Caroline du Nord : le mariage protégé par la Constitution

Mardi 8 mai, les Nord-Caroliniens ont approuvé à 61% (contre 39%) le Marriage Protection Amendment, un amendement constitutionnel énonçant que “le mariage entre un homme et une femme est la seule union domestique légale qui doit être validée ou reconnue”. Bien que modérément conservateurs, ils sont restés insensibles aux arguments de l’ancien président Bill Clinton, pour qui un tel amendement “ferait mal aux familles et chasserait les entreprises” de Caroline du Nord et ont manifestement préféré ceux de Billy Graham. Dans une annonce publicitaire diffusée dans les journaux de l’État, le célèbre télévangéliste, aujourd’hui âgé de 93 ans, confiait qu’« assister au déclin moral de notre pays [le] préoccupe beaucoup”, ajoutant que “le mariage est le fondement de notre société et doit être protégé”.

La Caroline du Nord interdisait déjà, légalement, le “mariage” homosexuel. Désormais, ce sera constitutionnellement, afin d’empêcher qu’un juge activiste décide un jour d’annuler la loi. L’État du Tar Heel est le 30e à interdire constitutionnellement le “mariage” gay.

Cameron French, porte-parole de Barack Obama, a regretté mardi une interdiction “qui divise et qui discrimine” tandis que Tony Perkins, président du Family Research Council, “[applaudissait» la décision des Nord-Caroliniens. “À chaque occasion qui s’est présentée à lui, le peuple américain a fait preuve d’une profonde gratitude pour les avantages uniques que le mariage entre un homme et une femme apporte aux familles et la société”, a-t-il noté. Une victoire de l’organisation conservatrice basée à Washington D.C., mais aussi de la North Carolina Values Coalition, du North Carolina Family Policy Council, etc., qui s’étaient regroupées pour former le collectif Vote For Marriage NC.

Autres articles