VIDÉO | Paul-Marie Coûteaux : «Le mariage homosexuel est une violence faite à la nature»

“On peut s’aimer sans mariage mais la question, c’est l’enfant” a déclaré Paul-Marie Coûteaux dans l’émission “Ce soir ou jamais” de mardi présentée par Frédéric Taddeï. Freud a confirmé ce que la nature a dit. C’est qu’il faut un homme et une femme pour faire des enfants. C’est la nature. Le refus de la loi naturelle est une violence à l’idée de nature et on le paiera très cher”, a continué l’écrivain dont voici un extrait de l’intervention :

> revoir l’émission du 6 novembre 2012

Lire/voir aussi :
> Éric Zemmour : «L’homoparentalité est un concept qui repose sur la négation du réel»

Autres articles

20 Commentaires

  • NovemberRain , 8 Nov 2012 à 13:33 @ 13 h 33 min

    Le simple extrait issu de cette vidéo suffit pour ne pas la regarder.

    Encore un qui est à côté de la plaque. Le problème n’est pas de savoir si les homos peuvent avoir ou non des enfants, ils en ont déjà ! Le problème est évidemment l’enfant comme il le dit si bien. Alors pourquoi refuser une protection juridique à un enfant qui existe déjà (les estimations pessimistes du nombre d’enfants dans des familles homoparentales les dénombres à 30 000) et qui n’est absolument pas responsable de son état ?

    Puis quitte à suivre la nature, autant interdire l’adoption aux personnes stériles, vus qu’ils ne peuvent pas procréer naturellement. Alors, au lieu de citer des penseurs d’un autre siècle ou pire, baser son argumentation sur un livre qui a tellement été modifié qu’il se contredit (pour ceux qui le font), les opposants du mariage ferait d’apprendre à organiser une réflexion par leurs propres moyens.

  • Robert , 8 Nov 2012 à 13:56 @ 13 h 56 min

    Les parents indignes ou abusifs existent déjà, faut-il réglementer cette situation comme un fait acquis?
    L’adoption deviendra impossible aux parents, pas forcément les seuls stériles, qui seront ressortissants d’un pays permettant le mariage homosexuel. Des fraudes existaient déjà avec les femmes célibataires adoptant des enfants alors qu’elles vivaient en couple avec une femme. L’adoption comprend aussi les repères nécessaires pour que l’enfant construise sa personnalité psychique et affective. Les reportages bombardés sur les média sen ce moment sont de la propagande qui se sert des enfants vivant dans ces “couples” sans proposer un recul et un regard critique. On se sert des enfants pour la satisfaction des adultes. C’est un des reproches les plus sérieux que l’on peut faire aux adultes homosexuels.
    Faut-il réglementer la fraude comme un fait acquis?
    On pourrait continuer à l’infini.
    Vous parlez de réflexion, mais que lisez-vous?
    Quasiment tout ce que j’ai vu en faveur du “mariage” homo est militant, à sens unique, sans fondement psychologique ou scientifique sérieux. Lisez la presse contre le mariage homo et dites-nous précisément ce qui est scientifiquement faux.
    Une réflexion par vos propres moyens, c’est bien ce qui semble vous manquer.

  • C.B. , 8 Nov 2012 à 15:33 @ 15 h 33 min

    Visiblement le ou la “pluie de novembre” refuse d’admettre la réalité: dans l’état actuel de la science,
    -tous les êtres humains existant aujourd’hui sont le produit de gamètes issus d’un homme et d’une femme, de manière animale (naturelle) ou technique (artificielle)
    -tous les êtres humains existant aujourd’hui ont commencé leur existence dans un utérus (et à ma connaissance, il n’y en a pas -encore?- d’artificiels).
    De la même façon que certains s’approprient tel ou tel objet (porte-monnaie, bijou, territoire, voire animal) dont ils ont envie [à quand une revendication pour changer les lois qui condamnent le vol?], de même certains veulent s’approprier des enfants.
    La naissance sous X comme l’adoption sont des situations qui s’avèrent tôt ou tard très lourdes à porter: choisir d’imposer une telle situation à autrui pose un réel problème.
    On commence à avoir une masse suffisante d’enfants de familles recomposées qui vont mal pour savoir que, contrairement à ce que d’aucuns veulent bien dire, non, ça n’est pas sans incidence sur les enfants [ni sur les adultes, mais ça, c’est leur choix; en revanche ce n’est pas le choix des enfants].
    Mais peut-être “pluie de novembre” est un psy en mal de clientèle qui se frotte les mains à l’idée d’un créneau porteur à brève échéance?

