La Catho Parade

Par Lucien Zéléa

Pas plus que la famille, l’Église n’appartient au libéralisme.

Digne d’un match OM/PSG sans arbitre ni ballon, cette parade sociétale à laquelle nous assistons entre les partisans de la « Manif pour tous » et les indécrottables progressistes de l’Homo festivus +, participe à glorifier la bourgeoisie dans ce qu’elle a de plus pervers et de plus ostensiblement niais.

Libérale-libertaire, elle se réclame des « valeurs » conservatrices en guise de supplément d’âme et se montre bien incapable, fidèle à sa race, de cultiver un tempérament aristocrate face à la destruction pure et simple, aussi insidieuse qu’assumée, du lien charnel qui scelle une société.

Soutenu par les Baby boomers et les Papa pampers, cet « Indignez-vous » au parfum de dentifrice obéirait, nous dit-on, à un mouvement de contestation populaire qui prendrait les codes de la société du spectacle pour la retourner à son avantage.

Une perspective aussi innocente s’avère non seulement vouée à l’échec mais complètement faussée.

A l’image d’une Frigide Barjot, animatrice digne des confettis du « vivre ensemble » et favorable à une union civile entre personnes de même sexe, la « Manif pour tous » représente la parfaite consécration du catholicisme festif.

De leur côté, les évêques « assimilés » fonctionnaires ne cachent rien, pour la plupart, de leur pusillanimité, plus timorés encore que les habitués de cette révolte de pataugeoire.

Les penseurs chrétiens, quant à eux, en appellent au droit naturel et à la Doctrine sociale de l’Église en se contentant d’une feuille de route dans Le Figaro ou d’un entretien-canapé à la Procure, à croire que ce catholicisme à la Maritain, lequel prétend faire sa mue de la chrétienté, a vocation à vivre sa Croix au rayon « surgelés » en sauvant les bijoux de famille, avec la maison de campagne, la piscine et les habits de photo du dimanche, tout cela au nom d’une joie cosmétique, celle d’un cirque dans le désert, selon un réflexe glamour post-romantique. Salut pour tous !

En vérité, la question du privilège de vie pour tout enfant dépasse chacun, à commencer par les vertigineux docteurs de l’Homo festivus, qu’ils soient du gouvernement ou des médias institués, jusqu’à la propagande d’État et ses multiples ramifications en associations pleurnichardes.

Certes, bon nombre de catholiques ne suivirent pas la Barjot, surtout les plus concernés par la question, en témoigne la déconstruction pleine de justesse d’un Philippe Ariño.

Que les lecteurs de Libération se rassurent, avec leur bigoterie de poussette, tous ces cathos sont pour l’ensemble dénués de conscience politique.

Incapables de saisir le sens de la Tradition, avec ce qu’elle implique d’esprit de sacrifice, celui de nos pères, ennemis d’une Croix sans Christ, avec tous ceux qui ont édifié la France et veulent encore la sauver de son anesthésie libérale, les cathos de peau, dégoulinant d’un catholicisme de culture qui se réduit à tendre la joue et la fesse, ont sacrifié la prière pour la protestation.

Il suffit d’assister à ce spectacle techno, d’enfiler les lunettes couleur fushia tout en agitant les drapeaux roses « bon enfant », pour prendre la mesure de l’indécente niaiserie de ces escathos aussi farcis que la coquille de Rouen contre laquelle ils s’indignent. Définitivement, la Manif pour tous vient célébrer une gigantesque kermesse aux allures de mœurs américaines, une sorte de catholicisme délavé, un protestantisme honteux, une Tea party.

Or, une rébellion ne trouve ses raisons d’être qu’en engageant tout un corps, au risque de se convertir en Folies Bergères. Avec son discours victimaire, la boutique juridique des libéraux-conservateurs est la fille incestueuse de Mai 68, sa bonne Lulu. Si la bourgeoisie de droite a voulu récupérer cette indignation d’écolier, elle demeure, plus que jamais, l’agnelle de Berger, immortel ******* de la rondelle pour qui « louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine » ne fait aucune différence. Souvenons-nous de Monsieur Copé, absolument pour le mariage gay (libéral de conviction), obligé de se présenter contre pour satisfaire son hypocrite éthique de responsabilité. Ce sera la même mécanique avec les diverses droites, surtout celles qui parodient le F.N.

