Noyer la Russie et son Église avec l’eau du bain

Réponse à M. Artur Dmochowski.

Où l’on voit toujours surgir le vieil antagonisme entre Polonais et Russes : cette année 2013 ne marque-t-elle pas le 4e centenaire du Zemski Sobor ou Assemblée des provinces russes qui mettait fin au temps des troubles et à l’invasion du pays par les troupes polonaises en appelant la dynastie Romanov sur le trône de Russie ?

– À propos des événements qui se déroulent actuellement en Ukraine, M. Dmochowski nous décrit une « Russie despotique où sont violés de manière notoire tous les droits humains fondamentaux et toutes les libertés fondamentales ». Je suppose qu’ils sont respectés dans l’Union européenne, et la France, en particulier, où l’on met en garde à vue des mères de famille et d’autres manifestants pacifiques (dont le nombre est bien supérieur à toutes les convulsions orangistes suscitées et financées en Ukraine par les grands oligarques israëlo-américains). Et, où toute libre parole est sévèrement réprimée : les exemples sont innombrables, depuis les opposants aux autorités qui se font confisquer leur voiture jusqu’aux élus locaux exclus de leurs partis pour une parole trop franche, et aux étudiants « coffrés » pour avoir osé siffler (crime affreux au pays de “la” liberté “déifiée”) au passage du chef de l’État.

Quant aux moyens d’information, de la gauche (Libération) à la droite (Le Figaro), ils appartiennent tous à la branche locale de l’oligarchie israëlo-américaine, de Rothschild à Dassault…

– La Russie serait aussi « le pays avec le plus grand nombre d’avortements au monde par rapport au nombre d’habitants ».

Sauf qu’en Russie, les efforts législatifs et pédagogiques conjoints du gouvernement et de l’Église russe tentent désespérément d’endiguer et réduire ce fléau hérité du communisme, alors qu’à contrario, les autorités européennes et françaises ne cessent d’ouvrir toujours plus grandes les vannes d’une politique des mœurs (ou « sociétale ») mortifère qui euthanasie littéralement la population européenne.

– « Le service étranger du patriarcat de Moscou est (…) aujourd’hui encore, un des canaux de la propagande russe (…) les liens entre les services spéciaux russes et les hiérarques de l’Église sont en Russie très étroits ».

Assertion gratuite, mais quand on découvre (récemment) les facultés de pénétration des services spéciaux polonais à l’époque communiste dans les cercles les plus rapprochés du Pape Jean-Paul II au Vatican, on se permettra de sourire (jaune).

On eut apprécié, cependant, une collaboration des Affaires étrangères de l’ineffable M. Fabius avec la hiérarchie de l’Église catholique, sur le modèle de l’Église orthodoxe russe qui est quasiment la seule à défendre les chrétiens orientaux, avec le gouvernement russe dont elle a obtenu l’appui ! Il est vrai qu’à la décharge du Quai d’Orsay, certains hiérarques français préfèrent cultiver la fibre islamique, telle l’indigne réaction de Mgr Claude Dagens, évêque d’Angoulême, qui fustigeait le patriarche Gregorios III Laham pour avoir révélé le massacre des chrétiens à Maaloula avec cet imparable argument : « Il faut faire très attention à ne pas diaboliser tous les djihadistes » !

Et les autorités polonaises, œuvrent-elles de quelque manière à la défense des chrétiens persécutés dans le monde, en Syrie, au Kossovo et ailleurs, à part exciter les manifestants anti-gouvernementaux ukrainiens à Kiev en leur envoyant, toute honte bue, leurs ministres, avec leurs acolytes lithuaniens ? Qu’eut-on dit si des ministres russes étaient venus encourager à Paris le million (et plus) de participants à la « Manif pour tous » contre la loi Taubira ?

> Alexandre de La Cerda est membre de l’Académie des Jeux Floraux et éditorialiste à La Semaine du Pays Basque.

Articles liés

35Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Jean Dutrueil , 8 décembre 2013 @ 19 h 58 min

    Bravo pour cette interview qui remet les pendules à l’heure!

  • Laura , 8 décembre 2013 @ 21 h 33 min

    Tout à fait d’accord.

  • jejomau , 8 décembre 2013 @ 23 h 51 min

    A propos d’avortements : L’Europe essaie de ne pas tenir compte de la pétition citoyenne “UN DE NOUS” qui exige L’arrêt du financement de l’avortement. Et pour ce faire elle se presse d’adopter le rapport Estrela.

    Il faut savoir que si le rapport Estrela était adopté, l’Union Européenne disposerait d’un argument juridique pour imposer les recommandations du guide de l’OMS : Normes d’Education Sexuelle en Europe à tous les États membres . Voilà par exemple de quoi il s’agit :

    -l’initiation des enfants entre 0 et 4 ans à la masturbation, et…
    -la découverte des moyens contraceptifs et abortifs dès l’école primaire !
    -la reconnaîssance de l’avortement comme un droit
    -la réglementation et la surveillance du recours à l’objection de conscience dans les professions clés.

    Le 10 décembre prochain les députés européens seront invités à se prononcer sur le rapport Estrela et l’imposition de la théorie du genre à tous les Etats membres.

    D’où l’importance d’alerter les député européens ICI:

    http://www.deputespourtous.com/europe/

    ALERTE ROUGE !! Intervenez massivement auprès des députés pour qu’ils se rendent compte que la commission Bruxelles a caché les vices de procédure qui ne devraient normalement pas permettre à ce rapport d’être présenté le 10 décembre !

  • hermeneias , 9 décembre 2013 @ 1 h 12 min

    HOLLANDE Démission point c’est tout !

    Tout le reste n’est que gentilles balivernes à la Frigide Ba

  • hermeneias , 9 décembre 2013 @ 1 h 16 min

    suite

    Balivernes à la Frigide Barjot qui était encore invitée en bonne place par radio notre dame qui essaye décidément de la remettre en selle.

    Harceler ce gouvernement de ttes parts dans la rue de sorte qu’il n’ose plus bouger et faire un pas de travers…..Il y a des élections….

  • Maciek Adamczak , 9 décembre 2013 @ 3 h 43 min

    Reponse mr Alexandre de la cerda y a que la vérité qui blaisse
    les russe en grande majorité vive encore pire que sous le communisme
    hormis quelque holigark mais je suis pause que sé vont copain?

  • JSG , 9 décembre 2013 @ 6 h 47 min

    Encore une fois, nous n’avons plus de leçons à donner aux Russes, qui, eux, sont conscients des dangers qui menacent leur grand pays.
    Ce sont les seuls qui ont une politique étrangère lucide, qui défendent leur pays ! (c’est leur droit, non ?)
    maintenant, bravo M. de la Cerda.

Les commentaires sont clôturés.