Lettre ouverte à Dominique Baudis, Défenseur des droits, pour dénoncer les psychanalystes qui nous volent nos enfants

par Alexis Aguettant*

Monsieur le Défenseur des Droits,

La question de la résidence alternée est entrée dans le champ du débat médiatique et politique depuis les actions récentes de pères privés de leurs enfants.

L’institution que vous avez l’honneur de conduire intègre la défense des enfants, et c’est à ce titre que nous vous adressons le présent courrier afin de vous dire notre étonnement de voir la psychanalyse française tenir une si haute place lors du colloque sur la résidence alternée organisé ce 8 avril par le COPES, l’APPEA et la SFPEADA sous le Haut Patronage de Madame Marie Derain, Défenseure des enfants.

La psychanalyse conserve encore une place influente dans un seul pays au monde : la France. Toutefois des critiques sont de plus en plus formulées dans notre pays pour dénoncer l’archaïsme et les errements de la psychanalyse. Ainsi en est-il :

– en matière d’autisme, le député Daniel Fasquelle va jusqu’à demander l’interdiction de la psychanalyse dans le traitement de l’autisme. Ayant constaté les solutions ubuesques proposées par la psychanalyse dans ce domaine, ce député dénonce les “méthodes inefficaces” proposées, et appliquées, par la psychanalyse. Notons que la psychanalyse est à ce jour aussi dénoncée dans un rapport de la Haute autorité de santé, du 8 mars 2012 sur la prise en charge de l’autisme. Ce rapport dénonce le rôle joué par les psychanalystes qui ont écarté la mise en œuvre de solutions appliquées à l’étranger depuis de nombreuses années et issues de la psychologie comportementale.
– en tant que doctrine, la psychanalyse a été dénoncée par de nombreux livres dont dernièrement Le livre noir de la psychanalyse (2005), sous la direction de Catherine Meyer, avec une quarantaine d’auteurs, et Le crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne (2010), du philosophe Michel Onfray.
– en matière de résidence alternée, Hélène Gaumont-Prat, juriste, directeur du Laboratoire de la Santé à l’université Paris Lumières, et ancien membre du Comité consultatif national d’éthique, a produit en juillet 2012 une étude intitulée “La résidence alternée à l’épreuve du droit comparé – France – Belgique” dans laquelle elle dénonce “la diabolisation de la résidence alternée, en France par des psychanalystes, d’ailleurs souvent divisés (ce qui en affaiblit considérablement la portée).”

Aussi, constatant que :
– les réseaux du psychanalyste – pédopsychiatre Bernard Golse, président de l’association Phymentin (qui a en son sein le COPES co-organisateur du colloque du 8 avril), par ailleurs membre de l’association psychanalytique de France, ont largement organisé le colloque du 8 avril 2013,
– l’APPEA compte en son sein au moins 6 psychanalystes ainsi que la directrice du COPES sus-cité.
– la SFPEADA (association francophone de psychologie & psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent) a pour présidente Mme Marie-Michèle Bourrat qui travaille selon une approche psychanalytique.
nous souhaitons attirer votre attention sur l’orientation prise par les organisateurs de ce colloque.

Par ailleurs, il faut souligner que ce sujet, qui laisse aujourd’hui tant d’enfants sans père (2,5 à 3 millions de familles mono-éduquées), a aussi une dimension politique qui est en train d’être mise à jour (théoriciens du genre et consœurs…), et que ceux qui entravent, par idéologie, une juste application de l’esprit de la loi de 2002 qui établit la co-parentalité seront, le moment venu, tenus pour responsables des souffrances de nos enfants, et aussi des pères disparus par désespoir.

L’association Homme Culture & Identité qui travaille sur les questions relatives aux identités masculine et paternelle est attachée au lien des enfants avec leur deux parents et à ce titre sollicite auprès de vous une audience pour rappeler le droit le plus essentiel de chaque enfant d’avoir avec ses deux parents des liens approfondis, que ceux-ci soient unis ou séparés.

Nous vous prions de croire, Monsieur Dominique Baudis, en l’expression de notre haute considération.

*Alexis Aguettant est le fondateur et le Président de l’association Homme Culture & Identité.

