Théorie du gender : opposition et… publicité

Et si les députés de droite faisaient de la pub à la théorie du gender en s’opposant aux manuels qui la relayent ? C’est la question que pose Clément Guillet, journaliste à Slate.fr, citant à l’appui Stéphane Corbin, porte-parole de la Fédération lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres : « Pour la première fois dans une information de la presse grand public, on aborde ce thème ». « Ceux qui nous rendent le plus grand service dans la compréhension de la notion de genre au quotidien, finalement, ce sont les “anti”. La réaction de ces députés fait qu’on en a plus parlé dans la presse que si nous avions lancé ce sujet », explique Corbin. “Au-delà d’une opposition idéologique (essentialisme/existentialisme) quelque peu caricaturale entre une frange conservatrice représentée par la droite et les catholiques et un courant progressiste – voire bien-pensant ? – porté par la gauche et les enseignants, c’est bien l’irruption d’une théorie, jusque-là marginale, dans le débat public qui est à retenir de cette polémique” constate Clément Guillet.

Autres articles

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.