Christian Vanneste : la question de l’investiture UMP

Législatives. Invité de “La Matinale” de Canal +, Xavier Bertrand a déclaré mercredi : “Il ne faut pas que Christian Vanneste soit réinvesti… Les choses sont claires pour moi. Elles doivent être clarifiées de façon à ce qu’on ne parle plus de ce sujet”. La veille sur LCI, Thierry Mariani avait au contraire jugé cette investiture souhaitable : “C’est un membre de la Droite populaire et donc forcément on est solidaires.” « C’est la commission d’investiture (de l’UMP) qui décidera », avait ajouté le ministre des Transports, précisant qu’elle se réunissait mercredi. « J’en ai déjà parlé aux principaux responsables. » Une investiture accordée par l’UMP en janvier puis retirée en février, suite à des propos qui avaient créé la polémique mais dont la véracité avait été affirmée par Serges Klarsfeld en exclusivité sur Nouvelles de France.

Mercredi matin, Didier Droart, délégué UMP de la 10e circonscription du Nord et ami de longue date du député comme le groupe UMP et apparentés au conseil municipal de Tourcoing confirment dans une lettre le constat effectué par Christian Vanneste lundi dernier (« À la lecture des résultats de dimanche soir, le maintien à droite de cette circonscription est possible et il nous faut mettre toutes les chances de notre côté pour y parvenir »). Mais leur conclusion est sensiblement différente : avec les précautions d’usage (“Il ne s’agit pas de remettre en cause le travail accompli en votre qualité de parlementaire”), il lui demandent “de ne pas présenter [sa] candidature et de soutenir celle de Gérald Darmanin ». Ce dernier, 29 ans, ancien assistant parlementaire de Christian Vanneste et conseil municipal de Tourcoing, sait ce qu’il lui doit. Bien qu’investi par l’UMP en février, il avait déclaré :  “On ne mord pas la main de celui qui vous a nourri” et précisé qu’il ne monterait pas au front si le député Vanneste décidait de se représenter…

Autres articles