« Il faut une milice armée pour protéger les chrétiens »

A la suite de l’appel du pape François à « arrêter les djihadistes », après les vaines demandes du Conseil National Syriaque d’être fournis en armes, c’est Monseigneur Pascal Gollnisch, le directeur de l’œuvre d’Orient qui le dit.

A qui les prélats s’adressent-ils ? D’abord aux chrétiens, assurément, mais aussi aux dirigeants politiques.

Le premier d’entre eux, Barack Obama, prix Nobel de la paix, déclare « ne pas avoir de stratégie » pour contrer l’Etat islamique. Comment imaginer se tourner vers les Etats-Unis d’Amérique, un pays qui a précipité l’Irak dans le chaos, un pays de 300 millions d’habitants qui recourt à l’armée pour gérer des manifestations dans une ville de 20 000 habitants… Autant confier le tableau noir au dernier de la classe !

Le message s’adresse aussi à la Grande-Bretagne et à la France, puissances traditionnellement influentes au Proche-Orient. Englués dans leurs révélations d’alcôves, influencés par de sombres intellectuels, empêtrés dans leurs contradictions, déserteurs de nos valeurs, les politiciens français sont impuissants. Du mariage pour tous à la kalach pour tous, le pouvoir socialiste s’est montré libéral avec tout un chacun. Maisonnave, l’actuel ambassadeur de France en Israël, est l’ancien ordonnateur des transferts d’armes de la France. Ce proche collaborateur de Laurent Fabius apposait sa signature sur les bons de livraison. Il y en a eu pour les djihadistes de Libye et de Syrie, aujourd’hui pour les kurdes, mais il n’y en à pas et n’y en aura jamais pour les chrétiens d’orient. Chevallier, le mal nommé, ambassadeur de France en Syrie déclarait « la France ne doit pas avoir l’air d’aider les chrétiens », invitant les chrétiens à s’engager dans « l’Armée Syrienne Libre », qui n’a d’Armée que le nom et qui vide leurs villages…

Les puissances ont choisi de jouer la carte kurde, entérinant de fait l’éclatement de l’état irakien, et demain celui de l’état syrien. Si les chrétiens d’orient sont morcelés entre plusieurs rites et patriarcats catholiques, protestants et orthodoxes, politiquement, à travers des instances comme l’Union Syriaque Européenne ou le Conseil Militaire Syriaque, ils sont en voie de consolidation. Quelle sera leur place entre ces futurs états confessionnels, chiites, sunnites, kurdes ? Seront-ils une éternelle minorité, alors qu’ils vivent depuis deux mille ans dans les régions les plus riches d’Irak et de Syrie ? Déjà en 1914, France et Grande Bretagne avaient promis un état aux chrétiens d’Orient… Au lieu de la terre promise ils ont eu le génocide turc. Ne devient pas Israël qui veut.

Un peu partout ailleurs dans le monde, la liste des califats s’allonge, aux confins du Cameroun, au Nigeria, au Mali, au Sud Soudan, les chrétiens sont victimes d’attaques, de captures, de tortures, d’assassinats, comment peuvent-ils se défendre ? En créant un blog ?

En 1972 André Malraux déclarait « le siècle prochain sera mystique ou ne sera pas ». Nous y sommes. Le temps est venu de créer les brigades internationales qui vont résister à la nouvelle oppression mondiale.

Oui, il faut une milice armée pour combattre ces criminels partout où ils porteront les armes. Je me porte volontaire. Gageons que parmi les deux milliards et demi de chrétiens de la planète il s’en trouvera quelques autres.

Autres articles

70 Commentaires

  • Lio de France , 8 Sep 2014 à 12:21 @ 12 h 21 min

    Mon Bonjour pour de mauvais jours.
    « Il faut une milice armée pour protéger les chrétiens » Non, mais est-ce que ça va bien dans votre tête ? et surtout dans votre coeur de chrétien ? Avez-vous jeté aux orties l’Evangile de Matthieu 26:52 ? qui rapporte qu’ “Alors Jésus lui dit [à Pierre] : remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée.”.

    En vérité, je vous le dis, la violence est l’arme des faibles. C’est pourquoi il sont tous condamnables, ces prélats qui s’adressent aux chrétiens et aux dirigeants politiques. Quel manque de foi et … d’imagination. Mais alors ? Y a-t il une solution ?