Lire aussi :
> La psychanalyse au risque de l’obscurantisme, par Pierre-Louis Couturier

Autres articles

9 Commentaires

  • CHARLET Anne , 8 avril 2013 @ 18 h 11 min

    Il faut que la psychanalyse cesse de vouloir tout régenter …

    On sait qu’elle n’a jamais guéri personne et que ses erreurs vis à vis de l’autisme ont été f-dramatiques!!!

  • CHARLET Anne , 8 avril 2013 @ 18 h 12 min

    Il faut que la psychanalyse cesse de vouloir tout régenter …

    On sait qu’elle n’a jamais guéri personne et que ses erreurs vis à vis de l’autisme ont été f-dramatiques!!!
    Je souhaite vraiment que Dominique Baudis entende cet appel

  • PARITEPEREMEREdepuis2000 , 9 avril 2013 @ 1 h 59 min

    1° non au masculinisme réactionnel “Homme etc…” qui en donnant une réplique inadaptée aux hysterocrates du post-féminisme est contre-productif ( le mouvement dit “condition masculine” date d’il y a 40 ans, c’est obsolète et même suspect d’homo-sensibilité …)

    2° l’application du concept Parité au sens de la bio-parité des 2 genres F+M est une approche tellement percutante pour défendre A LA FOIS père enfant et mère que les Résistants à l’Utopie Genders et au dit MPT l’ont largement réutilisé depuis plus de 9 mois !

    3° dès la fin 95 une formidable initiative est venue d’un Juriste en poste à l’ambassade de Londres qui a fédéré plusieurs associations et personnalités pour attaquer en Conseil d’Etat un décret signé Juppé qui définissait le champ de l’Observatoire de la Parité en excluant la réalisation de la parité pour l’enfant dans la famille (mère+père) : un an plus tard nous avons été déboutés par le biais d’une utilisation de la convention CEDAW dont le “raisonnement” revenait à avouer que la famille n’est pas un lieu de discriminations CONTRE les femmes … et pour cause la famille devient parfois la FEMMILLE id est néo-matriarcat subreptice dans de nombreux cas sociologiquement très représentatifs et 100 fois plus que les 15 000 gosses détenus en contextes lesbiens…

    4° “L’association Homme Culture & Identité” ferait d’abord bien mieux de se soumettre humblement aux experts ayant accumulé expériences et actions depuis plus de 20 ans, plutôt que de fantasmer réinventer ce qui a déjà été dit 100 fois : mais quand on a affaire à des narcissismes réctionnellemnt issus de blessures du Moi, on trouve toujours beaucoup de bavards pour discourir et peu d’oreilles attentives

    5° bien entendu la psychanalyse est une menée commerciale dont tout les esprits sérieux savent que c’est au mieux une démarche d’effet placebo au pire une escroquerie crapuleuse : le regretté Debray-Ritzen avait eu ce bon mot : “une maladie qui se prend pour son remède” ; encore la semaine dernière sur RTL le post-lacanien commercial NAOURI (qui avait publié il y a 30 ans un pensum “une place pour le père” où cette place = un strapontin …) pressé par Bouvard de s’expliquer clairement a somme toute résumé sa vision archaïque :
    – la mère a droit à exercer une HYSTEROCRATIE sur l’enfant et pour la vie entière (“la gestation imprègne l’enfant pour toute la vie”)
    – le père n’existe pas en direct avec l’enfant, il ne reste père que si la mère accepte une PHALLOCRATIE sur sa féminité (“la fonction du père c’est de stimuler la féminité de la mère” : autrement dit le père à la Naouri est un baiseur-de-mère pas un éducateur-d’enfant, c’est clair)

    6° il existe un remarquable exposé des motifs pour justifier par logique systémique la RAP (résidence alternéee paritaire) signé par plusieurs dizaines de députés UMP et dont je sais par qui il a été préparé puisqu’il était déjà dans le bon recours précurseur de 95/96 …

  • Sauzon-Magne , 9 avril 2013 @ 8 h 20 min

    Je suis à la retraite mais j’ai fait ma carrière comme psychiatre et pédo-psychiatre de formation psychanalytique.Je ne connais pas les gens dont vous parlez mais il y a toujours eu dans toutes les professions des gens critiquables .Il serait trop long ici de répondre dans le détail mais attention de ne pas tenir des propos outranciers et haineux sur des sujets que vous ne maitrisez peut être pas très bien .