Comme les idéologies sont neutralisées dans le système libéral où tout se vaut selon les caprices de la demande, les voilà complices de la com’ et du spectacle. La sensibilité politique est soumise à la tyrannie de l’opinion. La royauté seule – quand elle n’obéit pas à une culture romantique – permet de s’en extraire en refusant le diktat de la séduction que favorise l’électoralisme.

Derrière la Manif’ pour tous, c’est un corps pour tous qui est piétiné, inlassablement, sans que personne ne retire le mal en sa racine : tous ces enfants crèvent comme des ballons, parce qu’ils n’ont plus de père.

A la place, il ne reste qu’une nounou avec sa musique techno et sa parade Disneyworld, comme la Vilaine Lulu qui attend, non sans gourmandise, les Sarkozy, les Hollande, lesquels « ne lâcheront rien » en scellant d’une main commune, sur l’autel du Marché, ses sacrifices à jamais silencieux.

Articles liés

47Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Psyché , 9 octobre 2014 @ 23 h 50 min

    “éteignons”, pardon, ou plutôt jettons nos TV !

  • Aragorn , 10 octobre 2014 @ 7 h 49 min

    Quel fiel monsieur Ducayla…. quelle rancœur… on sent que votre vie ne doit pas être rigolote.

    Ceci dit, les manifestants de dimanche ont au moins le mérite d’avoir (pour la cinquième fois à Paris) bougé leur cul pour une cause juste.

    Les gens comme vous, les purs, préfèrent ratiociner dans leurs petits cénacles en attendant que Dieu donne la solution, que le roi revienne à cheval un matin ou qu’une gigantesques conflagration fasse périr tous les méchants dans leur iniquité.

    C’est bien, continuez à attendre.

  • Pascal GANNAT , 10 octobre 2014 @ 8 h 48 min

    @Aragorn
    On peut défiler et réfléchir : sans quoi à quoi bon défiler si c’est pour marcher au presse bouton en répétant les slogans nunuches de la grosse sono entre deux tam tam technos.
    Nous ne sommes pas en Corée du Nord.
    Mme de la Rochère ralliée au CUC et qui le dit sur TV Libertés en 2 secondes très brèves, au lieu de le dire à la tribune (il faudra trouver un “substitut” après l’abrogation de la loi TAUBIRA) n’est ni Kim Il Sung, ni St Thomas d’Aquin.

  • Pascal GANNAT , 10 octobre 2014 @ 8 h 58 min

    @ Charlotte
    Avouez que ZELEA (que je ne connais pas, cette mode des pseudos étant parfaitement illustratrice de la peur du risque évoquée) est aussi légitime intellectuellement à parler de monarchie que Mme de la Rochère de faire acte de soumission émerveillée à N. SARKOZY
    Ceci dans l’attente de la demi parole de ce demi faux demi-dieu qui laisserait croire que peut-être il abrogera à moitié la loi TAUBIRA pour nous coller un trois quart de mariage homo que l’Europe transformera en mariage avec accessoires PMA GPA et homoparentalité.
    Vous êtes catholique, et bien tirez en les conclusions plein s et entières au lieu de vous féliciter de votre compromis sur l’essentiel.
    Désolé de vous le dire ainsi. Mais tout de même…..