    Certes, et elle s’appelle le RETRAIT. Il faut un appel solennel du pape François, appelant au RETRAIT, des deux milliards de chrétiens et autres hommes de bonne volonté, de toutes leurs activités professionnelles collaborant de près ou de loin avec les guerres de ce monde actuel : fabrication, fournitures et administration comprises. Retrait des usines, commerces, bureaux, maisons, champs qui alimentent physiquement et moralement les acteurs de violence en tous genre.

    Utopique ? Oui, tout comme l’est le message du Christ ! Mais ça, je défis le petit évêque de Rome d’en avoir le courage, car c’est un couard ! comme nombre de ses prédécesseurs.
    Lio de France
    http://histoiresdefrance.wordpress.com/2014/09/01/dossier-bilderberg/

  • anonyme , 8 Sep 2014 à 12:46 @ 12 h 46 min

    Très bien, retirons-nous. Mais dites-moi, en quoi cela empêchera-t-il l’EEIL de poursuivre ses massacres ?

  • Waroch , 8 Sep 2014 à 12:51 @ 12 h 51 min

    Sans rentrer dans les fantasmes de tabar frappée d’une croix, il est effectivement de notre devoir de porter assistance à ces populations, a fortiori si l’on parle de nos frères dans la foi. Cela peut avoir aussi pour effet de signifier à ceux qui seraient tenter de venir porter le fer chez nous (cf propos de l’archevêque de Mossoul) que nous ne nous laisserons pas faire.

  • Lio de France , 8 Sep 2014 à 13:20 @ 13 h 20 min

    Et avec quoi l’EEIL massacrerait-il, lui qui reçoit son argent et ses armes directement des Etats Unis (via le roi d’Arabie Saoudite et les Qataris) et de L’Union Européenne ?

    Dans mon projet, même les couteaux de Thiers ne seront plus exportables.

    Et puis cette action de retrait est à notre portée, nous simples citoyens, alors qu’en appeler à la sagesse d’Obama ou d’Hollande, eux qui n’en n’ont pas même un échantillon, c’est vraiment une perte de temps et d’efficacité.

  • Lio de France , 8 Sep 2014 à 13:37 @ 13 h 37 min

    Les chevaliers comme Godefroy de Bouillon en armure plate à tabard frappé d’une croix, avaient au moins le mérite de régler eux-mêmes les problèmes de leur époque.

    A quoi sert d’appeler au secours quand vos supposés sauveteurs sont sourds et aveugles ?

    Pour porter assistance, soit vous allez vous même sur place comme ces Français qui sont partis au Dombass, risquer leur peau pour leur soutien effectif et les représailles en France s’ils échappent au massacre ;

    soit vous sabotez TOUS les moyens d’alimentation de ce(s) conflit(s) de l’endroit où vous résidez ; mettant ainsi en pratique, et dans les deux cas, la devise : Penser globalement, agir localement.

  • Bainville , 8 Sep 2014 à 14:18 @ 14 h 18 min

    Il faut commencer par éviter de confondre violence et force.
    La force au service de la défense de l’ordre et de la sécurité des personnes est juste et bonne.
    La première croisade a été l’expression de la force juste au service de la reprise des lieux saints pris avec violence par les musulmans, et de la protection des pèlerins en grand danger et persécutés.

    Elle a repoussé les Turcs pour deux siècles et bien prolongé l’Empire byzantin, malgré la fourberie atavique de celui-ci.

    Une bonne connaissance de l’histoire réelle éviterait bien des repentances, entre autres de ceux qui devraient défendre l’Eglise, le dépôt de la foi et son message unique.

  • CRABE 44 , 8 Sep 2014 à 14:18 @ 14 h 18 min

    Cher ami,

    Jeanne d’Arc n’a t elle pas elle-même demandé au Roi de France de bouter l’anglais de notre Normandie… Par ordre du ciel !!!

    Les hommes se battent et Dieu donne la vistoire !

    Si les contemplatifs sont merveilleux, les pragmatiques sont aussi utiles. et la légitime défense est toujours autorisée surtout lorsqu’il s’agit d’un génocide organisé.

    Le Christ n’a jamais critiqué les militaires Romains. Au centurion il a répondu : Fait ton devoir, rien que ton devoir.

    Critiquer n’a jamais fait avancer l’amour du prochain, mais sème la haine et la violence. Ça peut être pire que les armes ……….

    Alors Hauts les coeurs et prions pour ne pas avoir a utiliser la violence. Mais s’il le faut Prions pour avoir le courage de combattre avec force et justice.

Les commentaires sont fermés.