Pour l’acteur Jeremy Irons, le «mariage» homo mène au mariage entre père et fils

Invité sur le plateau du Huff Post Live le 3 avril dernier, l’acteur britannique Jeremy Irons explique “[avoir] l’impression que, maintenant, on se bat pour le mot [mariage] et [craindre] que cela ne détourne le mariage de son sens ou que cela le change”. Car “c’est intéressant d’un point de vue fiscal”. Aussi, “un père pourrait-il épouser son fils ?” s’interroge-t-il. En effet, “entre hommes”, “ce n’est pas de l’inceste”, “l’inceste prévient la consanguinité mais les hommes n’enfantent pas, donc cela ne tombe pas dans la catégorie de l’inceste”. “Si c’était ainsi que je voulais transmettre mon patrimoine à mon enfant, sans payer de taxes, je pourrais épouser mon fils”, ose-t-il.

Se défendant de toute homophobie sur son blog, Jeremy Irons explique qu’il maintient ses déclarations parce que son raisonnement est “valide”.

Lire aussi :
> Le mariage gay, question sociale ou fiscale ?

Autres articles

9 Commentaires

  • hector galb. , 8 avril 2013 @ 13 h 26 min

    C’est le gender de choses auxquelles ne songent pas souvent les enthousiastes libertins du mariage gay.

    Irresponsables qu’ils sont ils n’assument jamais rien. Il suffit de voir l’attitude du PS et de la gauche devant les scandales actuels : “je ne sais pas” “responsables , pas coupables”. Leur attitude !

    Ils sont les premiers à exiger que ça bouge mais si désastre c’est pas de leur faute, même s’ils n’ont rien fait pour l’éviter voire même s’ils ont entravé l’action de ceux qui voulaient l’éviter.

  • e , 8 avril 2013 @ 14 h 43 min

    Effectivement son argumentaire par rapport à la spoliation de l’héritage par l’état avec les taxes est imparable.

  • Maye , 8 avril 2013 @ 14 h 47 min

    Evidemment, ce ne sont que des questions d’argent.
    Oh, il y a bien quelques midinettes tartignoles, mais dans cette affaire le seul intérêt c’est l’argent.
    Ils le disent, d’ailleurs : les duos précisent que les gens mariés jouissent d’avantages fiscaux dont ils sont privés, de facilités pour les successions.
    Les “auxilliaires” de gestation sortent du bois, avec cet institut de l’Illinois qui vient faire sa pub à Paris vers les 10 avril.
    Les francs macs rêvent de mettre l’Eglise à genoux en lui supprimant ce qui lui reste encore : les mariages et les baptêmes ; les FM sont persuadés qu’une fois complétement ruinée l’Eglise va disparaitre.
    M. Irons a donc parfaitement saisi les motivations de tout ce vilain monde interlope.

  • Jean-Michel LAMBERT , 8 avril 2013 @ 14 h 57 min

    Si le “gender” donne à chacun la possibilité de choisir le sexe qui nous convient et si la loi, au nom de la liberté, d.avoir la sexualité de son choix ; je choisis d.être femme …et lesbienne!
    Jean-Michel.

  • Olivier , 8 avril 2013 @ 15 h 05 min

    Puis plus tard on pourra sans doute choisir ses parents, donc on pourra se dire femme et épouser son père.

  • lamethodebronson , 8 avril 2013 @ 18 h 06 min

    …moi qui .et aime tant les rapaces….j’suis bien inquiet pour mon avenir!!!

  • sergeG , 9 avril 2013 @ 7 h 49 min

    Avec la théorie du genre, nos Gogol vont avoir des difficultés avec la parité en politique !!!

Les commentaires sont fermés.