Lycée de Guebwiller : le coup de gueule de Paul Olhott

Sur Actu-Chretienne.Net, l’éditorialiste chrétien évangélique dénonce l’attitude de Cyril Couderc, ce professeur de 35 ans licencié à l’amiable d’un collège hors contrat de cette confession après qu’il ait rendu public son mode de vie homosexuel, qui se répand aujourd’hui dans les médias et a saisi le Défenseur des droits :

“S’il préfère vivre son homosexualité plutôt que de vivre l’Evangile, pour quelles raisons s’est-il engagé dans ce collège privé alors que son choix de vie est pleinement en phase avec 99% des établissements scolaires en France ?

A quoi sert-il de créer des écoles privées et de supporter le coût élevé engendré par le choix d’être hors contrat, si l’on ne peut pas être différent des autres établissements ? Est-ce un crime pour un collège privé de promouvoir et de faire respecter ses valeurs ?” 

Paul Ohlott juge “tout aussi scandaleuse” l’attitude de Jean-François Collange, Président du Conseil scolaire de la Fédération protestante de France (FPF) et de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL) qui “[proclame] haut et fort que cet établissement n’est pas rattaché à son Conseil, en raison « des méthodes et des programmes enseignés ».

“M. Collange est tout heureux de pouvoir se laver les mains dans cette affaire et de se ranger du côté de l’homosexualisme, plutôt que de s’évertuer à honorer la mission de la Fédération Protestante de France, à savoir : représenter et défendre les protestants. Le protestantisme traditionnel perdrait-il toute notion de l’Evangile ? Quel bel exemple d’unité dans la diversité, l’un des slogans préférés de la FPF ! Quant au CNEF, auquel l’établissement est rattaché, peut-être réagiront-ils l’année prochaine ? Peut-être sont-ils en vacances ?”

Et de juger qu’“entre l’homosexualisme procédurier, la compromission luthéro-réformée et le silence évangélique… ceux qui veulent suivre Jésus ont intérêt à avoir les reins solides”.

Autres articles

6 Commentaires

  • Thierry , 8 Juil 2011 à 19:56 @ 19 h 56 min

    Les protestants?Et dire qu’ils pensaient donner des leçons de radicalisme Biblique au Catholiques?J’en ris encore!

  • pluto69 , 9 Juil 2011 à 22:34 @ 22 h 34 min

    On ne va pas recommencer les guerres de religion!!!

  • Robert , 10 Juil 2011 à 12:43 @ 12 h 43 min

    Les évangélistes ne sont pas rattachés au mouvement protestant français.
    Il faut reconnaître que certaines de leurs attitudes nous choqueraient certainement ainsi que leur anti-catholicisme. Même si sur l’homosexualité, on ne peut que partager leur conviction, les protestants ayant trop ouvert abandonné toute référence morale à l’Ecriture et à la loi naturelle. Pour autant, il me paraît difficile de prendre position entre deux hérésies et de donner carte blanche à ceux qui professent que l’Eglise catholique est aux mains du diable.

  • MOREL Nathalie , 13 Août 2011 à 14:12 @ 14 h 12 min

    ce ne sont pas les guerres de religion qui sont à l’ordre du jour mais il me semble que tout chrétien qui veille doit savoir que le combat est spirituel, nous sommes dans les temps de la fin, personne ne peut le contester et je remarque que beaucoup de commentaires même sur d’autres sites parlent de HALDE alors que Luc Bussière met en avant la Parole de Dieu acceptée, vécue et transmise dans ce collège Daniel. Je suis chrétienne, pas religieuse, et je vous rappelle qu’il ne faut pas se tromper de combat. Je vous appelle tous à prier pour Luc Bussière, son épouse Manuela, les anciens de l’Eglise Josué et pour tous les membres de l’Assemblée. Il ne s’agit pas de discrimination mais d’obéir à la Parole de Dieu. Mr Cyril Couderc est chrétien et en chrétien averti il devrait savoir qu’il vient de sombrer dans la séduction de la fin des temps. Je prierai aussi pour lui, pour sa délivrance dans le Nom de Jésus. Amen

