Un système à implosion

Un système à implosion

implosion

La Cinquième République, particulièrement bien adaptée à nos coutumes, à nos mœurs et à notre histoire, est néanmoins, aujourd’hui, malheureusement à bout de souffle. Son avènement avait pourtant permis à toutes nos institutions de s’accommoder naturellement d’une nouvelle Constitution, taillée sur-mesure pour un chef charismatique, le général de Gaulle. Qui, de ce fait, avait bien géré son mandat et avait établi une république exemplaire. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ses successeurs n’ont pas eu le même souci. Non seulement, ils n’ont pas poursuivi son œuvre, mais ils n’ont pas été à la hauteur. Se réclamant malgré tout du général de Gaulle, chacun, à sa manière et à chaque fois un peu plus, a abîmé l’esprit de cette Cinquième et l’esprit, tout court, de la République. Incompréhension, incompétence ou volonté de nuire ? Peut-être bien, les trois à la fois…

Dans tous les domaines, de l’économie en passant par la sécurité, leur fiasco est manifeste. Et la faillite, immense. Désormais, les deux principaux courants qui se sont partagés, en alternance, le pouvoir, ne peuvent plus prétendre à une quelconque légitimité pour continuer à gouverner. Pour la France, pour tous les Français, l’échec est patent ! Mais aussi pour eux-mêmes, car les deux grands partis, PS et LR (ex. UMP ou plus anciennement, UDR…) sont au bord de l’implosion. L’incohérence de leurs positions politiques et de leurs orientations sociétales, l’abandon des théories gaulliennes sur la souveraineté, sur l’indépendance vis-à-vis des États-Unis, sur la construction européenne, tout cela les a précipité dans un désordre idéologique insoutenable. Jusqu’au-boutistes de théories fumeuses, ils se sont enfermés dans le cercle vicieux d’un monde inconséquent. En pleine confusion, aveuglés par leurs propres indignités, ils se sont, petit à petit, déconnectés des réalités du pays. Ils ont fait de la Cinquième République un système à implosion, qui, aux prochaines élections, risque de faire de gros dégâts dans les urnes. Pour eux ! Et là, la recomposition politique sera, sans aucun doute, radicale !

Dans cette atmosphère de fin de règne, un parti, le Front national, paradoxalement fondé à l’origine pour contrer la Cinquième République, fait tout pour la sauver. Les accents gaulliens de la présidente du FN, Marine Le Pen, et de son bras droit, Florian Philippot, qui se revendique carrément du gaullisme, tout cela n’échappe à personne. Tous deux ne se gênent jamais pour donner des leçons de républicanisme à toute une classe politico-médiatique qui ne sait plus où elle habite et qui depuis longtemps, effectivement, n’est plus républicaine. Auprès du peuple, ça fait mouche ! Le FN apparaît, de plus en plus, comme un recours possible pour redonner une nouvelle jeunesse à cette république si mal en point. Pour les opposants aux abois, c’est la panique, mais pour toujours plus de Français, c’est un ultime espoir !

Évidemment, personne ne peut présager du résultat des élections à venir, mais plus personne ne peut se hasarder à dire : “Marine le Pen, future présidente de la France ? Impossible !”. Impossible ? Ce n’est pas Français…

Claude Picard

Autres articles

7 Commentaires

  • Papeu , 9 Mar 2017 à 13:16 @ 13 h 16 min

    Si la Ve République a été mise à mal par des Présidents pour qui le chapeau était manifestement trop grand, notamment sur le plan moral (mais pas seulement), on peut se demander si ce n’est pas, précisément, cette Constitution-là qui a sécrété les incompétents qui nous gouvernent depuis De Gaulle. Autrement dit, faut-il trouver un personnage providentiel ou changer nos institutions?
    Evidemment, on rêve tous du premier, mais force est de constater que l’horizon est vide.
    Marine est peut être un espoir mais encore faudrait-il que nos Institutions permettent sa concrétisation… On en est loin.
    Cesser de faire élire le Président au suffrage universel, ça fomente le clanisme et la haine, harmoniser le système électoral dans toutes les élections avec une proportionnelle assortie d’une prime au parti gagnant, supprimer l’échelon départemental et renforcer la communalité, etc., autant de réformes de bon sens pour une 6e République apaisée où ce ne seront plus les fausses affaires qui dépouillent le peuple de sa souveraineté pour la transférer à des juges et à des journalistes qui ne sont responsables devant personne.