  • Robert , 8 Nov 2012 à 16:06 @ 16 h 06 min

    CB,
    Pour avoir rencontré de nombreux cas de jeunes souffrant et vivant très mal d’être privés de leur origine, sans parler de l’instabilité chronique des milieux homosexuels qui laissent présager de nombreuses séparations avec les enfants au milieu, je confirme que malgré toute la bonne volonté et l’aide rencontrée, ça reste un traumatisme à vie.
    Favoriser une construction psycho-affective avec plusieurs de ces carences présentes dès le départ, c’est faire prévaloir l’égoïsme ou l’orgueil, voire les deux, sur le bien commun.
    Les psychiatres ont déjà une très forte clientèle parmi les homosexuels, malgré que des lobbys aient réussi à faire supprimer l’homosexualité des pathologies mentales puis à judiciariser les critiques envers de personnes homosexuelles.
    La réalité, quand vous la méprisez, se rappelle à vous douloureusement.

  • tirebouchon , 9 Nov 2012 à 9:00 @ 9 h 00 min

    C’est l’homosexualité qui déclenche les penchants pédophiles….d’ailleurs la preuve en est faite chaque jour, la pédophilie touche majoritairement les jeunes garçons et plus rarement les petites filles on le voit chez les prêtres déviant…il suffit d’aller à Marrakech ou à Agadir pour voir les homosexuels pédophiles agir en toute impunité….la pédophilie n’est pas un crime, ni même un délit en Islam (le Prophète lui même eut des rapport avec une concubine agée de 9 ans)…Seul le detournement de mineur est condamnable si il y a une plainte….On comprend pourquoi nos déviants sont ouvert (façon de parler ) à l’islam en France….et en Europe…Des hommes politiques, des peoples célèbres fréquentent régulièrement ces places permissives….profitant de la misère de ces enfants….Les homo hommes adopteront de préférence des petit garçons et les éleveront selon leur principe homosexuel et les homos femmes des petites filles….

  • Baptiste , 9 Nov 2012 à 9:35 @ 9 h 35 min

    Quels sont ces “principes homosexuels” ? Vous mettez dans le même panier homosexualité et pédophilie, c’est complètement absurde !!
    Votre ignorance déclanche peut être votre bêtise , mais que l’on soit pour ou contre ces mesures, pour ou contre ce débat, on ne peut pas écrire n’importe quoi !!

  • Robert , 9 Nov 2012 à 10:58 @ 10 h 58 min

    En ce qui me concerne, je ne parle que pour moi, je ne fais pas le lien entre homosexualité et pédophilie. Ce sont des militants homosexuels ici-même et ailleurs qui ont accablé l’Eglise pour essayer de la discréditer à propos des prêtres et religieux pédérastes, car les enfants touchés étaient des petits adolescents. J’ai simplement donné les éléments tirés des différents procès ou une sexualité immature, souvent présente chez des personnalités homosexuelles, se retrouvait ainsi qu’une tendance reconnue pour l’homosexualité chez 80% des condamnés américains.
    Sachant que l’immense majorité des abuseurs d’enfants ne sont pas soumis au célibat et que ce même célibat est vécu joyeusement et dans la fidélité par l’immense majorité du clergé, ce qui rend dérisoire l’accusation de Corbeyran.
    On nous accuse, nous nous défendons. Pour ma part, je ne généralise pas et je vois plutôt l’immaturité affective que l’homosexualité proprement dite dans la plupart des personnalités concernées. Mais il se trouve que la psychologie homosexuelle est souvent immature affectivement. Ce qui ne fait pas des personnes homosexuelles des pédérastes ou des pédophiles en puissance.
    Comme le célibat consacré n’a rien à voir avec les dérives sexuelles puisque l’iimmense majorité des abuseurs d’enfants n’y sont pas soumis et que l’immense majorité des religieux soumis à ce célibat ne sont pas des abuseurs d’enfants. Par contre, on pourrait développer sur l’immaturité affective qui entraîne à ces abus chez certains et sa présence dans certains milieux. Un religieux immature affectivement ne doit pas devenir ni religieux ni prêtre. Quel est le point de vue des militants homosexuels sur cette règle de discernement qui a été réintroduite dans les séminaires après de graves dérives?
    Corbeyran et autres militants, si vous agressez et insinuez, n’attendez pas que nous restions passifs. Nous ne sommes pas homosexuels!

Les commentaires sont fermés.