  • Michel , 17 Août 2011 à 14:10 @ 14 h 10 min

    Robert, si si, je vous assure, les évangéliques sont bien rattachés au mouvement protestant français. C’est pourquoi on parle de “protestants évangéliques”. Au grand dam de ces derniers.
    Mais je vous rassure, les évangéliques comme Paul Ohlott sont sont bien pires que les atrocités qu’ils prètent à l’Eglise Catholique. Ayant travaillé de nombreuses années pour des unions évangéliques, rares étaient les journées où je n’avais pas la nausée… Leurs ennemis favoris sont les homosexuels et les Musulmans, mais attention, presque tous sans exception se donneront la peine de préciser “nous condamnons l’homosexualité, pas les homosexuels”. Quel mensonge éhonté. Le problème est qu’ils sont de bonne foi et convaincus qu’ils n’en font rien. Que de larmes versées par mes amis et amies homosexuels-les croyants qui ne trouvent personne qui les acceptent, et personne pour répondre à leurs questions que par des réponses d’une débilité déconcertante, un peu à la manière de Paul Ohlott. “Il suffit de”. “Il faut choisir”. Comme si c’était un choix. Mais bon, c’est là tout le résumé du milieu évangélique: “soigner les apparences”. Les racines des choses, on s’en fout royalement. La souffrance des gens, on s’en branle (ah non, c’est péché). Et de dire que je fais des amalgames, comme on me le reprochera, n’est peut-être pas faux. Le seul problème à l’ère d’internet, c’est que ceux qui ont assez d’intelligence pour rédiger des choses cohérentes n’ont pas le temps de le faire.

    Bientôt débarquera chez nous la bouffonerie évangélique américaine, qui pousse les évangéliques conservateurs à tuer les avorteurs et vouloir rétablir la lapidation (si si) tout en condamnant leurs ennemis les Musulmans qui veulent rétablir la Charia. Nom de dieu! (c’est le cas de le dire)
    Récemment, une personne proposait sur la toile, et ce au premier degré, au lynchage d’un artiste latin qui avait traité les chrétiens de “barbares hypocrites”.
    Et attention, les évangéliques précisent souvent qu’ils sont “chrétiens, pas religieux”. Ils devraient peut-être regarder dans le dictionnaire la définition du “religieux”, parce que ce qu’ils entendent par “religieux”, c’est obéir à des lois divines pour faire partie des élus. Ils diront que leur foi est personnelle, qu’ils n’obéissent à rien pour être chrétiens, que c’est par grâce, etc…
    Bizarrement, pour eux comme pour Paul Ohlott, cette théorie n’entre que dans la pratique de leur vie personnelle, pas dans celle des autres. Du coup, quelqu’un qui pratique l’homosexualité ne peut pas être considéré comme chrétien, pas plus qu’un terroriste qui fait péter un bâtiment fédéral au nom de Dieu ne peut pas être chrétien… Chez les autres, c’est donc bien l’acte qui définit le chrétien. Ils condamnent ceux qui pêchent différemment qu’eux.

    Ils ont beau dénoncer l’inquisition et la terreur, mais ils les pratiquent autrement.

    Un ex-évangélique qui a passé 15 ans dans leur(s) mouvement(s) et côtoyé pas mal de leurs leaders francophones. Dégoûté à tout jamais de ce qui s’y passe en coulisse.

    PS : Je devrais écrire un livre sur ce que j’y ai vécu, entre les scandales sexuels, financiers, les violences et abus divers chez des gens souriant le dimanche matin. J’ai vu des gens poussés au suicide par le sentiment de culpabilité qu’on leur mettait sur les épaules. Et on accusait le diable dans tout ça. Aucune remise en question, ou rarement.

    PS : NB : Ah! Et vous remarquerez que les évangéliques sont très très drôles: si 3 versets de la Bible condamnent l’homosexualité (aux côtés d’autres “vices” anodins, comme la moquerie, l’ivrognerie, le mensonge etc), il y en a des dizaines et des dizaines qui condamnent les emprunts à crédit, le commerce tel qu’on le pratique aujourd’hui et la vie économique actuelle. Mais ça, ça ne semble intéresser personne. La paille dans l’œil du voisin est nettement plus intéressante que la poutre dans notre œil. Et là, personne pour dire qu’on a “sombré dans la séduction de la fin des temps”.

Les commentaires sont fermés.