  • Guillaume , 9 Mar 2017 à 14:12 @ 14 h 12 min
  • jejomau , 9 Mar 2017 à 14:15 @ 14 h 15 min

    Ou sont les 3.5 millions d’euros de patrimoine de Macron ? Ou est passé son patrimoine ? Pourquoi est-il le seul candidat à ne pas donner la liste de ses donateurs ? Pourquoi le fisc dit qu’il a magouillé quand il était ministre mais que Sapin dit que tout va parfaitement bien ? Ou est Mathieu Gayet ? P. Bergé qui voulait distribuer des capotes aux petits enfants de 10 ans dans les collèges est-il soutien de Macron ?

    Pourquoi aucun média ne s’intéresse à leur petit LGBT ? Pourquoi BFM TV, RMC, etc… etc…. etc…. ne pose aucune question à Macron ?

    Parce que leurs journaleux vont chercher leur cash auprès de Drahi qui leur patron ….. Mais qui est exilé fiscal en Suisse ?

  • HuGo , 9 Mar 2017 à 15:37 @ 15 h 37 min

    Si le trio infernal décrit récemment sur NDF par monsieur Vanneste était nettement plus correct, le suffrage universel et les institutions fonctionneraient mieux.
    D’abord, il faut rétablir le septennat. Revenir aux fondamentaux du gaullisme.
    L’excellent Nicolas Dupont-Aignan, effacé par le système, négligé, qui n’est pas clivant tout en étant social et néanmoins ferme sur des points capitaux, est systématiquement oublié, voire délibérément ignoré. Il compterait plus s’il avait droit au temps de parole qui correspond à son assise électorale.
    Voilà quelqu’un et les personnes qu’il cite éventuellement (Natacha Polony, Malek Boutih, Rama Yade, Henri Guaino,…) comme tant d’autres (je pense à Robert Ménard,…), JF Poisson ou le général Tauzin, même Ph. de Villiers s’il veut revenir ou François (encore un François) Asselineau (bien que hors partis) qui pourraient épauler utilement au second tour celle qui a le plus de chance de faire bouger les choses… Il est moins cinq !

  • Jean-Michel THUREAU , 10 Mar 2017 à 11:04 @ 11 h 04 min

    “Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser“. Montesquieu avait “prévu“ les dysfonctionnements de notre système politique.

    Dès lors que des gouvernants ont tous les pouvoirs (et c’est le cas de nos élus) ils cherchent, à en tirer profit, légalement et illégalement. Derrière leur paravent idéologique, les partis politiques ne sont pas des machines à gouverner mais des machines à distribuer des investitures, des faveurs, des pouvoirs, des privilèges, des sinécures et des subventions.

    Pour trouver des complicités, détourner l’attention, désarmer des oppositions, les politiciens suscitent l’apparition d’autres catégories d’exploiteurs (dirigeants d’associations, d’entreprises, de fédérations sportives, d’organismes sociaux, de syndicats, monopoleurs etc ).

    Le partage du pouvoir entre tous ces prédateurs est naturellement conflictuel :

    Luttes entre partis politiques, luttes entre politiciens d’un même parti, pour conquérir le pouvoir et les bénéfices du pouvoir. Luttes de minorités à fort pouvoir de nuisance contre les gouvernants pour obtenir, accroître ou défendre des privilèges.

    La vie politique de la “cinquième“ est un enchevêtrement de luttes d’une extrême complexité dont la population française est toujours la victime finale.

    C’est ainsi que s’expliquent les contre-performances de tous nos gouvernements, de droite comme de gauche, depuis un demi-siècle.

  • André , 10 Mar 2017 à 13:17 @ 13 h 17 min

    Allez je place mon truc en plumes ici….
    Un homme âgé de 36 ans, originaire d’ex-Yougoslavie et souffrant «apparemment de troubles mentaux» a blessé sept personnes. Les raisons de son acte demeurent inconnues…..
    Chez nous, en France, il n’y a pas qu’un seul homme souffrant de troubles mentaux blessant sept personnes, mais tout un gouvernement qui blesse toute une population composée de plusieurs millions d’âmes et pour ne pas voir on ferme les yeux.
    https://www.youtube.com/watch?v=oYbg_PUUaWw

Les commentaires sont fermés.