Une Femen s’acharne sur Nouvelles de France, nous avons besoin de votre mobilisation !

L’ex Femen Eloïse Bouton, peu satisfaite de l’article qu’Eric Martin a publié ici, m’a demandé la publication d’un droit de réponse.

Tenant de façon sourcilleuse à ma liberté d’expression, il me semble que la moindre des choses est de publier les droits de réponse de ceux qui sont en désaccord avec nous. Je ne crois pas que Mademoiselle Bouton ait besoin de Nouvelles de France pour diffuser son point de vue, mais nous avons donc publié bien volontiers ledit droit de réponse ici.

Cela n’a, semble-t-il, pas eu l’heur de suffire à la demoiselle qui me fait citer à comparaître devant les tribunaux.
Elle pense sans doute qu’avec l’immense soutien médiatique dont son groupuscule anti-chrétien fait l’objet, elle ne fera qu’une bouchée de notre petit blogue.

Il est bien certain que les forces ne sont pas vraiment équilibrées, mais je puis tout de même lui annoncer que nous ne laisserons pas censurer sans résistance.

Je n’oublie certes pas que, lors de la profanation de Notre-Dame, les compagnes de Mademoiselle Bouton ont été relaxées, tandis que les gardiens de la cathédrale, qui n’avaient fait que leur devoir, ont été condamnés. Mais elle peut compter sur moi pour me battre pour notre liberté de parole et pour notre droit d’être chrétiens, dans notre propre pays, sans être insultés par des harpies.

Et si, comme moi, vous pensez qu’il y a une incroyable inversion à ce qu’une personne qui a participé à plusieurs “happenings” anti-chrétiens, au mépris de la loi française, saisisse la justice pour faire condamner un blogue qui n’a que le tort de dénoncer ces agissements et cette impunité, aidez-moi à résister :

1) Signez vite – et faites signer largement – notre campagne : “Ras-le-bol de l’impunité des Femens !”

2) Et aidez-moi à financer la défense de notre petit blogue. Il est clair que Mademoiselle Bouton veut nous faire taire, soit en nous contraignant à l’auto-censure apeurée (mais, là, c’est mal parti), soit en nous contraignant à engager de lourds frais pour assurer notre défense.

Mais il y en a marre qu’une minorité tapageuse contraigne ainsi la majorité silencieuse à raser les murs! Non, nous ne nous tairons pas. Et, oui, nous considérons toujours que l’impunité des Femen est un scandale – dont le gouvernement fanatiquement anti-chrétien que nous subissons est le premier responsable.

Guillaume de Thieulloy
Directeur de la publication

Articles liés

72Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Noelle , 8 avril 2015 @ 19 h 02 min

    Je viens de signer la pétition au sujet de la femen. Le problème est que en voulant envoyer la pétition sur FB et twitter, il apparait que j’aurais signé la pétition contre la censure sur internet.
    D’où vient ce problème ?

  • Nathalie Fersen , 8 avril 2015 @ 20 h 42 min

    Nous avons dit non définitivement à ces filles, elles peuvent remballer leur numéro, c’est terminé.
    Financées par le milliardaire Sorros, elles n’ont rien à défendre d’autre que l’esclavage du mondialisme. Elles sont sexistes, racistes (leur look de blondes nordiques est transparent), et anti-femmes. Le public a dit “stop!” aux élections et le fera encore, de plus en plus. Le public les REJETTE, c’est tout. Non seulement leur message n’est pas passé mais en plus l’islam a progressé en montrant leur exemple. Elles ont fait leur tour de piste anticlérical, elles ne sont bien sûr toujours pas allées chez leurs maîtres, dans les synagogues, on leur rappelle que le nombre de chrétiens persécutés et tués est le plus élevé dans l’Histoire. Elles vont disparaître très vite.

  • Psyché , 8 avril 2015 @ 20 h 47 min

    Je soutiens NDF contre Eloïse Bouton de Fièvre
    et je signe la pétition sans coup férir en attendant mieux

  • Psyché , 8 avril 2015 @ 20 h 50 min

    Au fait, est-ce qu’elle prévoit de se rendre à poil au tribunal et est-ce que au moins elle pourra uriner librement ?

  • hibiscus , 8 avril 2015 @ 21 h 27 min

    Ces exhibitionnistes ne valent même pas l’encre pour parler d’elles.

  • Daniel PIGNARD , 8 avril 2015 @ 21 h 53 min

    Voici quelques passages qui montrent comment nous devons réagir devant les ennemis :
    « Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? » (Luc 18 :7-8)
    « Celui qui me justifie est proche: Qui disputera contre moi? Comparaissons ensemble! Qui est mon adversaire? Qu’il s’avance vers moi! Voici, le Seigneur, l’Éternel, me secourra: Qui me condamnera? Voici, ils tomberont tous en lambeaux comme un vêtement, La teigne les dévorera. » (Esaïe 50 :8-9)

  • Marie -Claire Desmoulins , 8 avril 2015 @ 22 h 17 min

    L ‘union fait la force ! Je vous apporte mon entier soutien. Le moment est arrivé pour que nous nous fassions respecter. Il n’est pas acceptable que cette femen ne soit pas condamnée. Il est honteux et scandaleux que le gouvernement ne prenne aucune mesure pour le respect de chaque citoyen catholique chrétien. Ce qui s’est passé dans Notre Dame de Paris et leur relaxe est inacceptable. Feraient elles la même chose dans une synagogue ou une mosquée ? Je ne le crois pas.Bien décidée à ne pas baisser les bras. De tout coeur avec vous et honte à nos politiques.

Les commentaires sont clôturés.