage] Margaret Thatcher : L’argent public n’existe pas et rien n’est gratuit

Le discours prononcé par Margaret Thatcher un certain 14 octobre 1983 devant des cadres et des militants du Parti conservateur n’a jamais été autant d’actualité. Puisse-t-il arriver aux oreilles du démagogue étatiste récemment élu président de la République française ainsi qu’à celles des Français qui ont voté pour lui (ou qui croient encore au Père Noël, c’est la même chose). Extrait :

“M. le Président, un des grands débats de notre temps est de savoir combien de votre argent devrait être dépensé par l’État et combien vous devez garder à consacrer à votre famille. N’oublions jamais cette vérité fondamentale : l’État n’a aucune autre source d’argent que l’argent que les gens gagnent eux-mêmes. Si l’État souhaite dépenser plus, il ne peut le faire qu’en empruntant votre épargne ou en vous taxant davantage. Il n’y a rien de bon à ce que quelqu’un d’autre paie; cette autre personne, ce sera vous. L’argent public n’existe pas, il n’y a que l’argent des contribuables. La prospérité ne viendra pas de l’invention de programmes de dépenses publiques de plus en plus somptueux. Vous ne devenez pas riches en commandant un carnet de chèques à votre banque et aucune nation n’est jamais devenue plus prospère en taxant ses citoyens au-delà de leur capacité. Nous avons la mission de nous assurer que chaque penny levé par l’impôt soit dépensé de manière sage et bonne. Les gens parlent de service ‘gratuit’. Ce n’est pas gratuit. Vous devez payer pour !”

> Brève parue le 21 mai 2012.

Autres articles

4 Commentaires

  • caveriviere , 9 Avr 2013 à 10:49 @ 10 h 49 min

    cette femme défendait sa patrie ,pas comme les abrutis rougis d’ideologie anti-francaise ,
    elle ira au paradis ,mais pas a celui des rouges cocos !

  • Tarantik , 10 Avr 2013 à 13:15 @ 13 h 15 min

    Langage incompréhensible pour les prétendus “économistes” qui nous gouvernent.
    Ils ont toujours cru que l’argent du contribuable leur revenait en priorité.
    La raison du plus fort…
    La morale du loup de La Fontaine est plus que jamais d’actualité.
    “Les français sont des veaux”, disait un militaire.
    Mais pour l’Etat socialiste ils sont avant tout des moutons à tondre.

  • MarcS , 10 Avr 2013 à 22:44 @ 22 h 44 min

    C’est une personne de cette trempe dont la France a besoin !!!

  • xtemps , 25 Juil 2013 à 10:52 @ 10 h 52 min

    Elle avait raison,cela montre bien que les bobos gauchistes sont des escrocs,des Ceaucescu,ne pas confondre le social qui n’ont jamais fait et le socialisme,la Belgique est exemple historique,avant la seconde guerre mondial,c’était la Flandre qui était pauvre et la Wallonie qui était riche,aujourd’hui c’est l’inverse que vous avez,donc les socialistes anticapitalistes appauvri en se remplissant les poches.
    Nous avons combattu le National Socialisme,aujourd’hui nous devons combattre le Supra National Socialisme de l’Union Soviétique de Bruxelles.

Les commentaires sont fermés.