  • Henri , 10 octobre 2014 @ 9 h 15 min

    ça suffit ; Cet article est méprisant. Croyez vous que ces catholiques qui se sacrifient , viennent de loin de leur Province, se levant rentrant très tard chez eux ou jonglant avec son travail. pour témoigner de leur attachement à la famille et à la transmission veulent sauver leur maison de campagne ou faire le beau avec leur photos de famille sont des clones de la Tea party , d’un catholicisme hygiénique et délavé qu’ils n’ont pris aucun risque. Ce procès d’intention n’ est pas très gentil ou plus précisément n’est pas très correct. . .
    On peut certes contester le style festif de la manif résidu de la calamiteuse Frigide Barjot,alors qu’elle devrait être grave, la techno à “chier” ai- je écrit à un de ses dirigeants par ailleurs plus qu’ estimable, le pilotage politique pour le moins hasardeux entre UMP et refus de Marion Maréchal, mais tout ceci n’est encore que péché de jeunesse..;;; attardée, Oui la manif pour tous n’est pas encore adulte, mais ne tirez pas sur le pianiste, il y a chez elle à tous les niveaux des trésors de dévouements secrets , admirables et je ne citerais pas son véritable héros , un peu dans l’ombre, pour ne pas rendre votre article déplacé . De grâce foutez la paix aux gens qui sont allés avec gravité, calme, détermination témoigner au risque de leur fatigue, leur lassitude de leur refus , du refus d’un peuple à cette transgression de la loi naturelle. .
    Personne en vous empêche de prendre l’Elysée si le cœur vous en dit, . Enfin l’action politique avec ses risques, oui je vous l’accorde, va bien un jour devoir relayer cet éveil des consciences, qu’il va falloir traduire par ” un esprit dur et un cœur tendre” si vous me permettez cette citation de Maritain reprise par Sophie Scholl, une Antigone , elle qui est allée jusqu’au bout
    Nous ne cherchons pas l’approbation de nos pasteurs, nous accueillons avec joie ceux qui viennent et sinon nous continuerons à descendre dans la rue ou ailleurs, nous ne cherchons pas à nous faire plaisir, à un selfie catho douceâtre, nous sommes des résistants, des vrais et nous continuerons à l’être dans la manif pour tous et ailleurs,mais cet ailleurs relève de notre responsabilité de chrétien, d’être non un rouage passif de l’histoire , mais d’être celui qu’il l’incarne pleinement . C’est tout le bien que je vous souhaite, en vous demandant d’ici là de ne pas démobiliser les autres bonnes volontés. , mais de les aider avec plus de charité, si possible à se tremper .

  • titus , 10 octobre 2014 @ 10 h 17 min

    Mais oui, bien sûr la catho parade beurk ,pas beau!!!
    Mais la gaucho parade, c’est autre chose…c’est intelligent, c’est intellectuel, c’est supérieur… Pauvres gens qui croient qui sont persuadés d’une supériorité toute artificielle alors qu’ils sont complètement anéantis par leur dogme pusillanime et dépassé de plus d’un siècle…

  • hermeneias , 10 octobre 2014 @ 12 h 59 min

    des relations parmi ceux qui ont manifesté Charlotte ?

    Oui beaucoup et aussi dans l’église de france ( tout en minuscule ) républicaine . Je les connais de près . Je connais leurs lachetés et leurs compromissions jusque chez les “pasteurs” , les responsables . Je “connais” tel prêtre tout content de faire un livre sur son mentor , le défunt cardinal Lustiger , titrant “le cardinal républicain” .
    Comme les héros , les saints n’ont jamais été une majorité . Dans une époque , pseudo compassionnelle et pseudo-“féministe” ( qui se moque en réalité de la femme ) où la victime , caricature de l’humilité chrétienne , a remplacé le saint et le héros , c’est à qui sera le plus “victime” , “victimisé” , “discriminé” , “stigmatisé” .
    Les cathos bobos cools , toujours à la remorque ….du monde , sont maintenant , eux aussi , “victimes” de “cathophobie” pour essayer de faire pleurer dans les chaumières ou de faire pleurer la caste politico-businesso-show-bizo-médiatique , qui nous gouverne et pense pour nous .
    Les pauvres , ils croient qu’ils vont faire pleurer des crocodiles et des requins.

    Après les homo-phobes , les islamo-phobes , voilà donc les catho-phobes….Bref toutes ces phobies se neutralisent .
    Il va falloir bientôt être phobophobe .

    Les “amis” que j’ai parmi les manifestants ne sont certes pas des toutous de la manif pt

    Ceci dit , quel rapport avec le problème ?
    C’est une diversion ?

Les commentaires sont clôturés.