Le Sénat unanime pour tenter de restreindre un peu plus la liberté d’expression

Big Mother. Alors qu’outre-Manche, la section 5 du Public Order Act (loi sur l’ordre public de 1986) qui réprime les « propos ou comportements insultants » a été abrogée suite à une campagne menée par Roy Atkinson, l’acteur vedette de Mr Bean ou de la série Blackadder, le Sénat français a adopté jeudi, à l’unanimité, une proposition de loi socialiste qui vise à faire passer de trois mois à un an les délais de prescription relatifs aux injures “sexistes”, “homophobes” ou “handiphobes”. Comme si une injure envers une femme, une personne “homosexuelle” ou handicapée était plus grave qu’une injure envers un homme, une personne attirée par le sexe opposé ou bien portante ! Comme si d’autres “communautés” n’allaient pas ensuite exiger le même traitement !

Et si on arrêtait d’aller pleurnicher dans les jupes de l’État nounou (nourricier ?) dès qu’un individu nous injurie ? À quand une coalition de personnes de bonne volonté pour demander le rétablissement progressif de la liberté d’expression totale et que cesse cette « industrie de l’indignation » qui rend la société française « extraordinairement autoritaire et contrôlante » (Atkinson, à propos de la société anglaise) ?

Articles liés

24Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • christian33 , 9 février 2013 @ 10 h 05 min

    Encore un “socialo” qui n’a rien d’autre à faire que de tout faire pour “faire parler” de lui!!!!

  • christian33 , 9 février 2013 @ 10 h 08 min

    et là s’ils respectent leur loi, ils vont avoir (enfin) du boulot pour s’occuper de ces rappeurs qui n’arrêtent pas de déverser la haine, la grossiéreté et les menaces envers tout ce qui touche à l’état et à la société…j’ai hate de voir les résultats…!!!

  • hector galb. , 9 février 2013 @ 10 h 56 min

    Il ne faudra pas compter sur “la droite” administrative pour abroger cette nouvelle loi, je suppose ?

  • Jef , 9 février 2013 @ 11 h 13 min

    Ces lois contre l’homophobie sont clairement discriminantes : elles laissent croire que les personnes homosexuelles seraient des personnes plus fragiles, incapables de se prendre en main pour se défendre elles-mêmes, et ayant besoin, du coup, d’une protection spéciale.

    Bref, cette loi insulte les homosexuels.

    Cette loi est homophobe.

    Il faut donc non seulement dénoncer d’urgence ses auteurs aux jeunes socialistes, mais il faut exiger que tous les sénateurs qui l’ont votée soient immédiatement emprisonnés pour un an (puisque c’est la peine prévue pour le délit d’homophobie !)

    Allez hop, vite, les sénateurs au trou pendant un an !!!

  • Jean de Sancroize , 9 février 2013 @ 11 h 33 min

    Vous supposez bien malheureusement, je commence à rejoindre le camp des gens qui disent qu il n y a qu un seul parti : l UMPS.

    Je commence aussi à comprendre que NDF devient de + en + prudente sur la parution des commentaires des internautes .Cela se comprend également.

  • THIERRY ZURECK , 9 février 2013 @ 11 h 54 min

    Le chaudron du diable, débordant de subterfuges législatifs, ne craint pas la pénurie. En effet, dans l’enfer socialiste, les lois scélérates s’amoncellent depuis des lustres. Parmi celles-ci, les attaques portées contre la liberté d’expression ne sont pas des moindres.

    Et c’est ainsi que les saintes-nitouches bolcheviques, armés d’un leurre mondialiste nommé Hollande, reprennent du service. Les moulins à vent aussi ! Ce qui explique sûrement pourquoi les curateurs d’une souveraineté mise sous tutelle hégémonisent… que les socialistes socialisent… que les canards boiteux déstabilisent… que les agitateurs désociabilisent… que les immigrationnistes culpabilisent… que la médiacratie démocraturise… et que l’économie s’immobilise…

    Le peuple ? Cherche résistance désespérément !

  • Nathalie , 9 février 2013 @ 12 h 09 min

    Jef a raison : cette loi est très clairement homophobe.

    Je dirais même : TRIPLEMENT homophobe puisque, en plus, elle assimile explicitement les homosexuels :

    — aux Handicapés (abominable amalgame !)

    — et aux femmes (résurgence des vieux clichés injurieux sur les homos efféminés).

    Donc, puisque cette loi est triplement homophobe, il faut, pour l’appliquer à ses auteurs, leur donner TROIS ans de prison.

    Qui écrit à Taubira pour lui demander de faire inculper sans tarder les sénateurs socialistes, et de leur préparer les places en prison ?

Les commentaires sont clôturés.