La Catho Parade

Par Lucien Zéléa

Pas plus que la famille, l’Église n’appartient au libéralisme.

Digne d’un match OM/PSG sans arbitre ni ballon, cette parade sociétale à laquelle nous assistons entre les partisans de la « Manif pour tous » et les indécrottables progressistes de l’Homo festivus +, participe à glorifier la bourgeoisie dans ce qu’elle a de plus pervers et de plus ostensiblement niais.

Libérale-libertaire, elle se réclame des « valeurs » conservatrices en guise de supplément d’âme et se montre bien incapable, fidèle à sa race, de cultiver un tempérament aristocrate face à la destruction pure et simple, aussi insidieuse qu’assumée, du lien charnel qui scelle une société.

Soutenu par les Baby boomers et les Papa pampers, cet « Indignez-vous » au parfum de dentifrice obéirait, nous dit-on, à un mouvement de contestation populaire qui prendrait les codes de la société du spectacle pour la retourner à son avantage.

Une perspective aussi innocente s’avère non seulement vouée à l’échec mais complètement faussée.

A l’image d’une Frigide Barjot, animatrice digne des confettis du « vivre ensemble » et favorable à une union civile entre personnes de même sexe, la « Manif pour tous » représente la parfaite consécration du catholicisme festif.

De leur côté, les évêques « assimilés » fonctionnaires ne cachent rien, pour la plupart, de leur pusillanimité, plus timorés encore que les habitués de cette révolte de pataugeoire.

Les penseurs chrétiens, quant à eux, en appellent au droit naturel et à la Doctrine sociale de l’Église en se contentant d’une feuille de route dans Le Figaro ou d’un entretien-canapé à la Procure, à croire que ce catholicisme à la Maritain, lequel prétend faire sa mue de la chrétienté, a vocation à vivre sa Croix au rayon « surgelés » en sauvant les bijoux de famille, avec la maison de campagne, la piscine et les habits de photo du dimanche, tout cela au nom d’une joie cosmétique, celle d’un cirque dans le désert, selon un réflexe glamour post-romantique. Salut pour tous !

En vérité, la question du privilège de vie pour tout enfant dépasse chacun, à commencer par les vertigineux docteurs de l’Homo festivus, qu’ils soient du gouvernement ou des médias institués, jusqu’à la propagande d’État et ses multiples ramifications en associations pleurnichardes.

Certes, bon nombre de catholiques ne suivirent pas la Barjot, surtout les plus concernés par la question, en témoigne la déconstruction pleine de justesse d’un Philippe Ariño.

Que les lecteurs de Libération se rassurent, avec leur bigoterie de poussette, tous ces cathos sont pour l’ensemble dénués de conscience politique.

Incapables de saisir le sens de la Tradition, avec ce qu’elle implique d’esprit de sacrifice, celui de nos pères, ennemis d’une Croix sans Christ, avec tous ceux qui ont édifié la France et veulent encore la sauver de son anesthésie libérale, les cathos de peau, dégoulinant d’un catholicisme de culture qui se réduit à tendre la joue et la fesse, ont sacrifié la prière pour la protestation.

Il suffit d’assister à ce spectacle techno, d’enfiler les lunettes couleur fushia tout en agitant les drapeaux roses « bon enfant », pour prendre la mesure de l’indécente niaiserie de ces escathos aussi farcis que la coquille de Rouen contre laquelle ils s’indignent. Définitivement, la Manif pour tous vient célébrer une gigantesque kermesse aux allures de mœurs américaines, une sorte de catholicisme délavé, un protestantisme honteux, une Tea party.

Or, une rébellion ne trouve ses raisons d’être qu’en engageant tout un corps, au risque de se convertir en Folies Bergères. Avec son discours victimaire, la boutique juridique des libéraux-conservateurs est la fille incestueuse de Mai 68, sa bonne Lulu. Si la bourgeoisie de droite a voulu récupérer cette indignation d’écolier, elle demeure, plus que jamais, l’agnelle de Berger, immortel ******* de la rondelle pour qui « louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine » ne fait aucune différence. Souvenons-nous de Monsieur Copé, absolument pour le mariage gay (libéral de conviction), obligé de se présenter contre pour satisfaire son hypocrite éthique de responsabilité. Ce sera la même mécanique avec les diverses droites, surtout celles qui parodient le F.N.

Comme les idéologies sont neutralisées dans le système libéral où tout se vaut selon les caprices de la demande, les voilà complices de la com’ et du spectacle. La sensibilité politique est soumise à la tyrannie de l’opinion. La royauté seule – quand elle n’obéit pas à une culture romantique – permet de s’en extraire en refusant le diktat de la séduction que favorise l’électoralisme.

Derrière la Manif’ pour tous, c’est un corps pour tous qui est piétiné, inlassablement, sans que personne ne retire le mal en sa racine : tous ces enfants crèvent comme des ballons, parce qu’ils n’ont plus de père.