  • Frans Tassigny , 9 avril 2013 @ 8 h 28 min

    Avec votre accord ? j’ai inséré vos info en anglais sur mon dossier : http://fr.calameo.com/books/001343388b9189f3a0801

    Je ne perds plus mon temps à dénoncer la campagne d’intox faite contre la psychanalyse.Dans LA VIE ON A LES POLITIQUES QUE L ON MERITE ET LES PSYCHANALYSTES QUE L ON CONSULTE…

    Cordialement

    Frans Tassigny [email protected]

  • aufildesjours , 9 avril 2013 @ 10 h 38 min

    Il est possible de demander aux élus de légiférer contre l’enseignement et la prise en charge par la sécurité sociale de la psychanalyse à cette adresse : http://www.fildarianeparents.org/

    Il est également possible de monter un dossier sérieux et de demander à la Haute Autorité de la Santé de se positionner sur une éventuelle recommandation à l’égard de la psychanalyse. Plus il y aura de dossier et plus la HAS considèrera ce sujet avec le sérieux qu’il demande.

  • amazoniak , 15 avril 2013 @ 16 h 16 min

    Permettez cette approche directe et publique pour mieux comprendre ce débat
    qui vous “possède ” !

    Avez vous vraiment pensé à tout ce que cela implique une résidence alternée d office ?

    Que se passe t il lorsque un divorce est issu d’ une d’union mixte (double nationalité)? avec la résidence à l’étranger ( en Amérique du sud ou dans un pays du sud par exemple) et l’autre en France ?

    Que se passe t il Lorsque l un des deux parents est contraint de s’éloigner pour des raisons économiques,de santé,ou de recomposition (+courant)?

    Comment confier un enfant à une personne cyclothymique ,instable,immature,irresponsable sans une “surveillance” n allez vous pas du coup vous rendre “responsable” de dérapages avec une mesure systématique ?

    Connaissez vous bien ceux qui vous suivent dans cette cause sociétale ou les pères veulent devenir des “mères ” ? l on dit souvent que l enfant a besoin de ces deux parents ,mais en ont ils seulement la même conscience ? (cela ne mérite t il pas une enquête)

    Que se passe t il en cas de mésentente totale des parents ou de divergences religieuses donnant lieu à des actes prohibés dans leur pays d origine et sans l accord de l autre parent voire favoriser un enlèvement ?

    Croyez vous tant que cela à l’efficacité de nos lois à l extérieur de nos frontières?
    Nos institutions peinent déjà à faire appliquer un état de droit pour les “besoins des enfants” !

    La “famille” est monoparentale par conséquence des divorces ,précarisée par l ‘abandon de famille (surcharge temps/emploi precaire/enfants ) vous en déniez l existence ?..

    Alors cette co-responsabilité parentale reste une utopie face à une “imposition” de garde alternée

    Regardez donc en dehors de votre lorgnette ,et vous verrez que les enfants de ces divorces sont très amers …Il serait bon de savoir remettre en question un modèle qui ne peut convenir ne serait ce qu à un seul enfant …La violence est si présente dans les familles,vous ne pouvez l ignorer n est ce pas?

    Ne croyez vous pas que la polygamie est un “fléau “plus retord que “le mariage pour tous”?

    Ne trouvez vous pas dangereux d’accorder un total crédit à l’image du “bon père de famille” tout comme celui de “la mère courage” (qui n en veut pas/plus) ?

    Oui ,que se passe t il lorsque ce parent a omis dans le passé de remplir tous ses devoirs (DVH )
    et même sa contribution à l’éducation de ses enfants se dégageant de toutes ses responsabilités paternels envers ses enfants par “désespoir” ?

    Si le suicide est en hausse , c est plutôt la crise qui en est la cause …
    Parce que si c était le Plein emploi ,personne ne se plaindrait …

    Alors pourquoi ne pas plutôt accorder l embauche prioritaire au bon chef de famille qui a des charges d enfant ?

    Oui ,J aimerais bien savoir ce que vous préconiser pour lutter contre ces irresponsabilités parentale?

    Une prime pour faire vivre plusieurs familles …

    Nous pourrions nous rejoindre en effet ,encore faut il pouvoir le faire dans un débat constructif et respectueux.

    Passez une bonne journée ,Merci de votre publication.

Les commentaires sont fermés.