Jacques Bompard persona non grata pour défendre la famille à l’Assemblée

Cordon sanitaire. Minute de mercredi rapporte (et Nouvelles de France confirme) que Jacques Bompard, le député-maire d’Orange, “a été renvoyé d’une réunion de travail proposée par le député Xavier Breton sur le mariage homosexuel”. Le député de l’Ain “l’a emmené à l’extérieur de la salle pour le lui signifier”. Quant à la réunion, elle a défini – ne riez pas – l’objectif de « [proposer] à tous les députés et sénateurs de rejoindre l’Entente parlementaire avant la présentation du projet de loi en conseil des ministres fin octobre ».

L’invitation était pourtant rédigée ainsi :

« Pour nous, l’ampleur et la gravité des conséquences de cette réforme du mariage et de la filiation justifient la tenue d’un grand débat public et l’organisation d’un référendum. Face à ce projet qui touche à l’intérêt de l’enfant et au fonctionnement de notre société, il nous semble également important d’organiser notre travail et de coordonner nos interventions. C’est pourquoi, si vous partagez notre point de vue, nous vous invitons à participer à une première réunion de travail ».

et signée par plusieurs députés UMP, de l’UDI (Union des démocrates et indépendants) Jean-Christophe Fromantin et de la non-inscrite Véronique Besse.

Autres articles

11 Commentaires

  • hector galb. , 10 Oct 2012 à 19:05 @ 19 h 05 min

    Si ces grands guerriers politiciens de (je-ne-sais-quel-thème-du-jour) se sentent affaiblis, voire perdus à l’avance, au prétexte qu’UN député présent leur déplaît, ça en dit long sur la “qualité” de ce qui peut sortir de leurs cogitations.

    Mais la présence de M Bompard a au moins ce mérite de porter témoignage, même s’il n’a pas pu se joindre à cette réunion. S’il n’avait pas été là, on n’en aurait rien su.

  • François2 , 10 Oct 2012 à 19:09 @ 19 h 09 min

    C’est vraiment l’horreur républicaine et démocratique quand on lit cela. Quelle honte pour ces pauvres types qui prétendent faire de la politique. Quand est-ce que les Français se décideront à renvoyer tous les pourris qui ne sont que des parasites à la faveur du système.

  • john deuf , 10 Oct 2012 à 23:39 @ 23 h 39 min

    On assiste une fois encore de la part de l”UMP à un rejet de la droite. J’ai d’ailleurs en faisant le bilan de la période Sarkozy découvert qu’on avait eu en fait des socialistes pendant cette période ( voir Jean Marichez et le bilan de Sarkozy dans le blog http://exempledetotalitarisme.blogspot.fr .

    Il ne faut pas cesser de montrer aux Français que l’UMP est à gauche comme le PS chaque fois que ses politiciens sont pris en défaut et que leur seul but n’est pas de solutionner les problèmes mais de s’en mettre dans les poches et de s’octroyer des privilèges sans commune mesure avec ceux de l’ancien régime.

    Et dire qu’Ayrault a eu le culot de dire qu’il était 1er ministre pour servir alors qu’il est là comme d’ailleurs la totalité des membres de son gouvernement pour se remplir les poches puisqu’il s’empoche près de 15000 euros alors que s’il était là pour servir, il se contenterait de sa paye de prof d’Allemand surtout qu’avec les autres privilèges que se sont octroyés les politiciens de la 5ème République ça lui servirait d’argent de poche.

    Pourquoi pressurer toutes les couches sociales sans avoir auparavant réduit le nombre d’élus,525000 soit 1 pour 125 français comme ce qui se fait en Italie, sans avoir réduit voire supprimé leurs traitements et sans avoir supprimé les Agences d’Etat, organismes qualifiés d’inutiles par l’Inspection des finances qui emploient 450.000 personnes dont les responsables s’octroient 150000 euros et même un, 400 000 euros, agences qui pompent plus de 50 milliards d’euros sans avoir supprimé les subventions aux associations qui ne doivent pas toucher ce genre d’argent de la part de contribuables

    Ce qui gène le dénommé Xavier Breton et ses collègues c’est la concurrence de candidats de droite qui risquent de leur faire perdre le pactole et les privilèges qu’ils détiennent et se partagent avec ceux du PS et puis qu’ils risquent de ne plus tromper leurs militants et leurs électeurs qui votent pour ces gens de gauche pensant voter à droite.

    De toute façon pour relancer la croissance, il n’y a pas 36 solutions. Il n’y en a qu’une C’est la réduction du taux de pression fiscale par la suppression de la plupart des impôts et par une réforme fiscale au terme de laquelle on ne conserverait que les ou plutôt l’impôt qui n’a aucun impact négatif sur l’activité économique.

  • jeanmarcikly , 2 Déc 2012 à 7:43 @ 7 h 43 min

    Arêtons de se plaindre et d’être dans le constat; grêve des impots, grêve de la taxe tv, jets d’oeufs pourris sur la chambre des députés, bruler en public sa carte d’électeur en public et retransmettre les images sur internet; happenings divers feront bien plus que des plaintes!

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France