A la place, il ne reste qu’une nounou avec sa musique techno et sa parade Disneyworld, comme la Vilaine Lulu qui attend, non sans gourmandise, les Sarkozy, les Hollande, lesquels « ne lâcheront rien » en scellant d’une main commune, sur l’autel du Marché, ses sacrifices à jamais silencieux.

Articles liés

47Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hermeneias , 9 octobre 2014 @ 21 h 32 min

    Bien répondu Pascal GANNAT

    Ces catholiques branchés et honteux , plus républicains qu’eux tu meurs , adeptes des compromis confortables et opportunistes avec des gens qui les méprisent , ne représentent pas le christianisme , ni le catholicisme dont ils ne sont qu’une version fade et édulcorée

  • hermeneias , 9 octobre 2014 @ 21 h 42 min

    Oui oui Austerlitz c’est s’la

    pas un mouvement religieux !

    On lui dira !
    Mais les nombreux catholiques présents dans la manif , si si , se cachent honteusement comme à leur habitude.
    Il ne s’agit pas comme “civitas” de réciter des chapelets les bras en croix mais de dire clairement , intelligemment et intelligiblement ce que l’on pense

  • willothello , 9 octobre 2014 @ 22 h 25 min

    Ah, ces tintinopathes, ils sont partout ! 🙂 (mon père en est un lui aussi.)

  • Psyché , 9 octobre 2014 @ 23 h 14 min

    Pétition contre le “zizi sexuel”

    Le “Zizi sexuel”, c’est cette opération déjà ancienne (première en 2007) de modelage/matraquage de nos chères têtes blondes pour les “éveiller” de plus en plus tôt, à ce qui ressort de l’intimité des personnes, et qui devrait être appris, progressivement, chacun selon sa sensibilité, son rythme psychique, cognitif, émotionnel, sa maturité, son sexe, et d’abord et avant tout au sein des familles.

    Encore faut-il, il est vrai, que père et mère assument leur rôle en la matière, ce qui ne semble pas toujours évident. Or il existe un nombre croissant de ressources catholiques, associatives, en la matière, qui sont encore trop peu usitées. Pour n’en citer qu’une teenstar.

    La Cité des Sciences, organisatrice de cette opération, fait donc de la publicité dans le métro parisien, pour une exposition, “Zizi sexuel” qui aura lieu à du 14 octobre prochain au 2 août 2015, dont le but est d’aborder de “manière ludique l’amour et la sexualité” à des enfants de 8 à 14 ans.

    Foutez-leur la paix, association de protection des enfants, a donc lancé une pétition pour tenter d’interdire cette exposition.

    Pour la signer, c’est ici :

    http://www.citizengo.org/fr/12095-annuler-lexposition-zizi-sexuel?m=5&tcid=7058135

  • charlotte , 9 octobre 2014 @ 23 h 29 min

    Oh, Hermenias, Ne vous a-t-on pas appris à quelque peu réfléchir à la prétention de vos propos ? Avez-vous tant et tant de relations et d’amis ayant manifesté dimanche pour en tirer un portrait si précis et si uniforme ? Vous voilà bien insultant pour tous ceux qui ne répondent pas aux contraires que vous énoncez et dont vous semblez vous repaître. Et Dieu sait s’ils sont nombreux… Je n’ai rien d’une catholique honteuse, pas plus que je ne suis républicaine. D’aucuns apprécieraient assez que je me nourrisse un peu plus de compromis, cela serait infiniment moins fatiguant pour eux. Quant à être fade et édulcorée…. Vous semblez bien loin de la finesse du commentaire de l’ami Gannat…

  • Psyché , 9 octobre 2014 @ 23 h 32 min

    Arte : la sexualisation des enfants

    Absolument tout est malsain dans ce spot ArteTV, pas besoin d’être catholique intégriste pour s’en rendre compte !
    De la fausse voix de gamin trafiquée par ordinateur à l’ambiance sordide baignant dans un rose fluo très agressif, en passant par les mots « sexe » et « sexuelle » qui clignotent en gros plan sur l’écran, on se demande qui est le pédophile qui a commandité ce spot de propagande.

    http://rutube.ru/video/f5c41d1257f9e756585a6c303e8a093c/?ref=logo

    Raison de plus pour signer la pétition de mon post précédent !

  • Psyché , 9 octobre 2014 @ 23 h 46 min

    Perversion précoce des enfants sur Arte :

    http://www.999spiritus.org/2014/10/08/education-sexuelle-et-initiation-au-porno-sur-arte-ce-sont-les-enfants-qui-en-parlent-le-mieux/

    L’objectif est de les pervertir le plus tôt possible, de manière à satisfaire l’appétit des pédophiles

    Après Anal+, une chaine de + à boycotter, étaignons nos télés !

Les commentaires sont clôturés.