Le Parti radical croit à la prière

Alors que le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, propose aux chrétiens de prier pour la France et la famille à l’occasion du 15 août 2012, fête de l’Assomption de la Vierge Marie, le Parti radical de gauche dénonce dans un communiqué une “[immixtion de l’Église catholique] dans le débat politique en France” pour “mobiliser les opposants à la législation sur le mariage homosexuel”. Éric Lalmy, le secrétaire national à la laïcité de la micro-formation, “ne peut que constater que les religions ne renoncent jamais à vouloir imposer leurs dogmes et leurs croyances à la société civile en général et au pouvoir politique en particulier”. On ne sait pas s’il pense à l’islam ou aux loges maçonniques mais on ne voit pas en quoi prier signifierait “imposer” quelque chose à quiconque. Il est même étrange qu’au Parti radical de gauche, on craigne les effets d’une prière, fût-elle nationale…

Autres articles

3 Commentaires

  • Lach-Comte , 9 août 2012 @ 10 h 31 min

    Les francs macs sont lâchés et les rad socs, qu’ils soient de gauche (Baylet) ou de droite (Borloo), oui ceux-là mêmes qui ne représentent politiquement rien, mais sociologiquement très actifs, non contents d’avoir introduit le ver dans le fruit – car cela fait un moment qu’ils essaient par tous les moyens de faire voter cette loi inique de mariage homo – veulent en plus empêcher les défenseurs de la famille traditionnelle de parler, surtout s’il s’agit de leur ennemi séculaire, les catholiques ! Remarquez que dans le genre obstiné, ils ne sont pas mal et ça leur réussit plutôt bien : la contraception généralisée, l’avortement, la parité, toutes choses qu’ils sont déjà arrivés à faire admettre et voter. Et, bientôt, la discrimination positive, l’adoption par les homos, l’euthanasie … La faute à qui, sinon à cette masse informe, malléable et inculte, qu’on appelle “les gens”, qui s’autorise à avoir des opinions, persuadées que celles-ci sont d’autant plus intelligentes qu’elles sont “modernes” ? Mais aussi à ces prélats, si discrets qu’ils rasent les murs depuis une quarantaine d’années, et qui attendent le dernier moment, celui où il n’y a plus rien à faire, le bourrage de crâne ayant opéré son funeste travail, pour réagir … en priant … dans des églises vidées par leur soin !

  • sergeG , 10 août 2012 @ 8 h 11 min

    Ils sont contre la religion mais favorable au mariage, acte religieux.

  • Depuis quand prier pour la France et la Famille imposerait quoique que ce soit à la Société Civile ? N’est-il pas du ressort des Eglises de faire prier ? N’est-il pas du domaine des Eglises et des Religions d’aiguillonner les Sociétés Civiles pour que, par les Lois qu’elles se choisissent pour conduire les Peuples, elles ne s’éloignent pas, ou pas trop, de la Loi et de l’ Ethique Naturelle ? D’autant qu’ici, dans l’injonction du Cardinal à prier pour notre pays, rien n’indique qu’il est à l’esprit les Lois que nos gouvernants s’apprêtent à faire adopter pour contenter les groupes de pression qui les ont fait élire…
    Dans nos Liturgies Orientales, chaque jour, plusieurs fois par jour, à la Messe (Qurbana) et aux Offices Divin, nous prions pour nos dirigeant, nos Pays, nos familles; est-ce un crime ? Serons nous bientôt accusés de vouloir, parce que nous sommes Chrétiens, “imposer leurs dogmes et leurs croyances à la société civile en général et au pouvoir politique en particulier ” ?
    Rendons grâce plutôt que l’Eglise majoritaire en France reprenne avec plus de vigueur ces prières pour la France que, pour notre part, n’avons jamais cessé d’élever vers le Ciel!

Les commentaires sont fermés.